Le monde des blogues est à l’envers.

Le Journal de Montréal aurait remercié le « bloggeur » (He he he, juste l’écrire ça fait drôle) Jean Barbe! Plusieurs vont nous dire : il avait un blogue, lui? En effet, il était caché dans les nombreuses pages de Canoe.ca. La Clique le connaissait, car elle s’intéresse aux petits blogues émergeants qui essaient de percer. On est d’même!

Bref, suite à cette chronique on lui aurait dit bebye!

Est-ce que c’est parce qu’il aurait parlé en mal de ses confrères en disant :

Mais c’est pas grave, parce que Dubuc, Pratte, Martineau et Dufour et tous les Duhaime de ce monde vont un peu vous lâcher la grappe. Peut-être même qu’ils vont commencer à vous aimer. Enfin, aimer, c’est un bien grand mot. Peut-être qu’ils vont commencer à peut-être penser que vous êtes possiblement peut-être pas si détestablement radicaux que ça. Mais c’est pas sûr. Il faut bien qu’ils s’agitent s’ils veulent continuer à faire du vent.

Ou bien le risque de jouer avec la loi Godwin en disant :

Vous me faites penser à ces prisonniers dans les camps de la mort qui acceptaient, pour un peu de viande, de faire la police auprès des leurs.

Sur les frontons des camps, il était écrit: «le travail rend libre».

Commentaire inutile à m’envoyer : c’est quoi la loi Godwin?