La nouvelle photo de profil de Josée Turmel…

Par où commencer….🤦🤦🤦🤦🤦🤦

Commentaire inutile à m’envoyer: j’ai un ami qui avait ça comme photo de profil aussi! (Amélie Paul)

38 réflexions sur « La nouvelle photo de profil de Josée Turmel… »

    1. L'observateur

      Lit plutôt: “mon corps, mon choix”. On ne choisi pas son corps mais on choisi ce qu’on va en faire avec!

      5
      4
  1. De retour après l'ancien temps

    Josée, as-tu pensé de faire une petite saignée une fois par mois pour sortir le méchant, comme au 17e et au 18e siècle, tant qu’à être de ton temps?

    54
    2
  2. Paul et Paul

    La petite inculte ne veut pas admettre qu’elle fait confiance au restant de la population qui elle sera vaccinée…
    La seule qualité que l’on demande à une lectrice de nouvelles, c’est de savoir lire…

    46
    3
    1. Better Call Sol Zanetti

      Jeff Fillion est vacciné depuis des semaines, toute sa famille aussi et il en parle presque à chaque jour.

      Faut vraiment avoir une pinotte à la place du cerveau pour continuer de répandre des âneries sur “CHOI la radio anti-vaccin” quand TOUS les putains d’animateurs sont vaccinés.

      9
      7
      1. Un auditeur de radio pirate, pas radio pirate dans l'émission pour ados, radio pirate qui mange des steaks

        Jeff like mes tweets quand je lui dit que je ne me ferai pas vacciner 👍

    1. Marie-Pier

      On dit ‘troupeau’, ‘Fille tu retardes le troupeau’.

      Hey quand c’est rendu que c’est controversé de publier une photo qui, il y a 5 ans, aurait été une évidence pour tout le monde, c’est qu’on a un sacré problème de société.

      1) Tu ne fais pas confiance en ton système immunitaire?
      2) Tu ne crois pas à la liberté de choisir de ce qui rentre dans ton corps?

      Ce qu’elle dit est tellement non-controversé. 2021 est tellement stupide. Pas pour rien que l’monde pense que les autoroutes sont racistes.

      5
      19
  3. Tu devrais te méfier de ton jugement

    Un vaccin permet à ton système immunitaire de développer des anticorps pour combattre mieux les maladies et le renforcer.

    42
    4
    1. Ça comprend vite, mais faut leur expliquer longtemps

      Comme le vaccin contre le tétanos, la diphtérie, l’hépatite, la rubéole, etc. Mais ca, bien sûr…

      14
    2. Yonos

      Ha oui?? Je me méfierais du tiens à ta place. T’as besoin d’un produit chimique expérimental développé à la va vite et qui est en fait une thérapie génique qui va modifier ton ARN, pour combattre un petit virus dont 99,95% des gens qui l’attrapent en guérissent?
      Pense donc à commencer par manger des fruits et légumes.. pauvre toé!!

      3
      19
      1. L'arsenic c’est naturel donc j’en prend

        Moi je soigne mon sida avec des fruits et des légumes. Big pharma ne va pas m’avoir, je laisse ça aux naturopathes.

      2. La collection de voitures Porsche du hypocrite "zéro-carbone" Bill Gates

        Et faire de toi un zombie mondialiste…

        content://com.android.chrome.FileProvider/images/screenshot/1622923743247-193740874.jpg

      3. La collection de voitures Porsche du hypocrite "zéro-carbone" Bill Gates

        Les recherches obtenues par un groupe de scientifiques montrent que la protéine spike du vaccin COVID peut voyager à partir de l’endroit de l’injection et s’accumuler dans les organes et les tissus, notamment la rate, la moelle osseuse, le foie, les glandes surrénales et en « concentrations assez élevées » dans les ovaires.

        Les chercheurs du vaccin COVID avaient auparavant supposé que les vaccins COVID à ARNm se comporteraient comme des vaccins traditionnels. Et que la protéine spike du vaccin – responsable de la contamination et des symptômes les plus graves – resterait principalement dans à l’endroit de l’injection, au niveau du muscle de l’épaule ou des ganglions lymphatiques locaux.

        Mais de nouvelles recherches obtenues par un groupe de scientifiques contredisent cette théorie, a déclaré la semaine dernière un chercheur canadien spécialiste des vaccins contre le cancer.

        « Nous avons fait une grosse erreur. Nous ne nous en étions pas rendu compte jusqu’à présent », a déclaré Byram Bridle, immunologiste viral et professeur associé à l’Université de Guelph, en Ontario. « Nous pensions que la protéine spike était un excellent antigène cible, mais nous n’avons jamais su que la protéine de pointe elle-même était une toxine et était une protéine pathogène. Donc, en vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine. «

    3. La collection de voitures Porsche du hypocrite "zéro-carbone" Bill Gates

      Les personnes qui se remettent d’un COVID-19 léger ont des cellules de moelle osseuse qui peuvent produire des anticorps pendant des décennies, bien que des variantes virales puissent atténuer la protection qu’ils offrent.

