55 réflexions au sujet de « François Lambert sur la faillite de Caroline Néron! »

  1. Mangeur de hot-dogs

    Je sais que les medias ont fait de ce gars là une tête de turque, mais son commentaire écrit est très juste…
    Caroline Neron sera pas la première à avoir vu trop grand trop vite. Pas le temps d’ouvrir des magasins la vente au details est en déclin.

    (74)
    1. M. Constate

      J’aurais écris un peu la même affaire. Quand j’ai constaté ton commentaire, la job avait été faite.

      Merci Mangeur de hot-dogs !

      (12)
    2. Matantekifume

      Il aurait pu attaquer Neron ou encore se vanter que lui, il aurait fait fonctionner ca cette entreprise! Non, il indique plutôt que le produit de Néron est presque pas marketable en ce moment et que lancer des boutiques est extrêmement difficile…En gros, il dit: si tu veux vendre des bijoux, soit tu es chinois (bijoux cheap), soit tu es une grosse marque ou l’equivalent d’une star hollywoodienne. Peut-être que Vero aurait pu, elle, en vendre des bijoux, vu sa grande popularite chez les matantes et les ketaines…mais en effet, je ne vois pas trop le lien entre bijou et Néron…

      (10)
    3. Créancier paumé

      Ellle avoue être plutôt “marketing” que “finance”. Soit! Mais quand tu as des faiblesses, l’intelligence d’un(e) entrepreneur, le secret de ceux qui réussissent est de bien s’entourer de gens qui en connaissent plus que toi! Quand François L. parle d’EGO il a raison. Du “je-me-moi” en affaires, voilà où on en arrive. Mais on s’entend quand même que F.L.est un être imbu de lui même, qui se prononce sur tout, même s’il a raison ici, on se garde une tite gêne. François, tapis!

      (2)
    4. Pas le choix, elle va devoir vendre ca chez Ardene pour 15$

      Serieux, qui veux encore ouvrir des magasins en “vrai” de nos jours?

      La business, c’est sur amazon que ca se passe.
      J’achete mes bijoux la et chez ardene.

      (1)
    5. Un buveur de O'Keefe

      Facile à dire, après coup. Lambert est peut-être très bon en business, mais là, il agit comme ces pseudo-spécialistes du hockey qui commentent les transactions de la LNH 1 an après les faits.

      (0)
      1. Parce que c'est ainsi que les choses se passent au Canada.

        N’oubliez pas que François sera ministre dans le prochain gouvernement conservateur à l’automne au Canada. Il faudra faire précéder vos commentaires de “monsieur le ministre”.

        (0)
    1. ben oui

      Ben moi jtiens a le remercier. Depuis que je suis ses conseilles et me fait des épiceries a 75$, j’evite la faillite. De plus j’ai perdu beaucoup de poid. Par contre mon medecin m’as dit que j’ai plusieurs carences mais on s’en fou!

      (-3)
  2. Vital Laforce

    C’est ben plate pour l’ex-actrice/ex-chanteuse mais va falloir qu’on la considère également comme ex-femme d’affaire très bientôt. J’ai l’impression que son mari de l’époque a voulu lui payer son trip de business en la finançant à coût de millions mais qu’au fond, sa business n’a jamais été profitable. Maintenant que le mari est parti, pu de financement et la baloune éclate.

    (31)
    1. It'a all about $ex !!

      Power/Sex Trip de la part de l’ex au début de la relation (un classique !), genre : – tu veux agrandir ta business Chérie ? Pas de problème mon amour, j’vais t’aider financièrement ! Oui, oui … (Folle de joie, elle lui saute alors dessus et lui “exprime sa gratitude” de toutes les façons que vous pouvez imaginer !)

      (10)
    1. Gilles

      Comme le jeune entrepreneur, le brunet aux pratiques douteuses, qui vise juste l’international…. aie chose, quand tu parles aux artisants, étouffe toé avec ton international après un an de service.

      (1)
  3. Mam Cousineau

    C’est sur que quand tu n’as pas d’amis au gouvernement qui dilapide des millions dans ton entreprise moribonde comme Teo le taxi, c’est sûr que la faillite est une finalité

    (24)
  4. Ginette Paquette

    Le loyer au Carrefour Laval est de plus de 100 000$/année (pour un petit emplacement) alors tu dois en vendre en verrat des bijoux à 50-100$ pour rentabiliser ça! Surtout que tu as la concurrence de Pandora et Swaroski qui sont à peu près dans les même prix.

    Quand elle avait des petits comptoirs, je crois que ça allait relativement bien ses affaires même si ses bijoux sont bien ordinaires selon mon goût et que dans ce domaine, ça se démode très rapidement; rappelons-nous les bracelets Zoppini!

    J’ai lu qu’elle avait essayé de vendre ça aux Galeries Lafayette à Paris, elle voyait vraiment gros! C’est toujours un peu triste une entreprise québécoise qui se retrouve en faillite car ce sont les multinationales qui prennent la place et ce n’est souvent pas mieux même si c’est moins cher…

    (24)
    1. Geez Whiz

      Aux Dragons, c’est plus genre :

      “J’investis 10 k pour 50 % de votre entreprise. Et je me prends des redevances de 10 % sur chaque produit vendu, jusqu’à remboursement de mon 10 k, puis je garde des redevances de 7 % à vie par la suite.”

      Des investisseurs qui aiment prendre de gros risques!!

      (22)
  5. L ex-cité

    Wow, 10 millions de dettes a son ex, va t elle avoir le culot de demander une pension alimentaire en plus… informe toi à Lola

    (22)
    1. Par ici le cash

      Le pitbull à Goldwater salive déjà à l’idée de le siphonner un peu plus, c’est sa spécialité l’abus des ex-hommes mariés.

      (22)
  6. Hmm

    La réalité c’est que quand tu veux t’afficher un produit supposément de luxe, tu payes plus pour le nom et le branding que pour la qualité du produit.

    Personne va vouloir dépenser plus que 100$ pour une marque “Caroline Néron”.

    Sa meilleure stratégie aurait été d’inventer un nom de marque et bâtir le branding et le PR autour, sans utiliser son vrai nom…peut-être juste Céline Dion qui pourrait se permettre d’avoir sa ligne de bijoux avec son propore nom.

    (15)
    1. Con corde y'a

      la réalité c’est qu’elle aimait des jokes de pètes
      mais vendait un produit de luxe

      ça concordait pas,
      prend pas un diplôme concordia

      (18)
  7. Simple constat

    Très bonne entrevue de François Lambert, plein de bon sens. Lui était pleinement qualifié pour conseiller des jeunes entrepreneurs, étrange que Radio-Canada n’ait pas renouvelé son contrat. Comment les responsables de l’émission ont pu laissé passer Caroline Néron sans jeter un coup d’œil sur ses livres? Il y a définitivement des déconnectés qui vivent sur des nuages dans la tour de Radio-Canada.

    (12)
  8. Torrio

    Il s’agit d’une opinion d’une personne qui parle en connaissance de cause. Moi je trouve ses propos pertinents et justes. On adule tellement les femmes qui réussissent l mais on oubli qu’en affaire, il y a plus de gens qui se pètent la gueule qu’il n’y en a qui réussisse alors, faut s’attendre à ce que certaines d’entre elles se retrouvent en faillite.

    (11)
  9. Popo

    Moi, ce qui revient toujours en tête…un jour, il a été l’amoureux de Marie-Chantal, il a été attirée par elle, pire encore, il aimait discuter avec elle…alors, son opinion…

    (10)
    1. Sors avec !

      En fait, ils feraient maintenant un couple parfait, lui et Caro ! De toute évidence, il les aime vulnérables et pas trop smattes.

      (3)
  10. Matantekifume

    Grosso Modo, notre dragon national nous le dit: les vrais dragons qui dominent ce sont les chinois qui fabriquent et vendent les bijoux a la Néron, mais 10 fois moins cher…De plus, tenir une boutique est quasiment impossible au Quebec sans etre une grosse franchise ou etre la depuis belle lurette et etre proprio du batiment, etc…a Montreal les taxes sont mirobolantes, les employes coutent de plus en plus cher (et les milléniaux de moins en moins fiables) et surtout, les gens achetent….en ligne et sont vraiment moins fidèles au marque et aux boutiques! Suffit de voir la rue St-Denis …plus de 50% des locaux sont a louer et bcp de franchises…meme un Amir n’arrivent pas à y survivre.

    Vraiment pas une bonne epoque pour se lancer dans la vente de produits en boutique…

    (7)
  11. GBS

    Lorsque les frais fixes sont trop élevés(loyers,etc)il faut les réduire,il faut fermer les boutiques non rentables ou peu rentables,il s’agis du premier pas vers le retour de la rentabilité.Est-ce que cette opération a été faite disons au plus tard l’an passé?

    (5)
  12. Juste de même

    J’ai arrêté ma lecture à la première leçon de morale : “Il ne faut pas se réjouir car…”.

    (4)
    1. Le Dure

      C’est exactement cela le problème… oui il faut se réjouir quand une entreprise que son offre principale est complètement inutile à la société en général meurt, comme cela au moins les ressources qui était afféré à une absurdité totale peuvent enfin être libéré à nouveau et être utile à nouveau.

      Un simple “stand” à hotdog est plus utile que n’importe quel vendeur de babioles.

      (12)
      1. Juste de même

        J’ai arrêté ma lecture à la première leçon de morale : “oui il faut se réjouir quand…”. Je me suis dit que cette leçon de morale dont je ne lirai pas la fin était encore une fois un prétexte pour de mettre de l’avant un idéal mongolien, alors j’ai arrêté ma lecture.

        (4)
  13. Guilledou

    Je sais pas pourquoi
    On peut être docteur
    On peut être ingénieur
    Homme ou femme d’affaires
    Directeur et en même temps d’une nullité navrante

    (2)
  14. Charia Nolin

    Peut ben parler avec son Boost-me, une fois que tu as un booster pack dans ta famille, tu en a pas besoin de quatre.
    Une marque Motomaster qui est làa depuis des lustres va te duré longtemps, tu ne changes pas ça au 12 mois.

    Même avec son service de Boost-Me à la Uber, je n’ai pas besoin de me faire booster un 7 juillet.
    C’est une faillite annoncée, à moin que t’ailles des subventions.

    (0)
    1. Charley Davidson

      oui mais je crois qu’il n’a pas de fils, alors il se sent assez sécure qu’il ne plongera pas aussi bas que Taillefer

      (-8)

Les commentaires sont fermés.