Heuuuu…..

Juste le début du clip!

Comment dire….

Commentaire inutile à m’envoyer:💊💊💊💊💊

55 réflexions au sujet de « Heuuuu….. »

  1. Un rendez-vous raté.

    Ils auraient eu plus de succès en sauvant la Terre un samedi ou un dimanche non? Les gens normaux qui travaillent et qui paient les taxes nécessaires à pourvoir à l’éducation de ces manifestants de salon auraient pu se joindre au mouvement.

    J’dis ça d’même…

    Mais p’t’être ben qu’ils ne voulaient qu’une journée de congé après tout.

    (100)
    1. Le gars des vidanges

      Ils n ont laisse derriere eux que des pots sqdc vides et des verres starbucks, et d innombrable selfies ” j’ y etais” … La revolution narcisss

      (41)
    2. Monsieur mauvais souvenir

      Quand j’étais en secondaire 5, au Cégep et à l’université, je travaillais les samedi et dimanche. Donc oubliez la manifestation la fin de semaine.

      Aussi, je travaillais pas mal plus d’heures par semaine quand j’étais étudiant que maintenant en tant que «personne normale» qui travaille du lundi au vendredi en ayant toutes ses soirées de libre ainsi que deux jours collés la fin de semaine, à chaque semaine.

      Et je suis pas mal plus à l’aise financièrement depuis que je paie des taxes que lorsque j’avais un retour d’impôt… Je comprend absolument pas comment on peut sous-entendre que les étudiants sont des privilégiés gâtés… En tout cas je suis pas près de retourner sur les bancs d’école pour faire du 50h semaine en gagnant 10 000$ par année…

      (15)
  2. Jeanvingt23

    Une autre petite fille de banlieue gâtée pourri qui est sûrement venu manifester avec la BM de papa. Tous ces faux cul gauchiasses me lèvent le coeur.

    (82)
    1. Si tous les profs étaient comme moi...

      Laisse-moi corriger ton commentaire en signalant opportunément mon poste : enseignant au secondaire. Mise en contexte qui, dans l’ensemble, cherche à rendre mon commentaire objectif dans la mesure du possible : j’ai déjà enseigné à cette école en 2012. Tout d’abord, cette école est l’école Robert-Gravel. Google-map-la, c’est à Montréal. Celle-ci a comme objectif de ne « pas former des artistes ou des comédiens professionnels, mais d’enrichir la personnalité de l’élève aux plans personnel, artistique et culturel. L’art dramatique devient une source de motivation importante pour fréquenter l’école et réussir dans les différentes matières. » C’est une école à vocation artistique (théâtre, etc.) Cela dit, Jean, les élèves de cette école sont majoritairement de bons enfants de blancs bien pensants et gavés des idioties les plus dangereuses mises de l’avant par des parents gauchistes également bien pensants (comprends ici : archétype moral. Jugement de prescription contre les idées de droite). De plus, afin de bien cerner ton erreur, être propriétaire à Montréal, surtout dans le secteur où est située l’école, ne subordonne pas la jeunesse des propriétaires aux mêmes types de mythes à ceux dont tu présentes les failles et avec lesquelles je suis en accord. J’ajoute que les blancs dans le genre de la petite fille sont moins représentatifs dans le 450 : le % d’immigrants dans ces écoles publiques est pratiquement le même que sur l’île de Montréal. Enfin, ces élèves, cette élève, pour prendre souvent l’autobus avec eux en direction de l’école où j’enseigne, n’ont pas de BMW. Ils témoignent d’une forme idéologique (vestimentaire et sociale) appartenant plus à une forme de simplicité volontaire cuvée 2016-2019. À titre d’exemple : ils magasinent dans les friperies, adoptent un style vestimentaire normcore (pense, ici, à Hubert Lenoir). Loin de répondre à l’esthétique du 450, ils revendiquent une position identitaire typique des gauchistes qu’ils voient sur YouTube souvent représentés comme répondants à des questions sur les campus des universités américaines ou plus près de nous à l’UQAM. D’ailleurs, cette école représente effectivement un fond de québécois dit de souche, mais cette particularité est caractérisée par son aversion contre un ensemble d’icônes de droite. Ce qui les met en contraste, rapidement dit, entre les élèves de souche du 418. Ils soutiennent l’environnement, l’émotion, la négation binaire du genre masculin – féminin, ils sont anti-Trump, etc. Selfie et équipement technologiques de pointe (iPhone supérieur à iPhone 6) comme moyen nécessaire d’être accepté. Ça va de soi, ils sont trop jeunes pour la cohérence. Je ne les juge pas. Même si la liste est longue, je voulais surtout que tu comprennes et ajuste le tir puisque je pense que le fond de ton commentaire est intéressant : des enfants consciemment privilégiés (white guilt) en ressource multiple qui se présentent comme arbitre moral alors qu’ils ne prêchent pas par l’exemple (iPhone, voyage, et l’avenir en suspend). Enfin, caricaturons ces enfants comme étant les enfants moraux des signataires du pacte en cernant seulement, pour le coup, les gauchistes montréalais.

      (15)
      1. La 8 au coin.

        Ce qu’il y a de fantastique avec ton
        texte, c’est qu’il y a une impression
        solide que les professeurs de ces élèves
        sont eux même un miroir qui facilite, voir
        encourage, l’idéologie progrèssiste. Et toi
        tu passes au coeur de la chose et tu en tire
        un portrait extrêmement précis, en plus
        de le faire avec une absence de hargne qui
        n’est plus que rarement présente dans
        l’argumentaire quotidien.

        En plus de répondre à Jeanvingt23 avec une
        telle lettre, c’est pas tous les jours qu’il reçoit
        des mots pleins de sollicitude.

        Tu repasses quand tu veux.

        (9)
      2. Le Dure

        Justement, il faut les juger, c’est la seule façon de comprendre ses propres contradictions.

        Le jugement d’un être similaire dans une société a toujours été payant pour l’ensemble du groupe, sinon pourquoi pensez-vous qu’ils sont anti-Trump ? Parce qu’ils pensent qu’en jugeant Trump négativement que ça va aider l’ensemble, si ce n’est pas le cas alors c’est un problème d’égo narcissique.

        En plus, comme on le constate dans le vidéo si dessus, la jeune dame n’a aucun argument, uniquement du dérapage émotionnel, qui est carrément inutile pour l’ensemble, j’irai même jusqu’à dire que ce genre de réaction promu par les médias provoque des peurs infondées dans la population.

        Pour conclure, merci pour votre partage personnel, et oui je juge les gens qui comme eux non aucune idée des proportions démographique sur la planète, avant de vouloir la sauver, il faut la connaitre.

        (5)
      3. Alice au pays de merveille

        L’utopie de la jeunesse, normal. Tous les jeunes croient qu’ils sont les sauveurs, que tout est simple, qu’il suffit de faire des choix, comme si faire des beaux choix n’avaient que des bonnes conséquences….vive l’âge de l’innocence.

        (3)
  3. Pwet Pwet

    Ils pensent qu’ils sont la relève et qu’ils vont payer pour moi quand je vais être vieux, mais j’ai l’impression que nos retraites vont être reportées à 85 ans car nous allons devoir toujours payer pour ces débiles, pendant qu’ils vont faire des grèves au Cegep à 55 ans

    (47)
  4. L'épinette

    On a ici le modèle parfait de la petite bourgeoise blanche anxieuse et stressée, future bobo névrosée. Avec en prime le blablatage insignifiant d’un expert (évidemment!) pour tenter d’apporter une explication rationnelle à ce cas de débilité profonde aux milliers de téléspectateurs médusés.

    (46)
  5. Valdor

    Bon, elle a le droit à ses idées. Elle peut manifester.
    Je ne sais pas si le sans-abri au bas de chez elle l’émeut autant….
    Et elle sera déjà habillée pour la St-Patrick !

    (45)
  6. Matantekifume

    Le systèeme vérifie que ses nouveaux petits rejetons tres bien brainwashé depuis la garderie agiront parfaitement pour réclamer moins de tout: de voiture, plus petite maison, manger de l’herbe et des insectes, changer de sexe, faire moins d’enfants (ou mieux, pas du tout), accepter de laisser leur place aux migrants (habitue a la pauvreté), abandonner leur culture, leur langue….tout cela au nom du merveilleux projet de sauver la planete de l’homme blanc.

    Ce qui explique l’hysterie et le braillage de cette mini-bobo. On dirait une procession religieuse!

    On remarquera l’ironie: beaucoup de pancartes en carton et je ne crois pas que les mini-bobos vont jeter leur cellulaire et tablettes (plastique et metaux rares) au nom des changements climatiques (le terme qui remplace celui de réchauffement climatique…car….fait frette pas mal!!!)

    Belle gang de moutons.

    (35)
  7. DAMIEN NOMED

    Je l’ai déjà dit souvent: Y’a des gens qui devraient s’enfermer chez eux, boucher les fenêtre, barrer les portes, couper le câble, la radio et internet et lire uniquement des livres de recettes végétariennes… Le monde extérieur n’est pas fait pour eux.

    (28)
  8. Coquin Tremblay

    À chaque génération sa cause. La jeunesse d’hier était nationaliste. La jeunesse d’aujourd’hui, troublée, perdue et analphabète des véritables enjeux politiques, se tourne maintenant vers la lutte environnemental. La question est de savoir si l’on devrait leur dire que ça ne sert à rien, que le Québec n’a aucun effet d’entrainement sur le monde et que, même si tous les Québécois cessaient d’exister demain matin, ça ne changerait strictement rien au sort de la planète. J’ai beau être moi-même universitaire, la réalité c’est que l’action de ces étudiants n’aura servit à rien d’autre que de sécher des cours.

    (28)
    1. les émotions en avant pour la T.V.

      Pire que juste sécher des cours, ils auront contribué à plus de pollution avec cette “dite” journée pour la planète, puisqu’ils auront utilisé plus de ressources qu’à leur habitude quotidienne.

      Ces jeunes devraient s’informer sur une chose formidable, l’atome et la quantification qu’il va avec.

      (2)
  9. Le monde est rendu malade profond.

    Mais ou s’en va le monde?!?

    Les flocons, les anti-vaxx, les éco-anxieux, les granolas, les foodies, les politicailleux, les calendriers de marde, les hipsters barbu, les zombies du cellulaire,

    ciboire ! 2019 c’est vraiment l’apogée du monde ” crackpot “…

    (24)
  10. Jean-Guy

    On peut présumer que le journalistes ont interviewé plusieurs personnes et ils sont choisis les hystériques. Je dois concéder que c’est toujours aussi spectaculaire!!!! Je me souviens, lors du déluge du Saguenay, j’étais un jeune intervenant dans une maison d’aide et j’ai passé la journée a empêcher les journalistes d’interrogé notre clientèle fragile. Finalement, j’ai en échappé quelques uns et ils sont tous retrouvés en ouverture de bulletin et sur tous les réseaux.

    (24)
  11. La clique du Thulé

    Imaginez cette connasse cloîtrée dans une tranchée de Verdun en 1916 en attente du signal de son officier qui ordonnera sa mort prochaine dans une attaque inutile. Pas sûr que cette minable “eco-anxieuse” ce classe parmi la même race d’être humain que les poilus de l’époque.

    (23)
    1. le connard déchaîné

      Imagine Dien Bien Phu…

      Personnellement, j’aurais donné des exemples plus canadien, comme Vimy ou Beaumont-Hamel.

      (1)
    1. Louis Riel

      RDI les spécialistes en propagande. Il sont tellement habile qu’ils change leur histoire pour plaire au préjugé de chaque province.

      (2)
  12. mental help point net

    DSM-5: The Ten Personality Disorders: Cluster B

    Cluster B is called the dramatic, emotional, and erratic cluster. It includes:

    Borderline Personality Disorder.
    Narcissistic Personality Disorder.
    Histrionic Personality Disorder.
    Antisocial Personality Disorder.

    (6)
    1. Louis Riel

      Histrionc Personality Disorder
      C’est mieux en Français.
      Désordre Théâtral
      Tiens le diagnostic pour beaucoup d’ecolos,l’émotion qui prime le rational.

      (2)
  13. le monteur fou de Rad-Can

    Ben là.. franchement, qu’est-ce qu’on peut dire de ce clip ? On sait même pas ce qu’il y a avant, elle pleure pour une autre affaire peut-être.

    (1)
  14. Le drone.

    Dommage que ce ne soit pas le reportage intégral de vendredi, avec
    la même enfant braillant sa vie, et les deux journalistes, une en studio et
    l’autre sur le terrain. La journaliste sur le terrain était complètement accablée
    par tant de souffrance, comme si le cinéma lacrymal féminin n’était pas la
    plus vieille scène du répertoire de la fourberie universelle. Que cette illusion
    face encore son effet avec des siècles de répétition nous parles fortement
    de notre imbécillité collective devant l’éternel féminin.

    Ce reportage montrant deux femmes adultes et une enfant complètement
    bouleversées, laisse quand même voir le plus grand souhait de la religion
    progrèssiste: le triomphe de la vérité et de la vraie vie par la vision de la mère
    universelle et de l’enfant universelle. Il y a un mot pour décrire cela: Infantocratie.

    Cette vision de l’avenir humain dans cette bassinette protectrice et asphyxiante, et
    qui est une régression qui devrait donner le vertige à n’importe qui de minimalement
    adulte, a aussi un nom: L’ivagination.

    L’ivagination, est l’imaginaire collectif et individuel de la société infantocrate qui ouvre
    le pas d’une humanité qui s’écrase devant son avenir. La religion féministe possède
    aujourd’hui toutes les clés pour faire advenir son monde, dont les résultats actuels
    sont présage d’un enfer annoncé.

    Si c’est pas clair pour vous, le temps en fera une démonstration impitoyable. Et plus
    tôt que tard.

    (0)
  15. Ping : Ha ben, ha ben, ha ben… | La Clique du Plateau

  16. Un litre de smoothie dans mon gobelet en plastique avec deux pailles.

    « Probablement la nièce d’un chroniqueur de Radio-Canada » – Richard Gratineau

    (-1)
  17. Une autre victime du gauchisme

    e trouble de la personnalité histrionique (TPH ; anciennement hystérique) est défini par l’Association américaine de psychiatrie (AAP) comme un trouble de la personnalité caractérisé par un niveau émotionnel et de besoin d’attention exagéré.

    Le patient est en quête d’attention de la part d’autrui, essaie de se mettre en valeur, de séduire, ou simplement d’attirer le regard ou la compassion. La séduction devient un besoin pour la personne qui vit avec ce trouble affectif. Le besoin de plaire devient excessif. L’histrionique utilise le charme et des comportements de séduction inadaptés comme moyen d’échange, de communication, voire d’interaction. Ce mode de séduction incessante devient un outil de manipulation afin de s’assurer que ses besoins soient comblés en priorité, au détriment de ceux d’autrui, comme un dû.

    À défaut d’attirer l’attention par la séduction, il se posera en victime, s’épanchera dans le dénigrement d’autrui, aura des excès de colère intense et versera dans la dramatisation émotionnelle. Ces aspects de son affect sont sa façon, automatique et naturelle, de vivre avec l’entourage. L’histrionique crée des liens affectifs superficiels. La personne agira ainsi aussi bien envers les hommes que les femmes de tous âges.

    Ce trouble atteint majoritairement les femmes et touche de 1,3 % à 3 % de la population.

    (-1)
  18. la planète des singes

    Clique, le vidéo en entier est aussi intéressant. C’est certain que si on ne s’attarde qu’à cette hystérique éco anxieuse, on préfère faire le contraire…

    (-15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *