Un graffiti pour le couple de filles à OD par Collages feminicides Montréal!

J’ai mon voyage!!!😂😂😂😂

  

Commentaire inutile à m’envoyer: les lèvres toi… c’est naturelles?? 

37 réflexions sur « Un graffiti pour le couple de filles à OD par Collages feminicides Montréal! »

    1. Bérangère

      Sais pas si c’est le gros méchant virus Chinois, mais le monde est rendu cave sur un moyen temps. Sérieux, c’est pathétique. C’est le manque d’éducation ou quoi? Quel avenir pour les moins de 15 ans? Faudra que quelqu’un se lève à un moment donné et favorisera le 95% de la population et non le 5%. Actuellement, c’est le 5% d’hurluberlus qui dictent les shots. Ridicule, c’est bien beau être bonasse, mais un moment donné…

      21
      3
      Répondre
  1. Rosa Luxemburg

    Les intellectuelles de ce groupe qui font tout un plat devant des filles de club tellement stéréotypées juste parce qu’elles ont décidé de devenir lesbiennes l’instant d’un show! Si c’est ça les nouvelles héroïnes de cette simili-organisation …

    103
    2
    Répondre
    1. Matantekifume

      ce groupe ne milite pas pour els drotis des LGBTQZSD….en fait depuis le depuis ce genre d,organisation n,a qu,un but: s’attaquer aux heterosexuels et à la famille nucleaire, a l’homme eduqué qui travaille et paie des taxes/impots. Pourquoi…je te laisse faire tes recherches sur qui subventionne quels groupes (PETA, Femen, etc.)

      Répondre
  2. Tout le monde peut être l’gros!

    Nous voulons tous être dans la culture de la superficialité qu’incarne le spectacle réalité incitant à rejeter les autres pour avancer. C’est beau quand même. Aussi cave que le mouvement des théories du complot.

    52
    1
    Répondre
  3. Lou Raide

    Prenons une marche ensemble!

    Cinthia venait de La Beauce
    Il traversait la 40 en auto-stop
    Il s’est épilé les sourcils en route
    Rasé les jambes et à l’arrivée il était elle

    Elle dit, hé bébé, viens traîner dans les bas-fonds de OD
    Disait, hé chéri, encanaille-toi

    Marjorie arrivait de Laval
    Dans la back-room, tout le monde lui passait dessus
    Mais elle n’a jamais perdu la tête
    Même quand elle offrait sa gorge

    Elle dit, hé bébé, viens traîner dans les bas-fonds de OD
    Disait, hé chéri, encanaille-toi

    Et les filles Black font
    Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo…

    Julie ne faisait jamais de cadeau
    Tout le monde devait toujours payer
    Une passe par ici et par-là

    28
    5
    Répondre
    1. Des luttes de marde : le masque, contre les étranges et passer à OD

      Je le sais pas, je regarde pas ça. Tu pourrais nous le dire. Si le but de l’émission est de crisser les gens dehors, bien l’émission est violente en soi, tu savais qu’elle était violente et donc tu n’étais pas obliger d’y aller. Si tu veux dénoncer une société qui rejette les autres, bien tu participes pas à une émission du genre ou qu’elle se mette à inclure des gênent issus de la diversité pour les exclure ensuite pour te plaindre de te faire exclure. Moi la lutte pour l’égalité des sexes, contre le racisme et le sexisme je suis pour et j’encourage, mais une lutte pour participer à une émission de douchebags et de colons pour ne pas se faire flusher parce que je suis issus d’une minorité ça c’est de la gros marde avec un m.

      6
      4
      Répondre
  4. Le trou beurré

    « Merci les filles d’avoir laissé tomber le classique selfie « Duck Face» pour innover avec un « Hemorrhoid Face » – Un fan au sphincter dilaté

    Répondre
  5. La Philosophie dans le boudoir

    « Certes, je n’éprouve que peu de désir pour la femelle en général; mais lorsque je vois des labiales aussi gonflées et turgescentes qu’un sphincter frémissant de jeune Éphèbe, j’avoue que je pourrais me laisser aller à un acte contre nature et me faire violence! » – Donatien Alphonse François de Sade

    Répondre
  6. Yé 3 heures ! Last call !

    Les cruches vides de “Collages féminicides” ne sont jamais sorties de la pré-adolescence et ont été radicalisées à l’UQAM/Concordia. Dans la vie, on est à l’image de ce que l’on écoute…

    Répondre
  7. Il faut un esprit particulier pour entreprendre l'analyse de ce qui est évident

    Clique, tu fais 2 tweets/OD, est-ce que tu fait une fixation sur les pitounes d’OD?

    Répondre
  8. Batoche

    Les simplettes de collages féminicides sont facilement impressionnables. Suffit qu’on mousse un peu l’homosexualité dans une émission complètement abrutissante qui véhicule les pires valeurs narcissiques pour leur exciter le poil de dessous de bras, que l’on devine par ailleurs assez long et touffu.

    Répondre
  9. Chuck Pubis

    Je ne suis pas médecin, mais on dirait qu’elles font une réaction allergique. Elles ont les lèvres pas mal enflées. J’espère que Jay De Temple a de l’Épipen

    Répondre
  10. Miguel Pineault

    Je suis 100% pour ce collage et je les aurais aidé si j’avais pu. En plus elles auraient sûrement eu moins de haine si elles n’auraient pas été de minorité visible. Les commentaires négatifs référent surtout à leur apparence. Cintia est infiniment plus belle qu’une Martine ou une Camille. Lâchez-pas les filles et f**k les haineux. Mettez les vos « thumbs down » lol.

    Répondre
  11. Un sage

    Il est temps qu’on retire les femmes de l’espace publique. On voit bien qu’elles sont trop faibles pour participer à la vie publique. Au moins l’islam que ces mêmes femmes adorent réglera ce problème à long terme, bien qu’il en créera d’autres.

    Répondre
  12. Pensez-y

    La phrase clé ……

    -Ta jamais pensé te mettre en couple avec Marjorie ? C’est sur que vous gagneriez, le monde tripe encore sur toi à TV ,vous seriez le premier couple de femmes OD , ça serait malade …—- Khaled à Cintia , 5 mins avant qu’elle ne se lance officiellement dans les bras de Marjorie .

    Répondre
  13. Une femme nue et fragile

    Moi honnêtement je pense que c’était un lundi ou quelque chose comme ça : une journée banale comme la banalité du mal.

    Vers 14h18 de cette fameuse journée banale, sans tambour ni trompette, j’ai subi ce qu’aucune femme ne devait subir dans sa vie : j’ai été mecterrompue par un petit homme velu en plein au milieu d’une phrase que je prononçais. L’homme qui m’a coupé la parole comme on tranche une veine de femme s’appelait Emmanuel.

    Je ne me souviens de presque rien de cette journée-là, mais je me souviens que ma bouche est restée ouverte pendant de nombreuses secondes après l’agression (ma mâchoire était barrée raide). En fait, j’ai refermé ma bouche seulement deux semaines plus tard, à l’hôpital psychiatrique.

    #stoplaviolence

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *