Pas facile pour l’influenceuse de faire une pub d’un drink!!!

Mal cadré mauvais caméraman… rien de naturel icitte!😂😂😂😂

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Myriam Lemay🇨🇦 (@myriamlemaay)

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est un genre de Beachdays everyday?

26 réflexions sur « Pas facile pour l’influenceuse de faire une pub d’un drink!!! »

  1. Steeve l’gros ça lui arrive parfois d’en boire avec Kevin en rêvant de Karen

    Moi j’écoute son émission pour ses réflexions spirituelles et ses analyses profondes et je vais pisser au moment des pubs. Cela m’éloigne m’explique le matérialisme historique qui nous mena à la culture du vide que nous devons remplir avec beaucoup de sucre noyé dans de la caféine faisant oublier le goût de l’eau qui devait un peu nourrir.

    14
    7
  2. Pinel

    Une fille qui roule avec un char de luxe, habillée pour aller dans un party les « jewels » empruntés ou en toc qui tient maladroitement une canette de boisson dont on ne voit pas le nom et s’en va nulle part . Belle pub. La quintessence du vide.

    60
    1
  3. 3ième année faible.

    “Mal cadrer, mauvais caméraman”
    ah, l’usage des participes..

    infinitif vs participe passé, c’est dissicile !

    28
    2
  4. Mike

    Pas grave même si elle n’a pas le talent d’une professionnelle, elle va se trouver un sugardaddy et la vie sera belle.

    16
    2
  5. Le p'tit laid d'Air Supply

    Pourquoi donner tant d’attention à ces “influenceurs” Clique? C’est jamais autre chose que de la publicité à rabais.

    La pub c’est toujours fake, parfois quétaine et, dans ce cas-ci, cheap à l’os.

    18
    1
    1. le connard déchaîné

      C’est comme une fellation, elle étire le plaisir en la suçant le plus longtemps possible…

      1
      1
  6. Analphabète fonctionnel

    Entête de la La Clique: [ …FAIRE UNE PUB D’UN DRINK… ] – c’est le stagiaire qui rédige les titres les fins de semaines?

    4
    3
  7. Hagen

    Wa! La vie rêvée, boire du Gang Bang en tenant sa canette par au-dessus en roulant 3 mètres dans une Mercedes empruntée et en reluquant des gros yachts qui font du 200 litres de fuel à l’heure. Puis la caméra éteinte se faire fourr*er par son sugar daddy de 50 ans pendant 3 minutes. Pourquoi ne sommes-nous pas tous influenceu.r.e.s?

    9
    1
      1. Hagen

        Ouf! Cré-moé sincère, je ne suis pas jaloux de ça mais alors là pas du tout. Ma vie est assez bien remplie j’ai deux blondes que j’aime, plein de projets intéressants en permaculture déjà accomplis et d’autres qui s’en viennent (en aquaponie entre autres). Un compte américain bien garni. Je n’envie pas du tout cette superficialité, ce vide spirituel qu’il faut combler avec la consommation de cochonneries.

        2
        1
  8. X. Dolan

    On sent tout le naturel, l’intensité, l’abandon de soi, le bris du 4e mur si génial, le produit s’efface pour laisser toute la place à l’émotion, tout est parfait!

  9. doos

    Ft Lauderdale? Va elle devoir aller en quarantaine dans les hôtels minable de Ti Pet a son retour?

    Au fait ça fonctionne tu toujours la quarantaine au retour des voyageurs

  10. Klonopine

    Quelle drôle d’idée d’avoir filmé ça avec un drone, c’est pas facile à contrôler un drone, surtout quand t’est proche comme ça.

Les commentaires sont fermés.