Le rap du Québec est vraiment en explosion!

Tellement de talent ici!

Lien Youtube!

Commentaire inutile à m’envoyer: un gars du 83?

33 réflexions sur « Le rap du Québec est vraiment en explosion! »

    1. " j'comprend rien de se ki di mets se bo"

      Il manque juste de budget… tu mettrais 25000 de fausse platine blingbling a ce pleutre? Il serait bronze?, anglo, grosse corvette, piscine et cameras? La putasserie milleniale se roulerait dedans… Et ravie….

      Répondre
  1. Question de look

    Dommage pour lui d’être un misérable caucasien, sinon c’était la consécration assurée à l’émission de sanctification des rappeurs de la diversité: Plus on est de subventionnées, plus on lit. » – Claude Radotte, pour le cimetière de l’Auto-tune

    29
    9
    Répondre
    1. Le nez qui phoque

      « Moi j’aimais bien l’émission Plus on est de subventionnées, plus on lit. Dommage que le Rap et les dénonciations de racisme systémique, ad nauseam, aient remplacés la littérature. » – Régent Ducharme

      Répondre
  2. La fin d’une époque et le début d’une autre!

    Le rap est rendu le style dominant en Amérique du Nord après le rock, le jazz et le ragtime. II est particulièrement populaire aussi parce qu’il est plus facile à recréer ne demandant pas de talent particulier pour celui qui en fait et veut en faire contrairement à la musique classique qui exige beaucoup de discipline menant à un certain élitisme. En ceci, le rap contribue à une certaine démocratisation de la musique populaire. Par contre, j’ai hâte qu’un nouveau style vienne le remplacer comme style dominant parce que maintenant ce n’est plus très original et discursif ainsi que rebelle de faire du rap pour un jeune, mais plutôt la norme.

    39
    5
    Répondre
  3. Pierre Larose

    On ne se trompe jamais quand on voit un retardé avec la face beurrée de tattoos loufoques.

    C’est-à-dire qu’on le sait tout de suite qu’il ne fait pas plus que 20K par année.

    24
    1
    Répondre
    1. Sylvie

      Imagine quand tu as un logement à louer et qu’un hurluberlu semblable se présente. C’est clair que tu ne perds pas trop de temps à le faire visiter. hahahaha

      16
      1
      Répondre
  4. Yannick

    On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine, et je le crois. Je crois que une échelle allant de la personne la plus exécrable qui soit, à la plus fantastique, une personne peut revêtir n’importe quel aspect.

    Cela dit, il y a une exception à cela, un absolue; les gens qui se font faire des tatouages dans le visage sont de sombres idiots avec un sens du jugement suffisamment déficient pour que ce soit un problème récurrent dans leur vie.

    33
    1
    Répondre
    1. Je sens déjà plein d’amour arriver!

      En même temps, tu connais pas l’histoire du gars et sa socialisation qui l’a amené à adopter ce genre de comportement et attirance pour cette sous-culture ( sous cuiture pas dans un sens péjoratif d’inférieur, mais pour parler de culture dans les marges de la culture globale) . Fort probablement qu’il croit trouver une forme de valorisation dans tout ça qu’il n’a pas trouvé ailleurs en bout de ligne. Je le connais pas moi-même, mais bon le voyant parfois dans des vidéos ici avec son ami super maigre qui a l’air sous alimenté, il y a des fortes chances qu’il n’a pas grandi dans les beaux quartiers et allé dans des belles écoles ainsi qu’eux de bons parents. II y a un peu de ça aussi et cette façon de s’arranger est un peu un moyen d’expression pour nous envoyer nous faire mettre. Ça provoque et dérange, mais ça lui permet de se démarquer dans une société qui se fout de lui.

      20
      7
      Répondre
      1. Marco Bino

        Peu importe sa superbe histoire, il faut dur en sacrement. Tu donnes quelle job à ça? À part travailler dans le fonds d’une mine ou dans les égouts je ne vois pas d’autre endroit.

        12
        2
        Répondre
      2. Yannick

        M’ouais, non.

        Je comprends que c’est pas tout le monde qui l’a facile, tout ça.

        Je ne questionne pas le parcours, mais je fait juste poser une jugement sur le résultat.

        Lorsque tu prends la ferme décision de te faire tatouer le visage, de te rendre là-bas, de payer, de choisir un tatouage laite (parce qu’on s’entend, c’est pas beau, ça ressemble aux gribouillis que tu trouvais sur les bureaux au secondaire), ton jugement t’a lâché à plusieurs moments critique dans le processus. Si son jugement a défailli sur une décision aussi importante qu’AVOIR DES OSTIES DE GRIBOUILLIS DANS FACE POUR SA VIE, j’ose à peine imaginer son parcours dans son ensemble.

        Je ne serai aucunement surpris, advenant le cas hypothétique que je puisse voir toutes les décisions importantes qu’il a prise dans les 10 dernières années, que j’en vienne à la conclusion que c’est un cave. ET probablement toi aussi. Le tatouage dans la face est seulement l’aboutissement tangible de cet état de fait.

        12
        2
        Répondre
    2. Demi-Lune Vachon

      Les Maoris font dire que t’es un sombre crétin avec un niveau de tolérance aux étrangers suffisamment bas pour que ce soit un problème récurrent dans ta vie.

      12
      14
      Répondre
      1. Corrections

        Les maoris sont d’une fière culture ancestrale. Le thug du billet a probablement les tatoos dans le but d’intimider les autres hommes car il doit être insécure. Sinon, c’est pour se sentir unique car il se sent comme un perdant. La comparaison est vraiment ridicule. Yannick ne fait pas partir des intolérants envers les autres cultures d’après ses autres commentaires, quoique qu’il y en a beaucoup ici des haineux.

        12
        2
        Répondre
      2. Yannick

        Tu es train de me dire que tu mets les tatouages maoris et ceux d’un petit rappeur en manque d’attention sur le même pied d’égalité en ce qui est a trait à signification, la motivation, la portée sociale et à la charge traditionnelle?

        24
        3
        Répondre
  5. Un ti peu de fentanyl pis l’affaire est ketchup!

    Check pas de texte.

    J’imagine bien Pierre Brudeau faire aussi bien sinon mieux.

    Pas besoin de savoir chanter, pas besoin de connaître l’écriture de musique ou l’écriture tout court.

    Juste un ramassis de mots dits dans un ordre quelconque avec une idée de base quelconque avec un sur quelconque.

    Mozart verrait ça pis y s’immole sur le champ…

    Manque encore Rotten, la quintessence de l’auteur-compositeur et le fierté de Limoilou…

    À quand un spit entre les deux!!!
    Je me peux pu…
    J’ai tu hâte que les salles rouvrent pour de bon 😩😩😩

    6
    3
    Répondre
  6. Jambon exotique

    Nous vivons au Québec une période de grande effervescence dans le domaine du rap. Les créateurs sortent d’une rude période de confinement et de couvre feu, sans contredit le virus à causé des dommages irréversibles au cerveau de quelques interprètes et ce dernier en porte les stigmates au visage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *