Assez intense les pubs de Vegans à Berri-Uqam!

Tellement adorable!

Pense que je vais aller m’acheter un Beyond Meat!😂😂😂😂😂😂

Commentaire inutile à m’envoyer: la poule ou l’oeuf en premier?

AUTRES ARTICLES:

Faut vraiment que Vincent Graton se trouve une job 40h/semaine!
Dorion trouve ça plate le parlement!
Un rabais incroyable pour avoir Mc Gilles comme prof!
Un humoriste poche ne peut pas dire le mot mongol 4 fois aux Gémeaux!
La face à Laroque lorsqu’elle lui demande de chanter avec!

51 réflexions au sujet de « Assez intense les pubs de Vegans à Berri-Uqam! »

  1. Alex Steel

    Je ne suis pas contre bien des principes, même ceux que je ne prône pas.

    Par contre, endoctriner en associant des émotions humaines aux animaux et croire qu’ils ont une capacité de réflexion similaire à la nôtre, c’est complètement faux.

    (54)
    1. Triste

      Je ne vois rien des les pubs qui montre que les animaux ont une capacité de réflexion similaire à la nôtre.

      (11)
    1. écoeurantite3000

      On va régler plusieurs problèmes avec cette solution. Diminuer la faim dans le monde et diminuer la surpopulation ainsi que la pollution. Tout simplement GÉNIAL.

      (27)
  2. La ratatouille niçoise

    Cette publicité est un pur paradoxe.
    Si tous les humains étaient véganes, ces animaux-là n’auraient jamais vécu. Ils ont été produits strictement pour nourrir les humains. Difficile de défendre le droit à la vie d’un animal qui n’existerait pas si on n’avait aucune raison de le tuer. Devenir végane, ce n’est pas sauver ces animaux, c’est juste empêcher que ces animaux ne viennent au monde.

    (25)
    1. Le p'tit lait

      Comme vous le dites, ces animaux n’existeraient pas sans l’homme, mais je crois que votre tour de passe passe intellectuel vous fait manquer le sens du débat. C’est l’action de d’élever des animaux dans le but de les tuer qui reste à justifier moralement. C’est, de façon moins radicale, le droit d’animaux qui sont présentement en vie qui est à protéger. Si un parent donnait la vie à un enfant dans le but de le manger, l’enfant n’aurait aucun droit?

      (2)
      1. Batoche

        Beau sophisme. Élever un enfant dans le but de le manger n’a rien strictement rien à voir avec l’élevage d’une espèce par autre dans ce même but. Le terme “spécisme” est une monumentale connerie, il existe depuis toujours une hiérarchie entre les espèces animales, l’humain est au sommet de cette hiérarchie et il en sera toujours ainsi.

        (17)
      2. La ratatouille niçoise

        Une justification morale ? Câlisse as-tu déjà réfléchi au cycle de la vie et de la mort ? tuer et manger pour survivre c’est la base pour des milliers d’espèces d’animaux. Ben oui, la vie est cruelle, bienvenue dans la réalité.

        Le droit de ces animaux de rester en vie ? La vache, le cochon, la poule sont des créations de l’homme et sont destinés à être tués et mangés. Tu ne peux pas les libérer et les lâcher dans la nature, ils ne survivront pas.

        Les débats devraient porter sur l’élevage de masse et la croissance de la population humaine mondiale. L’activisme végane avec comme objectif l’interdiction de manger des animaux, c’est stupide jusque dans l’absolu.

        (17)
    2. Emalion

      Tu penses quoi que les vaches et les poules sont apparus sur terre comme ca par magie? Réfléchie avant d’écrire des niaiserie.

      (-18)
      1. Leurre Juste du Camionneur

        Épais. Ils sont le résultats de manipulation génétique sur des milliers d’années. Comme les chiens et pratiquement tous les légumes et fruits que nous mangeons.

        (16)
        1. le gars de Villeray

          Utilisez “sélection génétique” lorsque vous expliquez ce point, autrement vous risquez que vos détracteurs relient votre argumentaire aux OGM (oui, il y a des gens assez idiots pour faire ce raisonnement).

          (1)
    1. Manche de pelle

      Quand les vegan auront convaincu tout le monde de manger des plantes au lieu de la viande, ils vont avoir besoin de se trouver une nouvelle lutte: ARRÊTEZ DE TUER DES PLANTES POUR LES MANGEEEEEEEER! Faque on va manger des roches?

      (-4)
      1. chien sale

        imagine la quantité de Roundup sous laquelle on sera noyé quand toute la planète ne mangera que des céréales.

        (3)
  3. Thunder

    Commentaire fallacieux et totalement a coté du sujet.
    Quarriverait’il si on se convertissait tous au cult vega? Tu crois que l’humanité pourrait subvenir aux besoins de cest animaux que par pur charité?????? Tout cest animaux mourrait de faim ou de manque de soin biennnnnn avant. Mais le truc le plus malsain dans ta reflexion est de mettre tout les animaux possible sur le meme pied d’égalité morale que les humains. La moralité est un concept Humain.

    (15)
  4. Producteur laitier

    On voit que les créateurs de cette pub n’ont jamais vu de vache de leur vie te ne connaissent rien à ce sujet.

    Message aux créateurs épais de cette pub:Après 2 jours laissez seul dans la nature, les vaches ça n’existeraient plus.

    (15)
  5. Clavier sans cedille ni accents

    Egaux mais differents…
    Egaux mais separes…

    Le premier est le slogan des pubs vegane
    Le second, un doctrine segragationiste dans le sud des E-U

    C’est douteux comme source d”inspiration disons

    (13)
  6. 450>819>418>514

    Si les vegans (tous des consanguins du 514 qui votent QS qui seraient les premiers à crever dans une apocalypse) veulent souffrir de carences, être contre la nature et manger des cochonneries ultra-transformées comme le « faux-mage » pour se penser vertueux, fine pour eux mais imposez pas votre maladie à vos enfants et au peuple. La gauchiasserie est détestable car elle nous IMPOSE leur vues

    (11)
    1. Smartass

      Oh souffrir de carence… l’argument des poches. Je suis même pas végans et je sais très bien que c’est possible d’avoir une alimentation balancée tout en étant végans.

      On a affaire a un mâle bêta qui a peur pour son style de vie parce que 3-4 bobos du plateau dise qu’il devrait manger de la salade avec du tofu parce que le poulet a des sentiments. Calme toé chose.

      (0)
  7. BonskY

    Le jour que les lions , tigres et autres carnivores vont devenir vegan, je vais considéré la question…

    La nature est ainsi fait…c’est plate…mais l’être humain est omnivore…ça fait des années que la science diététique le dit…

    Que des gens deviennent végan et mettre en danger leur santé pour une question de principe…ok…c’est leur vie, j’ai rien à dire là-dessus…mais faire des pubs culpabilisantes…fuck non merci…

    …et je vais y aller un coup d’avance…si il en a un qui veut me balancer que être vegan, c’est la santé…aller hop…un petit tour sur Youtube…recherche ‘vegan malnourishment’…ce n’est pas ce cette ‘santé’ là que je veux avoir…

    (10)
  8. Capitaine Évident

    Attendre un mois après la Fête du Mouton, quel courage. On a aussi sauté la saison du BBQ au complet mais au moins on a évité de choquer les personnes qu’on devrait pas!

    (10)
  9. Bobbi Lit Swagger

    J’en ai rien à foutre des vegans.
    Avec leur concept de “sensibilité”, va demander aux cannibales de l’Amazonie.
    Moi, je ne veux pas perdre mes canines qui viennent de centaines de milliers d’années d’évolution.
    C’est comme le concept de “charge mentale”.
    Du grand n’importe quoi pour justifier l’effort que les femmes n’arriveront jamais à faire au même niveau les hommes.

    On appelle ça l’É V O L U T I O N

    (8)
    1. Ayoye

      “Moi, je ne veux pas perdre mes canines qui viennent de centaines de milliers d’années d’évolution.”

      Oof.

      (1)
      1. Bobbi Lit Swagger

        Je mets au défi n’importe lequel extrémiste vegan – c’est ce qu’ils sont, des extrémistes – d’être pris en forêt pendant 1 mois, sans nourriture, et de voir un petit poulet sauvage passer devant eux et le laisser passer parce que ce petit poulet est un être “sensible”.

        Ton Oof, j,en ai rien à foutre itou.

        (7)
        1. Régis Lebum

          La situation que tu décris en est une de survie, pas de choix. Manger de la viande en 2019, c’est un choix.

          (7)
        2. Langue sale

          Tiens on joue l’ado attardé et révolté (rien à foutre) et on ne voit qu’on se montre sous son vrai jour, petit être chétif et inoffensif (itou). Tu es adorable.

          (-2)
  10. Frankyb

    Oh Boy, d’abord, parlons de végétaliens, pas de vegan. Bon ensuite quand on aura enlevé toutes les viandes de notre alimentation et qu’on les aura remplacé par des protéines de soya , cultivé en monoculture en Amazonie, peut-on réellement croire qu’on sera plus avancé environementalement parlant ? Quant au bien être des animaux, c’est au consommateur de choisir d’où vient sa viande, comment est-elle produite. Du reste ce genre de pub me laisse totalement de glace.

    (6)
    1. Mélanie Morin

      Le soya en Amazonie est un soya ogm qui sers a l alimentation animale.. pour nous les Canadiens il y a une loi qui veut que toute soya pour l alimentation. Humaine on est chanceux il vient d ici et sans ogm mais avec pesticides..

      (0)
  11. Linda Rocco

    Et combien d’animaux et d’insectes vivaient paisiblement sur le site de l’UQAM avant qu’il soit construit ?

    (2)
  12. Marie

    Je ne mange plus de viande depuis près de 4 ans et je porte très bien.
    j’ai pris conscience qu’on peut manger autre chose, sans faire souffrir les animaux qui sont élevés dans des conditions inhumaines et traiter comme de la merde.
    Non, je ne fais pas de propagande pour le végétarisme ou le végétalisme, mais le bien-être des animaux porte à réfléchir et je n’ai pas eu besoin (comme certains) de regarder des vidéos sur la cause tel que Terriens ou Earthling en anglais, qui soit disant, très dur à regarder.

    (1)
  13. Mc Tom Regan

    Il est temps de radicaliser notre relation aux animaux qui depuis le début de notre histoire est anthropocentrique. Même les lois québécoises qui supposément protègent le bien-être animal ne s’appliquent pas lorsqu’il est question d’agriculture ou d’expérimentation scientifiques (Lisez les article 5,6 et 7).C’est pour dire que l’on se soucie d’eux lorsque les intérêts humains ne sont pas contrariés. Lorsque la seule justification morale d’offrir ce traitement au animaux est la supériorité humaine (supériorité qu’une fraction de la population possède réellement) il faut peut-être repenser notre approche à moins de défendre également ce même traitement aux humains pas très doués.. Relisez Darwin et demandez vous ce que vous feriez si vous tombiez face à face avec notre chaînons manquant… Le mangerions-nous?

    (-22)
    1. Jay Lemoine-Allaire

      Que tu le veuilles ou non, l’humain est au sommet de la chaîne alimentaire, nonnpasmpar ses muscles ou sa force, mais par son cerveau et sa conscience supérieure. Il en est ainsi depuis Homo Sapiens., de sorte que nous avons organisé la nature en fonction de nos intérêts, comme n’importe quel organisme intelligent ferait.

      (31)
      1. écoeurantite3000

        Bien vrai. Maintenant, sommes-nous si intelligents que ça pour ne pas voir le mur qui nous arrive en pleine face du fait de notre plaisir de jouer les apprentis sorciers? Les parasites au moins laissent leurs hôtes en vie afin de pouvoir continuer à vivre. Nous on est en train de détruire notre soutien à la vie: la Terre. L’intelligence sans sagesse ça peut être très destructeur. L’humain se laisse guider plus par ses émotions, ses pulsions et sa conscicence est trop versatile et dans l’instantané. Espérons pour nous tous qu’ on accèdera à l’échelon supérieur de développement ( Homo raisonnabilis?) sinon les carottes sont cuites. C’est, je crois ‘ l’aspect le plus important actuellement. Après on s’amusera à peaufiner nos actions. Devenir végane si ça nous chante, faire un remake de Soylent green, etc…

        (1)

Les commentaires sont fermés.