Les québécois: moins tolérants que les canadiens?

Selon Léger… OUI!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est vrai!

48 réflexions au sujet de « Les québécois: moins tolérants que les canadiens? »

  1. Le Canada n'est pas un pays mais une agloméraion d'ethnies.

    Ce n’est pas une question de tolérance, c’est une question de multiculturalisme. La politique occidentale du “multiculturel” avec ghettos est plus forte dans le reste du Canada. Et Trudeau y contribue pour beaucoup avec ses déguisements et ses participations aux fêtes culturelles et religieuses millénaires des nouveaux arrivants.

    (54)
    1. J'ai un léger haut-le-cœur

      léger sondage:

      ……Est-ce de la faute des Québécois si les canadians veulent
      être des apatrides dans le pays qu’à construiend leurs aïeuls?

      oui, pouce en haut👍

      non, pouce en bas👎

      (-2)
    2. Brobert

      Oui le multiculturalisme est un modèle qui mène a la ghettoïsation et la division c’est pourquoi nous devons émuler la France, un pays qui n’a aucun de ces problèmes.

      Ma foi, je commence a penser que le plus gros problème avec l’arrivée de millions d’immigrés, appelés a former la majorité de la population de notre pays d’ici le milieu du siècle, ce n’est pas les lois sur les capines religieuses.

      (-2)
  2. Claque

    Haha j’adore la manière que toute cette étude est cadrée pour mal faire paraître les Québécois. C’est typiquement gauchiste…ça cherche les méchants qui refusent de se faire effacer par les immigrés.

    Dans ce monde actuel qui est à l’envers, on félicite les peuple qui se laisse effacer par l’immigration de peuples totalement étrangers à notre civilisation, alors que dans un monde à l’endroit, ce haut taux “inacceptable” prouverait que les Québécois ont juste une meilleure conscience de survie et de défense de leur “ethnoculture” en voulant se défendre des étrangers qui veulent implanter leur culture complètement différente à la nôtre.

    J’entends déjà la réplique lamentable des gauchistes qui vont dire “pourquoi t’as un problème avec le hijab avec que les soeurs catholiques portent un voile aussi??”

    Ce à quoi il faut répondre en 2 volets :

    -les soeurs catholiques ont justement été chassées de nos écoles
    -les soeurs catholiques, ben ce sont des représentantes de ma civilisation, elles représentent ma culture, contrairement à ta soldate islamique du multiculturalisme que tu veux nous imposer.

    (51)
      1. Eiffel tour

        C’est ce que les français disaient il y à 15 ans. Aujourd’hui à 12% sont plus capable de les sentir. Le 12% est une estimation parce qu’il est maintenant illégale de faire des statistiques basés sur la race. On se demande pourquoi…

        (20)
        1. Poubellepourlacause

          Et à quel pourcentage considères-tu qu’il y en a trop ?

          C’est pas trop sérieux ton affaire.

          Le Québec n’est pas la France. Le système d’immigration y est totalement différent. L’histoire de son immigration ne se compare même pas.

          Les politiques d’intégration sont un échec en France pour une multitude de raisons dont la compréhension n’est malheureusement pas à ta portée.

          Le chiffre le plus près de la réalité est de plus ou moins 8 % et comprend notamment les 49 % de musulmans qui ne fréquentent pas la mosquée et le tiers déclarant consommer de l’alcool à l’occasion.

          Je te donne un prix jambon pour avoir mélangé “race” et religion.

          Maintenant dis-moi pourquoi les 3% de musulmans sont un danger pour le QUÉBEC.

          (-3)
      2. Vaut mieux prévenir que ...?

        “de 3% de la population”

        Si tu recules des dizaines d’années dans le passé en France, en Suède, en Hollande, en Angleterre et dans d’autres pays d’Europe, c’était juste 3% là-bas aussi.

        Est-ce qu’il y a un certain % à partir duquel tu vas changer d’idée ou tu dis ça de façon rhétorique parce que peu importe le % tu ne changeras jamais d’idée?

        Dans ta tête confuse on dirait qu’il vaut mieux ne rien prévénir pour ensuite mieux ne rien faire.

        (15)
        1. Poubellepourlacause

          À partir de combien tu considères qu’il y en a trop ? Tu as un chiffre magique ?

          Quels sont tes critères le champion ?

          (0)
      3. Gras dur

        ils se multiplient plus vite
        affecté par le féminisme et les délires mentaux dû aux universités et autres outils de propagandes (télévision)

        en 10 ans, leur population peut doubler, même tripler

        quand le % augmente, il y a de plus grandes revendications

        Y’ont demandé la Sharia en Ontario.
        Et puis, Brampton c’est une ville ou les blancs sont une minorité.

        Vancouver, Montréal., Toronto
        capitales ethniques

        (5)
  3. Au contraire, on tolère trop

    Si les anglos acceptent que des rapaces non invités débarquent chez eux, puis décident d’imposer leur culture et leurs traditions barbares à leurs hôtes, c’est leur problème et nous n’en ferons pas le nôtre.

    Bravo aux Québécois qui se tiennent debout et ne plient pas devant les caprices de tout un chacun. Tu viens t’installer ici, tu vis à notre manière. Point final et non négociable.

    (36)
      1. Gras dur

        Oui.
        Surtout quand ils se mettent à prostituer les femmes de ton groupe ethnique. Même les mineures.

        En Angleterre, ou au Québec.
        L’histoire est la même.

        (11)
    1. La question embarrassante

      Décrivez « notre manière de vivre » SVP.

      L’intolérance? La corruption? L’endettement à outrance? La peur d’avoir peur? La médiocrité érigée en système? Le décrochage scolaire? L,irrespect de nos aînés parkés dans des CHSLD? Les infrastructures qui tombent en ruine? Etc…?

      Allez…j’ai bien hâte de vous lire.

      (-18)
      1. Batoche

        Nation française d’Amérique du Nord peuplée majoritairement par l’ethnie canadienne-française (descendants de Nouvelle-France) ayant un profond dégoût des signes religieux, mettant l’homme et la femme sur un pied d’égalité.

        C’est à peu près ça.

        Ça m’a fait plaisir.

        (17)
        1. Taloche

          «Nation française d’Amérique […] ayant un profond dégoût des signes religieux.»

          Si c’était le cas je doute qu’il y aurait une croix et des fleurs de lys blanc (tous deux des signes religieux) sur le drapeau du Québec. Sans compter la moitié des rues, villes, institution, etc, qui porte le nom d’un Saint.

          C’est plutôt que vous êtes trop lâche pour dire que c’est de l’islam et du judaïsme dont on ne veux rien savoir.

          (5)
  4. Léon D.

    Ce n’est pas le port de signe religieux le problème, c’est la personne qui le porte. Pensez-vous sérieusement que vous allez faire d’une Akila Bakama une québécoise parce que vous lui retirer son voile ?
    Pensez cela est aussi risible que Éric Zemmour qui croit que changer le nom de Mamadou pour Paul suffit à en faire un français.

    Et c’est toujours la même communauté derrière pour nous faire perdre notre temps et notre énergie.

    La seule immigration qui devrait être tolérer : Les blancs, et avantage aux francophones.

    (20)
  5. monsieur

    Au Canada, le multiculturalisme est perçu comme une opération d’ouverture de part et d’autre. La puissance d’attraction de la langue anglaise et la culture anglophone en général, est telle que toutes les ethnies se dirigent , plus ou moins selon le cas, vers ce point commun. Au Québec,au contraire, cette même attraction vers l’anglais des différentes communautés ethniques s’ajoute a la menace réel, contre notre culture, de l’impérialisme culturel planétaire de la culture anglo-saxonne.

    (12)
  6. L'Anti-Ferrandez

    Le reste du Canada n’a pas de tissu ou culture commune, c’est la différence majeure avec le Québec. Ils ne se font pas assimiler, ils le sont déjà.

    (11)
  7. Maxime

    Plus d’éducation égale aussi à être confronté plus longtemps à la propagande multiculturaliste qui gangrène nos universités.

    (6)
  8. Hellophone

    Les Québecois sont moins tolerants envers l’affichage des croyances religieuses. Je ne vois pas où est le problème.

    (4)
  9. Directeur de CHSLD

    J’aime ces sondages.

    Ça me dit qu’aucun journaliste se pose des questions quand mes résidents sont 3 semaines avec la même couche. Ma job et mes vacances sont assurées.

    (1)
    1. Maxime

      Plus d’éducation égale aussi à être confronté plus longtemps à la propagande multiculturaliste qui gangrène nos universités.

      (17)
      1. Yannick

        Les universités gangrène nos sociétés. Qu’est-ce qui ne faut pas lire.

        On se dirige vers un âge sombre.

        (-17)
        1. Maxime

          Si pour vous mon affirmation : « la propagande multiculturaliste qui gangrène nos universités », veut dire la même chose que : « Les universités gangrène nos sociétés »…je ne peux rien pour vous.

          On se dirige effectivement vers un âge des ténèbres.

          (12)
        2. Maxime

          « Les universités gangrène nos sociétés. Qu’est-ce qui ne faut pas lire. »

          Et ou est-ce que vous avez lu ça ? J’vois pas.
          Tout ce que je vois c’est que vous avez un grave problème de compréhension de texte.

          (6)
    2. Claque

      Donc les immigrés qu’on accueille sont pas tolérants (puisqu’ils proviennent souvent de pays du tiers-monde).

      Et t’en redemande?

      (17)
    3. .

      Le simple fait de croire à une corrélation aussi simple témoigne d’un profond manque de culture, d’intelligence et d’éducation.

      (4)
  10. G. I. Joe

    Dans les années ´40, ´50 et même ´60, c’étaient les religieux (es) vêtu(e)s de tout leur attirail (soutanes, collets romains, cornettes, etc…) qui dirigeaient la plupart nos écoles et si cela avait eu quelque influence que ce soit, le Québec serait tapissé de religieux(es).

    Combien de Frères, de Nonnes ou de Curés nous reste-t-il? Poser la question est y répondre.

    Si presque tout le Québec tremble de peur à la vue d’un simple châle, je n’ose imaginer sa réaction devant une VRAIE menace.

    Le Québec serait-il devenu un vaste safe space?

    Gang de snowflakes! 😱

    La CAQ, c’est une supercherie.

    (-25)
    1. Si j'haïs manger des carottes, est-ce que ça veut dire que j'ai peur de celles-ci?

      Tu mélanges les termes “peur” et “dégoût”. On apprend à distinguer les deux au primaire, pauvre ignorant.

      (29)
    2. GBS

      La seule et unique raison pourquoi les Religieux occupaient tout l’espace de l’instruction publique au Québec catholique c’est que Duplessis vendait aux Américains le fer @ 1c/tonne et payait les congrégations religieuses avec ces revenus et l’instruction publique coûtait rien.Ce fut comme ça jusque dans les années 60-70 ou les religieux ”défroquaient”,se sont syndiqués et organisés de façon a dicter la nouvelle ligne de conduite au Québec catholique
      Auparavant,le nom de l’organisation c’était le département de l’Instruction publique.
      Aujourd’hui,c’est le Ministère de l’Éducation.
      Pour la tolérance,c’est une question de langue,si tous les Immigrants adoptaient la langue française,les problème de tolérance seraient diminués de moitié
      Mais la plupart adopte la langue anglaise(parce qu’ils ont le choix)
      Ça vous fait quoi si un immigrant vous parle dans un Anglais approximatif a Brossard chez Tim?
      Ou un dépanneur de Boucherville ou Ste-Julie ou le nouveau proprio parle Mandarin et Anglais.Vous pensez que j’exagère,j’ai vécu tous ces exemples

      (16)
      1. G. I. Joe

        Snowflake!

        Ça prends une génération quelque fois plus, pour s’intégrer complètement. Ce sont souvent les enfants des premiers arrivants qui s’intègrent. J’en veux pour preuve les Italiens qui sont arrivés dans les années ‘50 et ´60. Ils sont aujourd’hui complètement intégrés.

        Patience et longueur de temps…

        La CAQ crée un problème majeur en voulant en solutionner un autre mineur. Qui au Québec s’est converti à une religion quelconque après avoir vu un prof avec un signe religieux? Qui…? Réponse = Personne!

        (-9)
        1. GBS

          Si vous croyez que les gens d’origine Italienne se sont intégrés vous vous trompez.Tous ceux que je connais (ou presque) vivent,travaillent etc en Anglais.
          Il est vrai cependant que la religion catholique a rapprochez ces ”Italiens” de nous a l’époque

          (3)
        2. G. I. Joe

          @ GBS: FAUX!!!

          Les Italiens sont polyglottes: Ils parlent l’Italien, le Français et l’Anglais et même plus et ils passeraient le test des valeurs de la CAQ avec de bien meilleurs résultats que la plupart des pure-laine.

          (0)
    3. L'épinette

      Le contexte n’a plus rien à voir avec celui des années 50. Premièrement parce que les populations immigrés ne se joignent plus à une communauté principalement québécoise mais plutôt à un melting pot mondialisé (où les Québécois sont souvent en minorité, comme en témoigne certaines classes d’écoles montréalaises). La pression de s’intégrer est donc beaucoup moins forte qu’auparavant, sans compter les nouvelles technologiques qui font en sorte que les immigrants demeurent “connectées” à leur pays d’origine comme ce ne fut le cas dans l’histoire. Les attaches identitaires multiples et “micronationalismes” de quartier sont beaucoup plus fréquents qu’avant.

      Sans compter l’apparition des nombreux discours ridicules et culpabilisateurs anti-occidendaux qui émergent (les Québécois ou autres Occidentaux seraient responsables de l’esclavage, de génocides, de colonisations, etc..) et qui polarisent encore plus les communautés. Bref, tout est fait pour que les replis identitaires s’opèrent. C’est le modèle “d’intégration” moderne à l’anglo-saxonne, franchement étranger au Québec. D’où le malaise des Québécois.

      Dernier point et non le moindre, les Italiens dont tu parles proviennent de la même civilisation que la nôtre (religion chrétienne, culture gréco-romaine), ça aide grandement à la civilisation. Il est totalement ridicule de penser qu’un immigrant provenant d’une civilisation étrangère s’intégrera aussi bien qu’un immigrant européen.

      (11)

Les commentaires sont fermés.