Fabrice Vil a porté plainte ce matin au Conseil de presse à l’endroit d’Isabelle Maréchal!!!

Oups!

Plus tôt ce matin…

Dernièrement…

Commentaire inutile à m’envoyer: Guy A., invite le à TLMEP!

49 réflexions sur « Fabrice Vil a porté plainte ce matin au Conseil de presse à l’endroit d’Isabelle Maréchal!!! »

    1. Mike

      Quand on parle d’eux autres, ça braillent, pis quand on parle pas d’eux autres ça braillent aussi.

      J’ai toujours dis que mélanger les races ça vire le monde à l’envers. Chacun dans son coin pis sacrez-nous patience.

      1. Toxic White Man

        Anyway, y’a absolument AUCUNE transgression à l’éthique journalistique dans le ”résumé” que cette victime (maintenant professionnelle, c’est dans l’air du temps) a fait parvenir au Conseil.

        Pour ce qui est du segment où Maréchal dit que Vil n’a pas accepté de lui parler en ondes sur le sujet (N word) en question, ce que Vil réfute, il s’agit probablement d’un malentendu.

        Soit que Maréchal a été mal informée par son équipe, soit que Maréchal a été bien informée par son équipe, soit que Vil dit vrai, soit que Vil raconte n’importe quoi.

  1. Awarsu

    Fabrice a un effet inversement proportionnel sur le racisme.

    C’est dommage mais avec ce genre de réaction le racisme sera de plus en plus insidieux chez de nombreux québécois qui favoriseront leurs semblables discrètement.

    En public ils se diront d’accord avec le principe mais en privé c’est autre chose.

  2. Tout ça commence à m'énarver.

    Continue comme cela mon Vil tu es sur le bon chemin pour que tu tombes sur les nerfs de tout le monde. On peut défendre une cause mais un démenti était suffisant. A trop crier au loup…

  3. Pantagruel

    Elle n’a jamais dit en ondes que Fabrice Vil avait été invité ni que les recherchistes de l’émission l’avaient rejoint et qu’il avait décliné l’invitation. Elle a dit : “on a appelé Fabrice Vil”. Si Vil n’a pas répondu ou n’a pas rappelé, ça n’invalide pas le fait qu’il ait été appelé. Encore de la mauvaise foi de la part de cet énergumène pas assez intelligent pour réussir en droit et qui accuse la société blanche de ses échecs personnels. Le gars aime bien mentir, comme lorsqu’il affirme qu’il ne conduit pas, mais que dès qu’il se promène en Mercedes louée, il a les flics au cul en moins de 5 minutes.

  4. Action logique de sa part

    Elle le nomme pour dire qu’il refuse d’en parler. Si son équipe n’a jamais contacté M. Vil, normal que ce dernier s’en plaigne. Il a probablement eu à expliquer à différentes personnes pourquoi il n’avait pas profité de la tribune, alors qu’en fait il n’en a jamais eu la possibilité.

    1. TRE

      Dire qu’on l’a jamais contacté OU (peut-être dans les faits), qu’il n’a pas répondu pour X raison pour par la suite PRÉTENDRE qu’on l’a jamais contacté…
      Il y aurait là une cristie de nuance!!

  5. Marche Lamarche

    Quand tu tiens à préciser que tu n’entretiens aucune animosité à l’égard de quelqu’un mais que tu déposes une plainte aussi vicieuse à son endroit, c’est comme le gars qui n’est ni homophobe ni raciste parce qu’il a un couple de gays qui habitent au coin de sa rue et une famille d’Haïtiens au-dessus de chez-lui mais que ça ne le dérange pas. Ça en dit beaucoup sur ta petite, très petite personne.

  6. NOT

    Non mais quelle histoire abracadabrante! Je suis assis sur le bout de ma chaise et j’attend la suite avec impatience et excitation!

  7. antiracisme = antiblanc

    Le multiculturalisme et la diversité ça enrichi tellement nos vies!!!

    Sérieusement c’est quoi la quantité astronomique de ressources (temps, argent, etc) qui est dévouée à cette idéologie qui pourrie toutes les sociétés à long terme en les rendant invivables et en plus, en nous contraignant à devenir une minorité baillonnée sur son propre territoire?

  8. Uncle Joe

    Il se prend pour qui ce crotté? Une référence en la matière! Avec Will Prosper, ça vole pas très haut.
    Genre de BS de l’indignation.

  9. Truand

    Je les comprends bien de ne pas vouloir débattre. Quand on confronte leurs idéologies à une argumentation logique, elle devient indéfendable. C’est plus sécuritaire de se défiler en lâche…

  10. Le bal de la clownerie

    En effet, personne n’est obligée de participer à une émission de radio poubelle s’il n’a pas envie. Il ne lui doit rien et son ami non plus, II n’y a aucune censure à ne pas vouloir participer à la politique spectacle d’une émission débile pour jambons. Par contre, il aurait pu se contenter de dénoncer son manque d’éthique et de professionnalisme journalistique (quoique une chroniqueuse poubelle fait surtout dans l’opinion et non le journalisme d’information) sur le web ou dans un autre média. Vous venez de lui donner une occasion de jouer à la pauvre victime avec votre plainte et finalement tomber dans le piège de faire un spectacle médiatique.

  11. Charles Martel

    Bonjour M. Vil, je voudrais avoir vos commentaires à propos des coups de feu qu’on entend presque chaque soir ces temps-ci à Montréal-Nord. Pourriez-vous m’éclairer sur le sujet?

  12. Le problème

    Je me contrefout du point de vue de cet (autre) opportuniste social, qui carbure à la culpabilité blanche des bienpensants. Les médias devraient en faire tout autant.

    Sur ce, bonne fin de semaine.

  13. Un journaliste de la presse écrite, ça fait 1980

    Le Conseil de presse a juridiction sur le compte Facebook d’une chroniqueuse radio?

  14. Yannick

    Le mot en N…..

    Juste ça. Juste le concept de croire qu’évoquer un mot sans le prononcer est mieux que de le prononcer directement est tellement, mais tellement ridicule.

    Alors le problème serait réellement le mot en lui-même et pas le sens qu’on lui attribue? Donc si je croise un noir et lui dit: “Mon maudit mot en N!”, c’est mieux?

    Évidemment que non, alors pourquoi cette censure de premier niveau sur le mot nègre? Ça n’a aucun sens. On fait une polémique sur le contenant. On se fout du contexte, des intentions. Tu le prononces, tu es coupable.

    Mais dans quelle réalité parallèle avons nous atterrit pour que les milieux “intellectuels” aborde le problème d’une façon si primaire? C’est la fin du bon sens et du discernement.

    1. hagen

      Je te laisse il faut que j’aille travailler toute la fin de semaine comme un N word, parce que ma blonde avec ses plans de N word nous a mis dans la M word. Elle s’est imaginée qu’elle pouvait devenir N word pour un écrivain mais elle a aucun talent d’écriture. Comme il manque d’électricité et qu’il fait noir comme dans le trou du cul d’un N word, je ne sais pas ce que je vais faire. Je l’ai pas dis.

  15. SL

    Le Conseil de presse est une vraie rigolade ! Un coup d’épé dans l’eau ! Ce qui est comique, c’est que ce sont les mêmes personnes qui chialent que le sujet soit débattu seulement par des Blancs, mais quand on demande l’avis des Noirs, ils sont tous occupés ou ont autre chose ! LOL

  16. Ah bon !

    France Vil et Wil Prosper sont de beaux exemples de tous ces prétentieux et ambitieux qui détournent de nobles causes à leur profit pour se bâtir une carrière au détriment de ceux qu’ils prétendent défendre…

  17. Chape de plomb

    Ça s’en bien trop compliqué de parler à une personne noire. T’as toujours l’impression qu’un piège est tendu et tu ne sais plus quoi dire. La deuxième génération, maintenant embourgeoisée, nous hait anyway et ça se sent. Faites donc vos affaires de votre bord et gardez votre “mot en N”. On s’en cogne. Juste une chose par contre: arrêtez de pimper nos filles!!

  18. Indigné chronique

    « Fabrice Vil, un ancien du Collège Brébeuf, tout comme la majorité des chroniqueux dans la tour brune. Ceci expliquant cela. » – Pierre Lefardeau

  19. Penelope

    Fabrice aura une heure par jour d’entrevue pendant un an.
    Plus sa chronique sur la bouffe Woke-Vegan-inclusive-Uqamienne-équitable.

  20. Le gros Denis

    Il est temps de remettre les pendules à l’heure auprès de ces narcissiques de la culture “woke”. Je suis de gauche et j’en ai plus qu’assez de voir des discours larmoyants défendant l’indéfendable et plus souvent qu’autrement dans un dessein de “cancel culture” comme ils appellent. Nous sommes rendus à un point où ils révisent l’histoire pour contribuer à leur agenda.

    Ils sont une extrême qui en attire une autre pour contrebalancer malheureusement. Il ne faut pas se surprendre de voir un retour de l’extrême-droite, droite alternative, dans le décors et ces deux plaies sont insupportables. Le racisme, l’homophobie, le sexisme et les discours haineux n’ont pas leurs places dans notre société, mais joué là-dessus et pousser le tout à l’extrême comme ces deux “mouvements” le font ça crée un clivage trop important pour que nous puissions tolérés le tout.

Les commentaires sont fermés.