Lorsque Charles Lafortune dénonce, avec raison, le tweet de Jean-Yves…

Ça va Jean-Yves????

Commentaire inutile à m’envoyer: ne jamais lire les commentaires, même celui-ci!

26 réflexions sur « Lorsque Charles Lafortune dénonce, avec raison, le tweet de Jean-Yves… »

  1. Razor Ramon Jr.

    Lafortune dénonce ce qui fait bien son affaire et ferme les yeux sur bien d’autres affaires…

    20
    23
  2. Retourne dans ta caverne le cave!

    C’est vraiment un sacré jambon ce Jean Yves et nous pouvons dire qu’il rapporte pas non plus à la société. Si nous suivions la loi de la nature comme il dit, il tiendrait pas deux minutes contre un gars avec des gros bras.

    19
    8
  3. Ligne ouverte de CKRM, le 8 mars 1982 à 2:21 am

    Non mais y en âs-tu ardj’ien qu’un peu des zeusties d’n’importe qoué qui coûtent d’l’impôts pis des taksssss, eustie.

    2
    4
  4. Quand t'es vraiment petit, petit, petit

    Si je m’appelais Jean-Yves et que j’étais aigri comme lui, ça se pourrait effectivement que je craigne pour le danger que les personnes autistes représentent pour ma petite personne.

    4
    4
  5. Membre full patch de QS

    S’il fallait donner de nos impôts seulement à ceux qui le méritent:
    1- on pourrait aller voir nos artistes Québecois préférés et leur demander de changer nos frites en poutine
    2- les média à Legault auraient déjà fermé et la pandémie aurait duré beaucoup moins longtemps
    3- Trudeau n’aurait eu aucune raison de se lancer en politique
    4- des fois je me demande si le stagiaire de la clique n’est pas lui-même accroché aux mamelles de l’état??

    8
    10
    1. BS corporatif

      Dans une société qui a de la misère à tenir ses écoles à jour et garder son personnel dans la santé, je pense que l’art subventionné n’est clairement pas une priorité… On les en batinsses les bonnes priorités au Québec.

    2. Olivier Primo - BS Local

      Le stagiaire de la clic? J’aurais plus pensé que c’est un décrocheurs de Laval en réinsertion sociale qu’un étudiant en stage.

      Il a de l’avenir pour avoir une chronique dans un torchon comme La Presse. Il serait peut-être bon pour récrire les nouvelles au Beach club.

  6. Lassio

    C’est cave dénoncer une opinion de quelqu’un. Le monde a le droit de penser ce qu’il veut. C’est quoi cette police de la pensée ? Une opinion ça se dénonce pas. On peut la contredire, apporter des arguments, ouvrir une discussion. Mais dénoncer ? c’est woke pas mal comme attitude. C’est pour les faibles d’esprit.

    19
    7
  7. Rodney Dangerfield

    On juge une société à la façon dont elle s’occupe de ces citoyens les plus faibles et démunis. Que mes impôts servent à aider des gens handicapés ou autistes, ça me fait plaisir. Et j’en paye des impôts en tab…… Je n’ai pas à me plaindre, je gagne bien ma vie même si ma job n’est pas facile tous les jours, les joies de la construction.

    En tout cas, si ce Jean-Yves parle des lois de la nature, cela s’applique aussi en affaires. Dans la nature, les organismes vivants doivent s’adapter. Si ton resto ferme à cause d’une pandémie justement causé par de la bouffe en passant, tu n’as qu’à t’adapter.

    12
    3
  8. The One

    Il faut avouer que bien des artistes se lie à une cause et abuse un peu de la charité du peuple. Qu’est-ce qui me prouve d’ailleurs que l’argent se rend au bon endroit sans trop d’intermédières..moi je préfère donner directement aux sans abris même si je sais pertinemment qu’ils utilisent mon argent pour boire.

    6
    6
    1. JoBlo LE King!

      Une idée comme ça: offrir directement un repas ou un café aux itinérants. Moi aussi, je me méfie énormément de toutes les pseudo fondations qui, habituellement, s’en mettent plein les poches. Cela s’applique même à la fameuse guignolée des médias et les téléthons (où les artistes sont très cher payés pour leurs prestations mais chuuuuuuuuute, on ne doit pas savoir ça!).

Les commentaires sont fermés.