50 réflexions au sujet de « Mathieu Dugal est assez intense… »

  1. .

    Quel crétin. Dès que je vois quelqu’un utiliser le terme fasciste (surtout à notre époque), je sais déjà que j’ai affaire à un illettré. Un peu comme lorsque Éric Duhaime, Jeff Fillion ou Sylvain Bouchard qualifie de «communiste» toute intervention étatique dans l’économie. C’est une réduction du vocabulaire, un abrutissement du langage…

    Le fascisme est propre à l’époque particulière de l’entre deux-guerres et se rattache à l’industrialisation massive des sociétés occidentales, époque où on constatait (avec justesse ou non) une décadence morale, physique et intellectuelle de l’Occident. C’est une tentative impossible de faire un pont entre l’ancien monde (hiérarchie naturelle, tradition, culture physique de l’Antiquité) et la modernité (urbanisation, masses ouvrières, etc…). Le fascisme c’est du totalitarisme qui place l’État au dessus de tout, surtout au dessus des multinationales et banques (que l’on qualifiait de juives à l’époque). C’est à la fois le meurtre de masse et le contrôle des médias d’un côté et la valorisation de l’effort physique, du corps parfait, de l’hédonisme de l’autre côté. C’est à la fois du capitalisme (on autorise la propriété privée) et du socialisme (contrôle étatique des grandes industries, un peu comme la Chine le fait en ce moment, redistribution de richesse aux ouvriers)

    Les bobos modernes, incultes et grossiers, laissent sous-entendre que le fascisme se rattache uniquement à un «rejet de l’autre», que le musulman de 2019 est le Juif de 1935…ce sont de monumentales sottises.

    Si vous voulez comprendre le fascisme, en saisir toutes les subtilités, à la fois l’horreur et le rêve idéalisé, lisez Robert Brasillach, Pierre Drieu La Rochelle, L-F Céline (Bagatelle pour un massacre), Ernst Jünger (Orages d’acier). Comprenez ce qu’est la «Révolution conservatrice allemande» (qui n’a rien du conservatisme actuel), comprenez ce qu’est le mouvement Volkisch du XIXe siècle…mais DE GRÂCE, NE VOUS FIEZ PAS À UN CRÉTIN COMME DUGAL.

    (41)
    1. Dans le rang ou dans le camp

      “Le fascisme c’est du totalitarisme qui place l’État au dessus de tout”

      Au-dessus de tout et à sa tête le leader suprème qui va protéger la collectivité de tous les dangers.

      Le Fascisme tout comme le Communisme c’est une forme extrème d’anti-individualisme, c’est vouloir prendre tous les individus et en faire des petits rouages au service de l’État — et si tu ne sers pas l’État on t’envoie dans un camp.

      (1)
    2. L'épinette

      Qui a dit «J’ai préféré laisser mourir des banques plutôt que d’infliger au contribuable italien des charges de plus en plus lourdes pour sauver des imb*ciles ou des voleurs.»?

      Eh non, ce n’est pas Fidel Castro, Lénine ou encore Gabriel Nadeau-Dubois mais bien un certain Benito. Comme quoi le fascisme n’est pas toujours ce qu’on pense.

      https://fr.wikisource.org/wiki/La_Doctrine_du_fascisme

      (1)
    3. * * *

      Je suis sensible, comme vous, à l’importance d’utiliser les termes adéquats et de comprendre les phénomènes politiques et historiques, mais vous ne faites que vous attaquer à la forme et non au fond, puisque ce que Dugal essaie d’exprimer, c’est qu’on doit redoubler de vigilance envers les réseaux sociaux, pour ne pas risquer de perdre nos acquis en matière de droits et libertés individuels.

      C’est une mise en garde. La comparaison qu’il a utilisée pour soutenir son propos, aussi inadéquate qu’elle puisse être, n’est qu’accessoire.

      (-6)
  2. Pierre Dyon

    Il a raison, les réseaux sociaux créent une distance émotive entre la réalité et les commentaires effectués par l’utilisateur.

    Aussi, l’agresseur ne constate que très rarement les conséquences des ses actions et est motivé par les autres utilisateurs. Donc il est difficile pour lui de se conscientiser ou de faire preuve d’empathie.

    Il existe d’autre théorie de la délinquance utilisé par la criminologie, mais je me demande grandement si ça en vaudrai la peine. Après tout ce blog fait partie du problème… NOUS faisons partie du problème.

    Dans le temps il y a eu l’invention de la propagande. Dans les 3 dernières décénies nous avons été témoin de l’évolution du web.

    Il n’y a pas que les pédos qui s’influencent entre eux sur le web…

    (26)
    1. Batoche

      Le problème, avant tout ce que tu énumères, c’est la tentative de mélanger ensemble des peuples qui ne s’emboitent pas nécessairement bien, d’appeler ça “la force de la diversité”, et d’espérer que tout se passe bien.

      Il est là, ton principal problème.

      (14)
    2. Remarques

      “créent une distance émotive”

      L’anonymat permet à l’individu de se libérer d’une foule d’inhibitions, dont les inhibitions liées à l’agression, mais aussi d’autres inhibitions qui peuvent être “amicales”.

      L’état de désindividuation que permet l’internet fait en sorte que les individus ont tendance à laisser de côté les normes sociales du contact réel et à se conformer aux normes sociales spécifiques à la situation virtuelle. Dans un univers violent (ex. la clique), l’individu aura tendance à devenir violent.

      Si l’anonymat (réel ou perçu) des réseaux sociaux disparaît, le niveau d’agressivité va tomber, mais la spontanéité aussi, car il va falloir réfléchir avant d’écrire.

      Ouf !

      (1)
    3. Le problème

      Les médias sociaux peuvent être à la fois un espace de débats et de propagande. En cela ils ne diffèrent aucunement des médias dits traditionnels.

      Personnellement je crains davantage l’ignorance et l’apathie populaires, car elles forment les racines du fascisme.

      Je préfére la multiplication des blogues, quitte à ce qu’on s’y exprime dans un langage de grafitti de toilettes, au contrôle des opinions pratiqué par les médias de masse.

      (0)
      1. Y vas-tu la kalisser dehors la Wilson-Raybould?

        A mon sens a moi,un ”média social”ne peut être anonyme car pour être un média,il faut que les utilisateurs et commentateurs soient identifiés,c’est essentiel,sinon,n’importe qui peut dire n’importe quoi sans conséquences(Ex:poursuites en diffamation)

        (3)
    4. Hmm

      “les réseaux sociaux créent une distance émotive entre la réalité et les commentaires effectués par l’utilisateur.”

      Tu sais pas de quoi tu parles! T’as tellement pas rapport…

      La force des réseaux sociaux c’est justement le contraire, les gens se sentent plus près de leur “idole”. Tu peux voir si la personne que tu suis a commenté ton commentaire, si la personne que tu suis a “liked” ton commentaire, etc. Ça crée un sentiment de rapprochement.

      (-12)
    5. Jeanvingt23

      Il n’y a pas de distance émotive dans mon cas , pauvre taré, je ne dis que la vérité que tous les gauchiasses merdiques cachent à la population.

      (-28)
  3. Cré Basile

    Dugal se prend pas pour n’importe qui et personne pour le recadrer tranquillement.
    Et c’est l’avenir de la SRC, eh oui!

    (12)
    1. Je suis né à Paris, moi.

      « Sachez monsieur que, malgré que je dusse souffrir de passer mon enfance dans l’obscurantisme et la consanguignité des régions éloignées du profond Saguenay-Lac-St-Jean, je n’en fusse pas moins bien né à Paris; naissance me gratifiant génétiquement de cette contenance toute Radio-Canadienne, qui me distingue du prolétaire, polluant ad nauseam notre blogosphère citoyenne. » – Matthieu Dugal de Nostradamus

      (-13)
  4. Le philosophe

    On vit présentement une période assez sombre je dirais, dans le sens où le cynisme et le négativiste semble prendre de plus en plus de place, sur les réseaux sociaux, dans les milieux de travail, face à la société en général. Désolant quand même. Le niveau d’énergie est bas et je ne vois pas en quoi cela augure quoi que ce soit de bon en soi.

    (11)
  5. David Drolet

    c’est qui ste gars la ??!!
    est-ce qu’il compare le fascisme nazi au bullying sur les réseaux sociaux ???
    (Facepalm)

    (6)
  6. Batoche

    S’il existe du fascisme de nos jours, c’est bien à travers l’idéologie dominante libérale-libertaire-inclusive qui suinte à travers littéralement tous nos médias, publics ou privés. Le genre d’idéologie totalitaire dont les mots clés ne sont plus “race” ou “nationalisme” mais plutôt “start-up”, “diversité”, “mondialisation”…

    (4)
  7. Geez Whiz

    Il tient exactement le discours qu’on nous sert toute la journée au poste de radio-propagande d’État où il travaille. S’il continue à vomir toujours les bons mots-clés, il va peut-être finir par remplacer Le Bigot le samedi matin. Bravo, petit soldat de Trudeau!

    (3)
  8. Tout le monde ...se fait avoir .# 545

    Il est ce qu’il dénonce, réglementer les réseaux sociaux et l’espace public , censurer, dire aux gens comment penser ,de ce qu’ils ont le droit ou non de dire .Imposez sa vérité ,sa pensée unique . Voilà la gauche f,a,s,c,i,s,t,e , comme certains blogueurs faux antiracistes qui dénoncent qu’un seul racisme, qui protège qu’une seule religion, qui défendent la cause que d’une seule partie des femmes. Vous êtes ce que vous dénoncez et c’est pourquoi votre crédibilité est à -0 ,vous n’êtes que de grands manipulateurs remplis d’incohérence.

    (3)
  9. Un autre médiocre produit de la pensée unique radio-canadienne

    Ce petit Dugal me semble un autre gauchiste qui beuglait «Je suis Charlie» il y a à peine quelques années, mais qui, aujourd’hui, réclame de la censure parce que les opinions émises dans les réseaux sociaux lui font de la grosse pepeine.

    (3)
  10. Fred

    C’est une possibilité parmi tant d’autres. Ce n’est pas une certitude. À ce que je sache, personne ne connait l’avenir et plus souvent qu’autrement, ça vire justement pas dans le sens qu’on s’y attendait.

    (1)
  11. Janvier Léningrad

    Je pense que mes voisins c’est des extrêmes droites , ils placent toujours leurs recyclages à droite , mais avec mon casque en papier aluminium , ils ne peuvent pas lire mes pensées, toutes mes fenêtres aussi sont protégées avec du papier aluminium .

    (1)
  12. Blogosphèrite aigüe

    « Matthieu Dugal et Jean-Philippe Wauthier ont vécu leur enfance dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean. Voilà, tout est dit. » – Christian Tremblay, auteur de ” Lac-Saint-Jean Pour en finir avec notre consanguinité! “

    (0)
  13. Juste pour Crasse

    Sans son, j’aurais cru que c’était la chanteuse des Rita Mitsouko avec cette moustache qui semble être peinte

    (0)
  14. Jtté vu-Entendu

    dutrizac c’est un #%# qui ne comprend pas, et qui même, s’enrage
    contre les gens zens qui font du yoga car lui, dit-il, travaille dans les
    médias et qu’au contraire tout le monde devrait être frustré comme
    lui, en outre: si lui n’est pas heureux, personne n’a le droit de l’être..

    il ne comprend pas que la zénithude est le remède au mal sûr Terre!

    (-2)
  15. Un fesse-mathieu

    J’imagine qu’il se propose lui-même de choisir ce qui se dit ou non, hmmm… intéressant… la liberté d’exprimer toutes les idées serait pire que les années 30 où il était impossible d’exprimer les siennes… hmmm, cet homme me semble un sage… Dieu que je trouve ça pénible d’être plus intelligent que la moyenne des hommes…

    (-5)
  16. Le gars qui crache brun

    Le gars a raison.

    Internet contribue à saper le travail de “domestication” de l’humanisme épistolaire. Il contribue clairement au mouvement de désinhibition qui mène aux fascismes et aux catastrophes humanitaires.

    Pour éviter la catastrophe, il va falloir intervenir au niveau génétique et ne plus laisser Dieu décider de ce qui vient au monde. L’humanité doit se sculpter elle-même et décider des différents agencements de forces vitales des individus qui la constituent (orientation de l’énergie : extraversion ou introversion; prise de décision : pensée ou sentiment; mode d’action : jugement ou perception; etc.)

    Pour éviter les fascismes et avant d’intervenir positivement dans l’ADN humain (la science n’est pas encore assez avancée de mon côté), je propose de castrer les commentateurs de la clique et leurs enfants. Ce n’est pas beaucoup, mais pour l’instant, ça ne peut pas nuire.

    http://booksdescr.org/item/index.php?md5=1940B1DEA488184ACF754E3CAC7786A3

    (-12)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *