La réaction de Guzzo lorsqu’il a appris en direct qu’il ne peut pas vendre de popcorn!

Pas de bouffes et pas de films… aussi ben rester fermé!

Si t’as absolument besoin de vendre du popcorn pour survivre… à quoi bon de laisser les salles de cinéma ouvertes?

Commentaire inutile à m’envoyer: je vais devoir amener ma propre bouffe dans le cinéma pour la première fois! (joke)

84 réflexions sur « La réaction de Guzzo lorsqu’il a appris en direct qu’il ne peut pas vendre de popcorn! »

  1. Ferme pour de bon, on en a rien à cirer

    À 20 piasses pour un popcorn pis un coke ultra-dilué à l’eau, y peuvent ben rester fermés.
    De toute façon, ils sont branchés sur le respirateur artificiel depuis longtemps.
    Ces salles, un autre vestige du passé en devenir.

    75
    55
      1. Un taré, c'est un taré...

        C’est ça mon cornichon, continue d’aller au cinéma pour nourrir les unpourcentistes d’Hollywood et par extension, les agresseurs sexuels et les pornographes qui y pullulent depuis toujours.

        Le mangeux ”d’maïs soufflé”…

        10
        14
        1. CNN m'informe

          Hollywood est protégé par le Vatican! La majorité des gens qui y oeuvrent sont des catholiques ou protestants ou des anciens curés!

          2
          3
        2. Pas facile, ta vie

          «Les unpourcentistes d’Hollywood», «les agresseurs sexuels et les pornographes qui y pullulent depuis toujours», bla, bla, bla.

          On reconnaît le langage d’un petit woke gauchiste bien-pensant.

          Vous n’êtes pas tannés de toujours être en maudit après le monde entier et d’être toujours en train de vous inventer des combats sociaux avec le petit poing en l’air?

    1. Danys

      Si tes pas content vas y pas et laisse les gens qui veulent y aller tranquille et 20$ ces exagérer ton affaire moi sa me coût 10 $ pour popcorn et breuvage

      18
      25
      1. Moé, j'appuie le unpourcentisme

        On t’empêchera jamais d’y aller, Hollywood a tellement besoin du soutien des masses.

        Puisqu’il est essentiel que les coffres des Îles Caïmans soient toujours bien remplis.

        2
        2
    2. Yannick

      Pour le prix du popcorn et des boissons, je te suis.

      Pour ton commentaires sur les cinémas qui sont un vestige en devenir, je crois que tu te trompes. As-tu été dans une salles de cinéma dernièrement, juste avant le covid? C’est toujours noir de monde, surtout les fins de semaine. Il n’y a vraiment aucun signe d’essoufflement de cet industrie et je ne vois pas pourquoi ça ne repartira pas sur les chapeau de roue après le covid.

      32
      9
        1. Yannick

          Tu ris, mais à voir comment les choses évoluent ces dernières années, ce n’est qu’une question de temps avant que l’on demande la mise à l’index de la chanson “La Rue Principale” des Collocs.

          Je suis impatient de voir ça. Le clash dans l’opinion public va être intéressant à suivre.

          Mais bon, peut-on s’attendre à autre choses que plus de divisions dans une société quand dans la stratégie de lutte pour l’inclusion, on prend bien soin de scinder la population en victime et en oppresseur? Je ne vois pas de meilleure façon de générer des tensions sociales.

          6
          3
      1. M. Monsieur

        En plus, tant qu’à aller voir des blockbusters américains à effets spéciaux autant les voir au cinéma pour l’expérience (son, 3D) plutôt que sur une tablette ou un cellulaire.

        10
        3
    3. Le diable est dans les détails

      Absolument, un simple petit bidule Roku (39.99$) , un peu d’imagination, une tévé 60″ ça coute rien maintenant et bye bye Guzzo. Je parle uniquement du gratis. Si on manque d’imagination, on paye 5.99 ou 6.99 par film, gros max.

      15
      13
    4. Galaxy

      Exemple personne seule, durée 2 à 3 heures:
      Tu vas dans un bar, tu paies ta bière 8$ plus 2$ de pourboire x 4 consommations= 40$ pour ta soirée.
      Avec de la chance le chansonnier était bon.
      Alors si tu vas au cinéma 12$ entrée, liqueur et pop corn 15$ = 27$ avec de la chance le film devrait te plaire car tu l’as choisi.
      Notez bien que le breuvage et gros format pop corn à 20$ est pour toi et ta blonde.
      On voit bien que ça fait longtemps que tu n’es pas allé au cinéma. Oui, il y a certains inconvénients comme ceux qui parlent, qui regardent leur cellulaire, les fameuses publicités du début.
      Dans les bars: ceux qui crient le plus fort, ceux qui rient à gorge déployée pour une joke plate, le gars ou fille ivre pas de classe à côté de toi.
      À choisir, je préfère le cinéma.

      7
      5
  2. SpinalZeD

    Je le blâme pas sans joke, à 15$ le combo liqueur et popcorn c’est clairement une source de profit important pour eux. Mais bon, la santé publique a raison là-dessus, si tout le monde dans la salle mangent avec leurs doigts pendant tout le film, tu te retrouve avec une salle potentiellement contaminée he!

    48
    10
    1. Yalpé Nismou

      Je suis été a l’hôpital pour un rendez-vous en orthopédie. J’étais juste à côté de l’entrée des employés à l’Enfant-Jésus à Québec côté de la 18e.

      J’y suis resté 45 min. 2 employés sur 5 ne se désinfectaient pas les mains en rentrant avec leur masque contaminé. 2 poids, 2 mesures, car j’ai dû jeter un masque neuf que j’avais pris spécialement pour aller à mon RDV. Le comble, quand j’ai fait part de la situation au personnel administratif, ils m’ont dit que la problématique avait été signalé plusieurs fois et que rien n’était fait.

      Ah oui, une amie infirmière a dû rentrer en revenant de voyage. Elle s’est fait dire que la quarantaine s’applique pas à eux. À oui, une autre amie en CHSLD qui est préposée, s’est fait dire de se présenter au travail même s’il avait des symptômes importants…

      Si c’était si dangereux, je pense qu’il prendrait ça plus sérieux. Tout nous porte à croire que cette épidémie n’est pas une épidémie.

      14
      27
        1. Yalpé Nismou

          En pays libre, tu arrêtes où tu veux dude, sauf aux stop ou feux rouges.

          En attendant, on s’en kalice d’où tu arrêtes de lire ou pas. La police du français… Lol!

          1
          13
      1. Mon Antidote rush un peu

        Au tout début du texte, il est écrit « je suis été ».

        Je me demandais de quel verbe il s’agit et dans quel temps il est conjugué.

        Je sais qu’il est à la première personne du singulier mais le reste m’échappe un peu.

        Quelqu’un peut me répondre?

    2. Hagen

      As-tu une preuve scientifique quelconque que “si tout le monde mangent avec leurs doigts…tu te retrouve (sic) avec une salle contaminée” ou bien c’est juste ton feeling?

      9
      10
  3. L'argent du beurre

    Les salles de cinéma font leurs profils avec la vente de nourriture et non avec la vente de billets. En même temps, je peux pas dire que je suis chagriné de voir ce type perdre de l’argent.

    43
    15
      1. Alva Gingras

        Parce qu’il est beaucoup plus facile de niveler par le bas en enlevant des privilèges à ceux qui les ont plutôt que de niveler par le haut en s’arrangeant pour obtenir le privilège qui nous fait tant envie.

        Ou alors c’est notre vieux fond judéo-chrétien qui parle.. tsé celui qui dit qu’avoir de l’argent c’est honteux?

        2
        4
        1. L'argent du beurre

          Où j’ai dit que je ne l’aimais pas parce-qu’il est riche?

          C’est plus sa personnalité et son comportement que je déplore.

          Tu interprètes mon cher.

  4. Par où commencer...

    Bon, j’ose croire que ce n’est pas la Clique originale qui a des raisonnements aussi simplistes, mais on peut dire que sa phrase fuchsia pourrait s’appliquer à la 50% de l’économie:

    “Si t’as absolument besoin de vendre (insérez produit ici) pour survivre… à quoi bon de laisser (insérez nom de commerce) ouvert?”

    35
    17
    1. Louis Leblanc

      Je suis ton raisonnement, ça va.
      Je ne savais pas que les commerces fermés, n’ont pas de terrain, d’électricité et de loyer à payer.
      Sinon, tant qu’à payer dans le vide, je préfère faire 1 dollars sur 4 que rien avoir du tout.

    2. Yalpé Nisdur

      Le produit principal ici est le film, pas les à-côtés.
      ++++

      Le restaurant vend (insère plat ici) pour survivre, il ne te loue pas une cassette pour survivre.

      2
      5
  5. Le diable est dans les détails

    Pauvre petit fils a papa. Ton papa a fait fortune avec des marges bénéficiaires de 350-400% avec du sirop de Pepsi mélangé avec du co2 et des gouttes de faux beurre.
    Ben, c’est fini, vends tes Ferrari, la jaune, la rouge, la grise.
    Garde ton “truck” Mercedes équipé pour le Paris-Dakar.
    Tes amis de l’Ordre de Malte vont bien te prêter une couple de cents mille pour un bout.
    Bonne journée, voisin.

    38
    15
    1. Doc Mailloche

      Cette grande connaissance de la vie de monsieur Guzzo cache quelque chose, mais j’ai de la misère à mettre le doigt dessus.

      7
      6
      1. Le diable est dans les détails

        OK, Juste pour toi: Google Earth, École du vieux-Chêne, Terrebonne. A droite du rond-point, c’est le domaine, le palais. Huit bâtiments plus ce que tu vois pas, fait aller ton imagination. C’est superbe et c’est surtout un voisin exemplaire, sans aucun problème, même discret et généreux dans la communauté. Autour c’est des maisons a 390 000-640 000$, personne est jaloux, son compte de taxes doit être absolument colossal, monstrueux et il paye. Pas jaloux, juste content d’avoir acheté y a 9 ans et pour M. Guzzo,un autre 6 – 9 mois sans vendre de popcorn c’est peut-être pas une si grosse affaire. C’est une impression, je suis pas son banquier.

        7
        1
    2. Détecteur de communistes

      Ouach! Toi t’es un sale communiste ou un woke? Tu ne supportes pas qu’il y ait des gens plus intelligents et entreprenants que toi. Ça va toujours être de même, il y a des winners et il y a des losers comme toi, jaloux de ceux qui ont réussit.

      3
      19
      1. Le diable est dans les détails

        On se connait? Non. On dirait que tu me connais, exprime toi, parle de mes nombreux échecs, mes nombreuses faillites. Go, tout ce que tu sais. Fini ce que tu commences. Tu devrais avoir tellement honte. Petite personne.

        4
        3
    1. À chacun son choix

      Moi j’aime mieux zoomer sur certaines parties anatomiques des femmes. Les yeux de Guzzo ne m’allume pas.

      2
      4
  6. Danys

    Si tes pas content vas y pas et laisse les gens qui veulent y aller tranquille et 20$ ces exagérer ton affaire moi sa me coût 10 $ pour popcorn et breuvage

    4
    9
  7. Geez Whiz

    C’est là que tu vois toute l’incompétence de ce gouvernement. Ils annoncent des mesurettes juste à titre d’image et n’informent même pas les principaux intéressés par ces mesures. Par contre, TVA et les autres « médias » (devenus essentiellement des agences de propagande) sont toujours bien tenus au courant.

    9
    7
  8. L-F Marcotte

    J’préfère le pop corn de la cage aux sports. Celui en sortant des toilettes , salé à souhait avec le petit extra de monsieur et madame tout le monde

    7
    2
  9. Jambon exotique

    Il faudrait qu’il se dirige vers un autre secteur d’activité, il admet lui même que le cinéma n’est pas assez rentable et que c’est la.restauration qui les fait vivre. Avec les plates formes numériques comme Netflix et autres, les salles de cinéma vivent sur du temps emprunté malheureusement pour lui. Je lui souhaite tout de même du succès en lui rappelant que les clubs vidéo ont connu le même sort, ils ont disparu.

    14
    3
  10. ferraille

    Encore un gros powertrip de notre combo national de la santé arrudalegaultdubé.
    Le cinéma sans popcorn est pas vraiment payant et c’est ce que veut notre gouvernement. Tuer les entreprises. Pas vraiment nouveau.

    3
    10
    1. La Clique de Val-Belair

      Explique moi quel serait l’intérêt du gouvernement de “tuer” des entreprise qui lui rapportent de la TPS au profit d’entreprise étrangères (Netflix, Amazon, etc.) qui n’en payent pas?

      Vas-y, je me paye un pop-corn à 20$ et je t’écoute…. !

  11. Il y a les gens d’affaires et il y a les affairistes.

    Je vous invite à boycotter les cinémas Guzzo et d’aller chez ses concurrents puisque son comportement narcissique et égoïste durant la covid montrant qu’il est plus intéressé à lui-même que la santé publique montre qu’il est indigne d’avoir votre clientèle. De toute façon les films qui y sont diffusés sont souvent très mauvais. Libre à lui de dire des niaiseries, libre à moi d’arrêter de l’encourager. Acheter c’est voter.

    22
    5
    1. Écouter Guy A. c'est répéter du woke

      C’est Guy A. qui dit qu’acheter c’est voter. Ça a l’air bien pensé mais ce ne l’est pas quand on s’y arrête. C’est vrai pour le non- essentiel tout au plus, ce qu’on achète est d’abord ce dont nous avons besoin parmi ce qui est disponible. Vient ensuite le prix. L’étape de la conscience sociale est loin encore rendu à ce niveau.

      1. Tu m’as l’air pas mal d’un inculte pas woke.

        Acheter c’est voter c’est genre bien plus vieux que Guy A Lepage. Ça date des débuts du libéralisme notamment avec les théories libérales classiques ( pas au sens de parti libéral) dont celles d’Adam Smith et « la richesse des nations » et cette idée est appliquée autant chez les gens de gauches a tendance sociale démocrate avec l’idée du commerce équitable que la droite avec des monétaristes ou néolibéraux ou libertariens comme Milton Friedmann et Robert Nozick. Guy A Lepage n’a rien à voir dans tout ça. En effet, l’opposition classique à ce principe concerne les moyens financiers de l’individu qui peut difficilement choisir les produits dit équitables potentiellement plus chers ou encore que ce principe joue en fait le principe même de l’économie de marché avec sa compétition et les inégalités qui vont avec. Souvent cette critique d’ailleurs vient des marxistes et anarchistes qui sont des gros méchants wokes qui font bien peur. Allez retourne écoute tout le monde ne parle mon jambon.

        7
        3
  12. Paulette

    C’est juste parce que c’est Guzzo que je me rejouis de voir ça,
    Un beau mangeux de marde qui pense que sa business est utile à la société avec de la de la propagande d’Hollywood pro libéral

    4
    2
  13. maudit insolant

    “Popcorn à 20 piasses et liqueur à 10 piasses quand tu peux écouter un film chez vous!”

    On pourrait dire la même chose pour les insignifiants qui gaspillent leur argent au resto à 75$ par personne avec la bouteille de vin à trois fois le prix de la SAQ au lieu de cuisiner chez eux.

  14. La Clique de Val-Belair

    C’est vraiment un secret pour quelqu’un que depuis 30-40 ans les cinémas réussissent à survivre en vendant du popcorn a 20$ et des liqueurs à 10$ (profit 1000-2000%) ?

    2
    2
  15. capt. bougon

    C’est pas comme si il y avait juste des cinémas guzzo au Québec, si les autres ouvrent il va devoir suivre et perdre la face !

  16. Moi

    Tout cela est tordant, et c’est un des rares bons cotes de la pandémie…

    Par quoi commencer, je ne sais pas ce qui est le plus drôle…

    Ok le plus drôle est « ok pour le film au cinéma mais pas de popocorn… ». Misère c’est tellement absurde que si un auteur avait écrit ça il se serait fait ridiculiser.

    Les explications du ministre Dubé sont à pleurer : « la main dans le meme sac de popcorn »… ça ne s’invente pas.

    Mais de voir que les exploitants de salles de cinéma font une crise pour ne pas pouvoir vendre du popcorn à 100$ le grain, ça révèle, en fait confirme, tout sur cette industrie archaique…

    C’est l’équivalent d’admettre, en première page du journal, que c’est pas des films que l’on vous vend, qui nous font vivre, qui sont au cœur de notre industrie. C’est les ventes de bouffe à une clientèle captive à des prix quasi-usuraires.

  17. Bof

    Une sortie au cinéma plutôt qu’une sortie au restaurant ou au bar ou rester encabané…
    Même avec le meilleur cinéma maison, c’est pas pareil. Sauf qu’y aura toujours des insignifiants qui fermeront pas leur cellulaire, vont jaser, se lever et déranger… mais c’est ça…

    Y a rien qui coûte gratis.

    Mettre 20 000$ Sur une minable Civic qui en vaut même pas la moitié pour être illégale en plus, c’est un choix aussi.

    Quand t’es rendu à juger ce qui est bon ou pas à partir du prix d’un popcorn ou d’une liqueur, t’as pas grand chose à faire.

    C’est juste con d’ouvrir les cinémas sans les laisser être des cinémas… tant qu’à ça, aussi bien s’acheter de la poutine congelée…

  18. J’haï le popcorn!

    Moi qui me réjouissais d’aller enfin au cinéma sans la chr….. odeur de popcorn qui lève le cœur… Vive Netflix!

Les commentaires sont fermés.