Geneviève Pettersen sur le bitchage entre femmes…

Et pourquoi sa présence dans certains groupes puisse rendre des personnes inconfortables?!?!


Commentaire inutile à m’envoyer: une femme ça bitch pas!

47 réflexions sur « Geneviève Pettersen sur le bitchage entre femmes… »

  1. Parfois vaut mieux les laisser se bouffer entre eux, s’ii reste rien tant pis ou sinon tu peux construire ensuite sur les restants

    Je crois que ce genre de problème se produit pratiquement dans toutes les structures organisationnelles amenant à la formation d’un groupe qui apporte à l’intérieur de lui des sous groupes et des cliques se mobilisant contre d’autres personnes. Ce n’est pas l’apanage d’un sexe en particulier, mais bien entre personnalités fortes qui ont du caractère qui dans certains cas amènent à la création de clans poussant dans certaines situations à choisir. Parfois quand tu te dis que tu veux pas être d’un côté ou de l’autre, tu es rapidement réduit au silence ou encore détesté de tous parce que tu veux pas entrer dans le jeu du tout le monde veut bosser tout le monde.

    (69)
  2. Cours de réseaux sociaux 101

    Liste des clivages juillet 2020:
    gauche/droite > homme/femme > boomer/milleniaux > masque/non-masque
    si possible, les combiner

    (63)
    1. Martineau, Elkouri, Durocher, Vil...

      Ce sont les réseaux sociaux, mais également les chroniqueurs de tous les grands journaux qui génèrent ce type de raisonnement absolutiste et binaire.

      (13)
    2. Patrick

      Je crois qu’il a toujours eu un juste milieu à respecter même si tout va vers le bas. L’exagération peu importe le sens ne vaut strictement rien.
      Tout est fait pour être détruit. Et recommencer.

      (1)
    3. Le ti-gars qui veut impressionner la maîtresse

      Gauchefemmilmask vs Drhomboomnonmask.

      Sont-ce des golgoths ou des antéraks? La question est lancée.

      (-6)
        1. À gauche de la Clique

          La ferme et reste un personnage sinistre stp, je n’aime pas quand j’ai l’impression que tu es un être composé de la matière que les autres humains que tu méprises.

          (2)
    1. Je dirais même plus

      Le milieu des bobos féministes est hypocrite, égoïste, revanchard et haineux envers les hommes.

      (23)
  3. Beurre Juste le Camionneur

    C’est bien dommage, mais après plus de 50 ans d’implication des femmes en politique, les résultant sont l’inverse de ce que l’on nous avait promis. Il n’y aucune amélioration, juste une longue déchéance.

    Tout les défauts des hommes sont toujours là, et en plus on a maintenant tous le défauts des femmes qui scrappent tout.

    Les pays occidentaux sont devenu la risée du monde.

    https://i.pinimg.com/736x/33/25/40/33254057f4c37a3d4634795afee7e7b5.jpg

    (23)
    1. Julie Payette, Michaëlle Jean, Adrienne Clarkson, Lise Thibault, Martine Ouellet, Valérie Plante, Mélanouille Joly

      Pourtant, les bien-pensants disent que les femmes sont t-e-l-l-e-m-e-n-t meilleures que les hommes en politique…

      (23)
  4. J'écoute RDI 24/60

    C’est moi où, elle “dénonce” la bitcherie entre les femmes, en bitchant les femmes !!??!?

    (21)
  5. Gilles

    Une femme qui est jolie et a une belle personnalité et qui travaille dans un milieu de femme c’est l’enfer pour elle. ,bitchage extrême ,croyez-moi.

    (20)
  6. 22/07/20

    petersen, c’est la fille qu’est en crisse parce qu’on l’appelle Geneviève et son chum McSween ?

    (16)
  7. Classe de Maître

    Moi en tant qu’écrivain reconnu – souvent surnommé le Hemingway des pauvres – et collabo acclamé par « Plus on est de subventionnés, plus on lit », j’invite toutes les jeunes aspirantes écrivaines qui voudraient améliorer leur écriture maladroite, à s’inscrire à mes inspirantes Masterclass! » – Jean Barde

    (16)
  8. Le poulamon joyeux

    “Ce que je ne comprends pas par contre, c’est le bitchage entre femmes.”

    Cibole, la fille est une femme depuis plusieurs années maintenant, et elle ne comprend toujours pas la psychologie féminine. Moi qui suis un gars, à 12 ans j’avais déjà compris la part d’ombre des femmes, et surtout leur potentielle toxicité, juste en les observant et en les écoutant.

    (15)
  9. whawha

    Peut-etre que les gens l’invite pas parce qu’elle est officiellement confirmée comme étant une menteuse professionnelle depuis la saga où elle a dit que Francois Legault appellait pas ces députés masculins par leur prénoms

    (14)
  10. Proverbe du néolithique gravé dans la pierre

    “Oumba atru boulu-boulou Ingo latoun bilibou. Houmba tonga.”
    Ce que les archéologues spécialistes des langues anciennes ont pu traduire par:
    “Quand t’es une belle femme, les hommes t’adorent. Et les femmes adorent te détester.”

    (7)
  11. John-James Charest

    Hein quoi clique? Les plus b1tchs envers les femmes sont les femmes elles-même? Fait depuis que j’ai découvert mon péni que je sais ça.

    (6)
  12. Une féministe

    Pourquoi dit-elle “je comprends que ma présence dans certains groupes puisse rendre des personnes inconfortables” ?

    J’en ai manqué un bout sur les potins des artisses. Moi qui pensais que Clique postait tout ce qui était pertinent… je suis déçue…

    (4)
  13. Charles Martel

    Depuis que les humains vivent en groupe et qu’ils ont développé le language, soit depuis l’époque des chasseurs cueilleurs, que les femmes font du commérages. À mon avis, c’est inscrit dans l’ADN. On dit que l’humain a 95% du même ADN que le chimpanzé, mais chez la femme, dans ce 5% de différence, il doit y avoir un brin d’ADN dédié au commérage.

    (2)
    1. Le besoin crée l'organe

      À l’époque des chasseurs-cueilleurs, l’homme était celui qui devait récolter le gibier. Il devait préférablement demeurer silencieux lors de la chasse.

      Quant aux femmes, c’était à elles qu’imcombaient les tâches d’apprêter le gibier et de traiter les peaux. Elles devaient sans doute en profiter pour placoter entre elles et bitcher celles parties cueillir des petits fruits.

      (1)
  14. doos

    Geneviève P est “Hot”. Je suis certain qu’un certain Dude connaît maintenant la réponse à

    J’en ai tu vraiment besoin?

    (-1)

Les commentaires sont fermés.