      De nombreuses personnes qui ont été infectées par le SRAS-CoV-2 produiront probablement des anticorps contre le virus pendant la majeure partie de leur vie. C’est ce que suggèrent des chercheurs qui ont identifié des cellules productrices d’anticorps à longue durée de vie dans la moelle osseuse de personnes ayant guéri du COVID-19.

      L’étude apporte la preuve que l’immunité déclenchée par l’infection par le SRAS-CoV-2 sera extraordinairement durable. En plus de cette bonne nouvelle, « les implications sont que les vaccins auront le même effet durable », déclare Menno van Zelm, immunologiste à l’université Monash de Melbourne, en Australie.

      Les anticorps – des protéines capables de reconnaître et d’aider à inactiver les particules virales – constituent une défense immunitaire essentielle. Après une nouvelle infection, des cellules éphémères appelées plasmablastes constituent une source précoce d’anticorps.

      Mais ces cellules disparaissent peu après l’élimination du virus de l’organisme et d’autres cellules, plus durables, fabriquent des anticorps : les cellules B à mémoire patrouillent le sang en vue d’une réinfection, tandis que les plasmocytes de la moelle osseuse (BPMC) se cachent dans les os et produisent des anticorps pendant des décennies.

      « Les plasmocytes représentent l’histoire de notre vie, en termes d’agents pathogènes auxquels nous avons été exposés », explique Ali Ellebedy, immunologiste spécialiste des cellules B à l’université Washington de Saint-Louis (Missouri), qui a dirigé l’étude publiée dans Nature le 24 mai.

      Les chercheurs ont présumé que l’infection par le SRAS-CoV-2 déclencherait le développement des BMPC – ce qui est le cas de presque toutes les infections virales – mais certains signes indiquent que le COVID-19 sévère pourrait perturber la formation de ces cellules.Certaines des premières études sur l’immunité au COVID-19 ont également suscité des inquiétudes, lorsqu’elles ont révélé que les taux d’anticorps chutaient peu de temps après la guérison.

      L’équipe d’Ellebedy a suivi la production d’anticorps chez 77 personnes qui s’étaient rétablies de cas pour la plupart bénins de COVID-19. Comme prévu, les anticorps du SRAS-CoV-2 ont chuté dans les quatre mois suivant l’infection. Mais ce déclin s’est ralenti, et jusqu’à 11 mois après l’infection, les chercheurs pouvaient encore détecter des anticorps qui reconnaissaient la protéine de pointe du SRAS-CoV-2.

      https://www.nature.com/articles/d41586-021-01442-9

      2
      11
      1. Merci champion !

        C’est pour ça que des gens l’attrapèrent deux fois et que d’autres souffrent de la covid longue.

    1. Sois de ton temps

      Lâche RDI et regarde Prise 2. C’est plus ton époque. Les shows de Télé-Métropole en reprise.

      9
      1
  4. Es belle Josée Turmel

    Certain qu’une couple de confiseuses au large derrière aimerait bien avoir le look de Josée.
    La jalousie leur transpire sous des aisselles mal rasées.

    4
    29
  5. moi meme

    josée Turmel ???? jamais entendu parlé , une pure inconnue pour moi, je m’ en porte trèes bien de ne pas la connaitre

  6. message pour les totos(totaux) ignorants

    les vaccins visent la mémoire immunitaire: utilisant la synthétisation!

    la biologie humaine est si perfectionnée qu’elle s’auto-régule seule!

    https://en.m.wikipedia.org/wiki/Immunological_memory

    jappez, hurlez, crachez, vomissez vos insules ti-débiles!

    https://en.m.wikipedia.org/wiki/Immunological_memory

    c’est d’ailleurs ce que préconisait haruda le “médecin”!

    nul besoin d’élaborer plus longtemps avec des %#$#%

    1
    16
    1. Paul et Paul

      Et c’est grâce à cette grande perfection de la biologie humaine,
      ««la biologie humaine est si perfectionnée qu’elle s’auto-régule seule! »» dis-tu

      que l’humanité s’est débarrassée de la tuberculose, de la peste, de la rougeole, de la rubéole, de la varicelle, de la coqueluche, de la diphtérie, de la polio, de l’hépatite, de la rage etc. etc…

      je te lis, et la seule phrase qui me vient à l’esprit est;

      tant de chemin parcouru depuis depuis la vie unicellulaire pour en arriver là…

      16
  7. Paulette

    Est ce que c’est une coincidence, tout ceux et celles que je vois avec ce genre de profil on des antécédent de bipolarité, accro au anti dépresseur et maladie au cerveau ?

  8. Bien penseur

    J’aurais aimé lire : j’ai confiance en mon système immunitaire ,donc je remets ma carte d’assurance maladie et si un jour je suis malade ,ça me fera un grand plaisir de payer les frais occasionnés par mon séjour a l’hôpital

Les commentaires sont fermés.