Archives par étiquette : Journal de Montréal

Beau front page…
16 avril 2013 - journaliste

Une belle photo (brouillée par la Clique) à la une d’une madame avec la jambe ouverte, merci Journal de Montréal.

unemontreaal

Une non-censurée ici!

En plus, lorsque vous ouvrez votre journal, au moins 3 photos de jambes arrachées…

Parfait lorsqu’on déjeune, sur une table au Mcdo ou dans la salle de break du bureau.

Mais l’idéal, c’est quand le jeune de 8 ans voit ça et commence à te poser des questions, merci JDM. Le JDM devrait mettre un avertissement: ce journal est réservé aux 16 ans et plus.

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est pas si pire que ça.

Tu le sais hein?
9 avril 2013 - journaliste, n'importe quoi

unemontreal

Tu le sais que c’est parce que t’es belle qu’on t’as placée en une? C’est pour vendre plus de copies. Le fait que tu textais au volant et t’es malheureusement devenu paralysée, ça passe deuxième, c’est un prétexte hein? Tu le savais ça?

La même histoire avec une fille pas très jolie et tu te retrouves en page 4-5 avec une photo en noir et blanc.

Message au JDM: pourriez-vous verser plus dans le sensationnalisme en mettant le  ” à l’aube d’une carrière de mannequin”?

Commentaire inutile à m’envoyer: moi j’aurais mis la fille qui se fait bronzer!

Sondage…
5 décembre 2012 - journaliste

Sophie Durocher est ben outrée, il y a de quoi, par la une du New York Post. Elle dit : Honte au New York Post. Le tabloïd new-yorkais, réputé pour son ­mauvais goût crasse, a ­dépassé les bornes. Désolé si on met juste ce bout de citation-là, c’est juste ça qu’il y a de gratuit sur le site de Canoë, hehehe 😉

Sophie Durocher dit ça, mais a tendance à oublier qu’elle travaille pour le Journal de Montréal. Tsé veux dire, si y’en a ben un qui ferait ses choux gras avec une histoire comme ça, c’est bien le JDM.

Mais bon, posons-nous la question : croyez-vous que si la même histoire se passait dans le métro de Montréal, avec, comme aux USA, un photographe du JDM qui prend une photo du drame, que le JDM serait le genre à mettre la photo en une?

[polldaddy poll=”6745892″]

Commentaire inutile à m’envoyer : non, le journal de Montréal mettrait la fille en bikini avec comme titre : horreur dans le métro.

Le monde des blogues est à l’envers.
22 novembre 2012 - La vie d'artiste, Pauvre gars

Le Journal de Montréal aurait remercié le “bloggeur” (He he he, juste l’écrire ça fait drôle) Jean Barbe! Plusieurs vont nous dire : il avait un blogue, lui? En effet, il était caché dans les nombreuses pages de Canoe.ca. La Clique le connaissait, car elle s’intéresse aux petits blogues émergeants qui essaient de percer. On est d’même!

Bref, suite à cette chronique on lui aurait dit bebye!

Est-ce que c’est parce qu’il aurait parlé en mal de ses confrères en disant :

Mais c’est pas grave, parce que Dubuc, Pratte, Martineau et Dufour et tous les Duhaime de ce monde vont un peu vous lâcher la grappe. Peut-être même qu’ils vont commencer à vous aimer. Enfin, aimer, c’est un bien grand mot. Peut-être qu’ils vont commencer à peut-être penser que vous êtes possiblement peut-être pas si détestablement radicaux que ça. Mais c’est pas sûr. Il faut bien qu’ils s’agitent s’ils veulent continuer à faire du vent.

Ou bien le risque de jouer avec la loi Godwin en disant :

Vous me faites penser à ces prisonniers dans les camps de la mort qui acceptaient, pour un peu de viande, de faire la police auprès des leurs.

Sur les frontons des camps, il était écrit: «le travail rend libre».

Commentaire inutile à m’envoyer : c’est quoi la loi Godwin?

Touché coulé…
23 septembre 2012 - journaliste

Nathalie Collard écrit sur la fin des journaux gratuits sur le web. Elle nous parle entr’autre de la décision qu’a pris Québécor dernièrement de demander aux gens de faire  partie d’un club VIP pour pouvoir lire Martineau, etc…

On aime bien ce passage dans son article:

Les gens ne paieront pas pour accéder à des nouvelles générales, à ce que j’appelle «l’abondance de la redondance». C’est ce qui joue contre les médias généralistes. Leur approche basée sur le scoop et la nouvelle de la journée est fragilisée, voire caduque. Aujourd’hui, ils n’ont pas le choix d’imaginer autre chose.»

Yves Rabeau, professeur au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale à l’UQAM, partage ce point de vue. «Il faut un contenu fouillé et exclusif pour que les gens soient prêts à payer, souligne-t-il. Cela m’étonnerait que ce soit un succès pour le Journal de Montréal. 

He he he… OUCH!

C’est génial ça, t’as un quoditien (La Presse) qui dit quelque chose de chien sur un concurrent et tout ça par l’intermédiaire d’un spécialiste. Way to go Nathalie là-dessus!

Commentaire inutile à m’envoyer: le courrier de Louise Deschâtelets c’est du contenu fouillé, non?