Samuel Grenier ramasse solidement les… québécois!

C’est ça un conservateur… ça varge sur ses électeurs!

Commentaire inutile à m’envoyer: il est en Floride présentement?

27 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le Sachez-vous
Le Sachez-vous
1 mois il y a

Samuel Grenier peut dire ce qu’il veut, son commentaire est aussi important qu’un pet.

LOL
LOL
1 mois il y a

Insulter tout le monde qui en vote pas de son bord. On croirait lire un woke.

Les faits 2.0
Les faits 2.0
1 mois il y a
Répondre à  LOL

Ou un mini_Trump

Well well well
Well well well
1 mois il y a

19% sur le PCQ, faut effectivement vouloir rester dans la misère.

Peter B. Parker
Peter B. Parker
1 mois il y a
Répondre à  Well well well

Où vois-tu le PCQ dans les deux tableaux ci-haut?

Pépino Lafleur
Pépino Lafleur
1 mois il y a
Répondre à  Well well well

Il y’a bien un lien entre PCQ et misère.
Mais quel est le lien entre PCQ et 19% ?

Éric 0+0=0 Duhaime
Éric 0+0=0 Duhaime
1 mois il y a

Le coucou au gros nez, ami de Bernier et de Duhaime, vient nous faire la lecon! Arrête de quêter des dons et va travailler pour payer des impôts comme tout le monde, Gros nez!

mario
mario
1 mois il y a

Qui veux reellement d’un gars comme ca comme ami. ?Il crache sur le quebec quotidiennement tout comme Duhaime. T’as une face a claque et ca tu le sais surement.

Troy Tempest
Troy Tempest
1 mois il y a

Il a raison criss

Un coucou qui s'en colle
Un coucou qui s'en colle
1 mois il y a
Répondre à  Troy Tempest

Tu devrais faire comme d’habitude et t’en crisser.

L'indépendantiste non aligné
L'indépendantiste non aligné
1 mois il y a

Ne vous en faites pas monsieur Grenier. Quand viendra le temps pour PSPP de nous divulguer son programme économique en dollar canadien, vous allez voir la balloune se dégonfler; quand vous allez voir PSPP baragouiner à propos de la création de la Banque centrale du Québec, il n’y aura même plus de balloune tellement elle aura été propulsée loin pendant de son dégonflement. Il va prendre le pouvoir certes, mais ça n’ira pas plus loin. Calmez-vous un peu.

Putaclique
Putaclique
1 mois il y a

Qui t’as dit que ça faisait du sens ce que tu dis ???

L'indépendantiste non aligné
L'indépendantiste non aligné
1 mois il y a
Répondre à  Putaclique

C’est écrit juste un peu plus bas. Pffffffffffffffffffffffffffffffffffff.

Unknown
Unknown
1 mois il y a

Peut-être que « l’humoriste » devrait réorienter sa « carrière » s’il ne veut pas vivre éternellement avec des colocs?

L'Ombre
L'Ombre
1 mois il y a

Provenant d’un comptable joufflu qui a fait faillite et qui vit des dons de ses suiveux.

Blocus Culbéquoi???
Blocus Culbéquoi???
1 mois il y a

 Notre succès se mesurera à la brièveté de notre mandat. Une citation de Lucien Bouchard expliquant la création officielle du Bloc québécois, le 15 juin 1991

L'indépendantiste non aligné
L'indépendantiste non aligné
1 mois il y a
Répondre à  Blocus Culbéquoi???

Lucien Bouchard -vs- Jacques Parizeau. S’il ne veut pas du dollar québécois, PSPP devrait s’inspirer du grand Seigneur monsieur Jacques Parizeau qui préférait le dollar américain à celui du Canada. Suite au rapport Bélanger-Campeau qui fut initié par monsieur Robert Bourassa, quelques semaines avant son référendum de 1995, en catimini, monsieur Parizeau s’était rendu dans la capitale française afin d’y rencontrer le président de la République, l’honorable monsieur Jacques Chirac. Le président français qui a le plus aidé le Québec pour qu’il devienne un pays. Oh, le général Charles de Gaule est bien venu proclamer son vive le Québec liiiiiiiiiiiiiiiibreeeeeeeeeee, mais à part ça, pas grand-chose dans la cagnotte. Bref, dans notre dos et dans le plus grand des secrets, si le oui devait l’emporter, Parizeau aurait obtenu de Chirac une garantie de prêt de 60 milliards de francs français. À l’époque, cette somme représentait beaucoup plus qu’un coussin de sécurité. C’était toute une assurance.

Je crois que Parizeau a commis une erreur monumentale en refusant de nous divulguer cette entente avant son référendum. S’il avait rendu publique cette promesse, non seulement il aurait rassuré sans faille le milieu financier qui était des plus frileux, mais au lieu de perdre son référendum par moins de 1.50%, il l’aurait gagné haut la main. Aujourd’hui, avec un dollar américain à peu près au pair avec l’euro, ça nous coûterait moins cher de nous rendre au Cimetière du Montparnasse, afin de dire un gros merci au président Jacques Chirac. Vive la France bordel de merde.

L'esclavagiste
L'esclavagiste
1 mois il y a

Réponse : j’aime mieux profiter de la vie que de porter des chaînes toute ma vie

Les vautours
Les vautours
1 mois il y a
Répondre à  L'esclavagiste

Morale de l’histoire : méfiez-vous de ceux qui vous promettent l’austérité

Un vendeur de char
Un vendeur de char
1 mois il y a
Répondre à  Les vautours

Et la prospérité et les bonnes affaires aussi!

BRAVO 👌👏
BRAVO 👌👏
1 mois il y a

Ah le Bloc,🥱😴 ils vont pouvoir continuer à taper sur le bureau sans pouvoir rien faire !

L’avis d’un pas de vie
L’avis d’un pas de vie
1 mois il y a

M’a trier mes vis à bois traité t’à l’heure.

Woodie Fryman
Woodie Fryman
1 mois il y a

Moi je vais me faire un autre café.

Tracteur
Tracteur
1 mois il y a

Toujours la même rengaine, ils font leur pain et leur beurre avec les Québécois.

Baroness
Baroness
1 mois il y a

dit par qqun qui vis grâce au dons…

le gros bougon souriant et sa radio amateur
le gros bougon souriant et sa radio amateur
1 mois il y a

Il a raison

C'est un "Klito"
C'est un "Klito"
1 mois il y a

Sam dit exactement ce qu’il est !
Bravo tu te connais bien