Marwah Rizqy victime de censure?

De la part du président de l’Assemblée Nationale…

Commentaire inutile à m’envoyer: il devrait retourner à TVA!

21 réflexions sur « Marwah Rizqy victime de censure? »

  1. Dilat Larath

    On a souvent entendu le président de la chambre dire la même chose à des députés de la CAQ. Il ne fait que demander que le protocole soit respecté. Encore du braillage de woke (je parle de David Champagne).

    63
    9
  2. !!

    Le président de l’assemblée devrait toujours avoir une ligne ouverte à portée de main afin de sonder le peuple.

    8
    3
  3. Une joke

    De toute façon, le politicien du parti au pouvoir ne répond jamais réellement à la question et il y a tellement de règles pour ne pas dire ce que veut réellement demander que toute cette mascarade se termine par un dialogue de sourds et une engueulade. Après, les politiciens se demandent pourquoi les gens deviennent cynique envers la classe politique et ne vont plus voter. La période de question n’est en bout de ligne qu’un exercice de démagogie durant lequel nous n’apprenons rien pour donner l’impression qu’il y a des profonds débats de société.

    26
    2
    1. Une double-joke!

      Occasionnellement, on peut faire passer un ministre ou un 1er ministre pour un con, comme la fois du 75$ pour nourrir une famille de 4 des Libéraux et la fois du logement a 500-600$ de Legault.
      C’est le rôle de l’opposition et QS le fait bien mais il ne faut jamais que QS devienne le gouvernement majoritaire car seul Xavier Camus le camarade-communiste sera en extase.

      7
      2
  4. Tant qu'à être de parti pris, comme le vidéo

    Il a bien fait elle allait surement encore faire sa woke

    29
    12
  5. Marc Lacasse

    Elle doit poser une question, pas faire un commentaire. Les députés sont immunisés contre les poursuites en diffamation lorsqu’ils sièges en chambre. C’est au Président de garder l’ordre durant la période des questions, sinon, c’est trop facile de se servir de son immunité pour pourrir la réputation de quelqu’un. Si elle est pas contente, qu’elle porte une plainte au Conseil à l’éthique.

    33
    8
    1. En tout cas

      Les députés sont immunisés mais doivent s’excuser en chambre si le président juge qu’ils ont dépassés les bornes. Ils peuvent aussi être suspendu

  6. Geez Whiz

    Je fermerais l’Assemblée nationale, rendu là, et je nommerais Legault premier ministre à vie. Il pourrait gouverner par décrets et par conférences de presse infantilisantes, et il ferait cirer ses souliers par les journalistes. Oups, c’est déjà pas mal la situation actuelle.

    4
    9
  7. zzzzz

    Encore un faux-scandale propre à indigner les tarlouzes fragiles facilement offusquées de ce monde.

    12
    2
  8. Yé 3 heures ! Last call !

    La Risqy est un insupportable moulin à paroles. Elle parle continuellement le matin, le midi, le soir et lorsqu’elle dort. Même son perroquet à la maison est devenu fou …

    14
    4
  9. La Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec

    De toute façon, on se le dit entre membres, elle est tellement fatigante!

    8
    2
  10. Ish, non, t'es définitivement pas un Terminator, toi. Un C3PO bon pour la scrap, plutôt.

    Il y a une équipe d’avocats spécialistes en droit constitutionnel qui assistent, conseillent et surveillent le président d’assemblée dans son travil. Ces secrétaires ne sont pas des élus ni des membres d’un parti et ce sont eux les plus hauts fonctionnaires parlementaires.
    Le président d’assemblée quant à lui est élu par l’ensemble des députés, tout parti confondu.
    Bref, si un président d’assemblée manque réellement de neutralité, ça ne fera pas long feu.

    Et ton commentaire pue l’analphabétisme politique. Y’a pas que les conspis qui parlent au travers de leurs chapeaux!

  11. Rizqy Business

    Il agit probablement ainsi sous les ordres de Geneviève Guilbault (qui, comme nous tous, ne peut plus blairer la Rizqy).

    2
    1
  12. On n'a plus les présidents qu'on avait

    C’était tellement plus digne et respectueux, enfin il me semble, quand c’était Jean-Pierre Charbonneau qui présidait l’Assemblée nationale.

    Je ne me rappelle pas que Charbonneau ait soulevé en six années comme président ne serait-ce qu’un iota du trouble que Paradis a créé depuis les trois années qu’il est là.

Les commentaires sont fermés.