La une du Châtelaine qui fait rager les féministes…

Tellement de commentaires négatifs… que Châtelaine ne met pas la vraie une sur son Facebook!

Juste la photo!😂😂😂😂😂

Le Facebook de Châtelaine…la une, mais pas de titres.

Commentaire inutile à m’envoyer: ça existe encore?

57 réflexions au sujet de « La une du Châtelaine qui fait rager les féministes… »

  1. À droite du 450

    Avoir du sexe avec une féministe, ça doit être tellllllement compliqué! Vaut mieux éviter et ne pas forcer en effet.

    (100)
    1. Le jeu n'en vaut pas la chandelle

      Avoir du sexe avec une féministe, faut être courageux. Imagine tout ce que tu as à entendre et endurer avant l’étape finale. Et tu te réveilles avec la dite folle à tes côtés le lendemain. Autrement dit, c’est pénible avant et après l’acte. À moins d’être sévèrement (pathologiquement) en manque, n’importe quel homme normalement constitué évite comme la peste ces folles.

      (32)
    2. Matantekifume

      Ce sont les plus faciles souvent (surtout els plus jolies…les grosses, personnes en veut et elles le savent)…Pourquoi? pere absent, besoin de domination, provocation pour faire naitre la colere chez le male et se faire dominer!
      …elles couchent à droite et à gauche, et se déculpabilise en se disant: c’est ma liberté sexuelle.

      Les féministes détestent particulièrement une sorte d’homme: le mec gentil, respectueux, l’homme blanc de classe moyenne, le pere de famille….elles revent aux migrants, aux pimps et aux vendeurs de drogues. À Cologne, les violeurs ont été défendues par les groupes féministes! Pas pour rien que 50 shades of Grey est le best sellers numero un: là où regne le feminisme (monde anglo-saxon surtout), regne chez la femelle le desir d’etre dominée sexuellement telle une esclave.

      (31)
      1. well well well

        Tellement vrai. Jamais c’est aussi facile de convaincre une fille de faire de l’anal au premier soir qu’avec une féministe qui ta bourré le crane durant un souper au complet sur le combat sur tout les front de la femme moderne.

        C’est fou la différence entre ce qu’elles disent et ce qu’elles font.

        (2)
      2. 777

        Sauf pour rigoler, tu ne peux pas vraiment faire une “typologie” de “la féministe”. J’imagine que tu le sais.

        Et pour rigoler, c’est moyen.

        (-9)
        1. La 8 au coin.

          Je vais te faire une typologie de la
          féministe sans aucune marge d’erreur:
          Victimiste absolue, même et surtout
          dans sa dénégation de victimisation.

          La victime a besoin d’un objet de détestation,
          le mâle dans ce cas ci, qu’elle peut tenir
          responsable de ses malheurs, lorsque l’objet
          de ses malheurs est bien définit, elle
          négativise ce même objet par une rhétorique
          accablante qui le rendra si méprisable que
          la victime en vient à le voir si répugnant que
          elle, la victime, se sent supérieur à ce débris
          responsable de ses malheurs. On part d’une
          situation négative d’infériorité à une situation
          positive de supériorité. Mine de rien, je viens
          de t’expliquer le fascisme. Le passage de
          la sensation d’infériorité à celle de supériorité.
          C’est la loi de tous les isme. De victime, à la
          race supérieur, il ne manque qu’un objet à son
          malheur.

          Dans le cas du féminisme, l’égalité ne sert
          que la rhétorique. L’égalité est un mot pour
          faire taire son bourreau. En le faisant taire,
          la victime se superiorise face à l’objet de ses
          malheurs.

          Si il y a des questions, n’hésitez pas.

          (20)
    3. Spongee

      En effet…

      Très…très…très compliqué au point où on se trouve d’autres « activités » où un essuie-tout est utile. Pour une fois.

      (11)
      1. Le Châtelain

        Pis les masculinistes son tu moins manipulables ? tsé pour les femmes qui vaudrais faire du sexe à ces hommes-là ?

        Tu as oublié d’écrire le reste de ton pseudonyme : Jambon

        (1)
  2. Yannick

    Il faudrait peut-être un peu contextualiser ce titre avant de monter aux barricades, non?

    Un exemple, comme ça, on se “forcer” un peu peut être bénéfique.

    Dans la vie de couple, avec les tracas et tout le train-train quotidien, il arrive parfois que rendu le soir, avec la fatigue, on néglige l’aspect sexuel. Dans cette situation, il est bénéfique de se botter un peu le derrière et “forcer” un peu les rapports, alors qu’épuisé, on aurait plus tendance à s’endormir sur le divan. L’appétit vient en mangeant.

    Mais bon, encore une fois, on monte sur ses grands chevaux, on s’offusque, on s’outre sur la base d’un dogme. Ici,”NON, c’est NON!!”. Point. Bye le contexte, bye les interpretations. Juste le fait qu’on évoque le mot “force”, on est obligatoirement à la limite du viol. Misère….

    Dans l’activisme d’aujourd’hui, on s’offusque d’abords, tout en prenant bien soin de le fare savoir à un maximum de gens via les réseaux sociaux et ensuite, on réfléchie. L’important, c’est d’être fâché.

    (70)
        1. Nom d'une pipe, tarla

          Bof, le premier est pire que le deuxième. Puis vient le troisième qui vient prendre la défense du premier. Fais attention, les derniers seront les premiers. Force-toi encore !

          (-3)
  3. 0.5

    « NON c’est 50% du consentement »

    Euh… dans mon esprit, quand je dis « OUI » ou « NON », c’est 100 % de mon consentement ou de mon non-consentement…

    ?!

    (50)
    1. Globul

      Pas mal certain qu’UN non dans l’histoire c’est suffisant pour décider l’issue en effet. UN oui n’est pas assez…donc un oui serait 50% du consentement nécessaire à une relation impliquant 2 personne

      (10)
    2. La Clique me Pique

      Dans ton cas, t’as raison. Mais si t’étais pas tout seul dans ta cave devant ton ordi, ce serait 50% du consentement.

      (-5)
    1. Yark

      WHAT?! C’est Maude Guérin?! Ben oui, le titre le dit… sacrifice! C’est la preuve que le maquillage ça enlaidit souvent quelqu’un…

      (8)
  4. Vital Laforce

    Règle #1 ne jamais avoir de sexe avec une féministe. Car selon elles, elle peuvent retirer leur consentement APRÈS l’acte. La fille est consentante tout le long et le lendemain elle décide qu’elle ne l’était pas réellement et porte des accusations.

    (38)
    1. Julian Assange

      “Car selon elles, elle peuvent retirer leur consentement APRÈS l’acte.”

      Oui, non seulement après l’acte mais après avoir consulté des spécialistes parce qu’elle n’était pas sûre.

      (9)
  5. Capitaine Capitaine

    Et pourquoi on ne pourrait pas se forcer dans une relation sexuelle ? On se force pour tout dans la vie, pourquoi pas dans le sexe ? Moi en tout cas, me forcer à donner du meilleur sexe à ma blonde, je le fais par amour et pour son plaisir. Mais c’est vrai que dans le cas des féministes modernes, les mots amour et abnégation ne doivent pas faire partie de leur univers, elles sont tellement centrées sur leur petit nombril.

    (23)
  6. Geez Louise

    Elles n’ont jamais été en couple pendant 20 ans…..tsé des fois tu te dis ok pour lui faire plaisir….tsé ca arrive

    (22)
    1. Le gars qui a vécu

      Que les ceuzes qui n’ont jamais été en relation pendant 20 ans avec le/la même partenaire nous lancent la première pierre !

      (2)
  7. Max

    Ces féministes n’ont jamais fait semblant?

    La femme qui se lamente un peu plus pour exciter son chum et qui se fait éjaculer en pleine face, penses-tu qu’elle aime vraiment ça? Est-ce que son chum aime ça ou c’est parce qu’on voit ça dans les films porno? Le gay qui se fait pénétrer et qui suce cette même queue, il aime ça? Aime-t-il se faire un lavement? Et toi, aimes-tu ça te faire raser/épiler tes poils pubien? Bla bla bla…et j’en passe.

    Le problème se situe au niveau de la communication dans le couple et de certains «modèles». Pas sûr que Chateleine parle vraiment de ces enjeux là…me semble que c’est un magazine de matantes…mais monter sur ses grands chevaux concernant le consentement…misère, est-ce vraiment la question?

    (22)
    1. "Sinon denis Lévesque y chante d'la musique !"

      Sérieux, j’en ai appris plus sur les questions de ton premier paragraphe en écoutant les propos candides des invités de MIKE WARD SOUS ÉCOUTE au fil des mois qu’en consultant n’importe quelle revue de matante/site Internet.

      (7)
    1. Grosses Couilles

      Denise Bombardier !!! Elle est toujours très sexy dans ses propos.
      Je suis convaincus qu’elle adore le sexe.
      Elle doit tellement être gourmande……en plus.

      (11)
    2. Et qu'ont elles en commun ?

      Lise Dion n’a pas ce problème. Elle cherche mais ne trouve pas depuis des années (comme Ginette Reno d’ailleurs).

      (6)
    1. 567

      oui parce qu’aucun garcons est imbeciles juste a lire les commentaires on est encore en 1950 avec vos mentalités et c’est drole cest tous des garcons frustré

      (0)
  8. L'épinette

    La Bible, les règles classiques de la langue française ou encore un homme derrière un volant suffit pour faire enrager une féministe. Il n’est donc pas surprenant qu’elles s’insurgent devant une telle niaiserie.

    (11)
  9. Alex Steel

    Tu peux devoir te former à te masturber pour être de bon humeur. Pas nécessairement te forcer pour le faire avec quelqu’un d’autre.

    (2)
  10. Y a pas que les féministes que ça écœure

    En effet, la « une » est nulle. Quel genre de tarte peut penser que c’est une bonne idée?

    …peut-être les nostalgiques des siècles derniers.

    (1)
  11. Un esti de mongol d'antifa

    C’est comme avec les impôts, faut garder une preuve du consentement pendant 7 ans parce que à n’importe quel moment, une baise peut devenir une violation…

    (1)
  12. Un trou c'est un trou version 2.0

    Moi j’aime ça quand ma blonde se force de dire oui même si elle a pas le gout. De toute façon que ça lui tente ou pas m’en criss…

    (-1)
  13. Les coulisses du non

    « Moi quand c’est non, c’est non! Point! Ceci dit, n’oubliez surtout pas de venir liker ma nouvelle scéance photo ; dans laquelle je me mets en scène – dans le parking du troisième sous-sol à côté de mon Hummer – alors que ma cordelette de string se retrouve, involontairement, engloutie par les replis turgescents et gorgés de ma chair sous l’effet de l’exitation, tout en s’imprégnant de ma sueur brûlante sécrétée par mes phéromones survoltées; jusqu’à ce quelle (la cordelette) se déchire en se liquéfiant, tellement elle est imbibée de mes effluves fiévreuses et capiteuses de femme mature! » – Anne-Marie Lozounne

    (-2)
  14. Ahmed

    J’ai répondu à la place de ma femme …« Non veut dire oui » 😆de toute façon ,si elle dit non ,la voisine dit tjs oui elle 😀

    (-6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *