Oups!

Commentaire inutile à m’envoyer: bon débarras!

41 réflexions au sujet de « Oups! »

  1. Jeanvingt23

    Il ne faut surtout pas parler contre les immigrants dans le ROC, mais chier sur les québécois francophones ça c’est permis . Il faut garder la ligne dure avec les immigrés, c’est pas vrai que ce sont eux qui vont nous dicter les lois à adopter ici au Québec.

    (76)
    1. Esso

      Cherry blossum a parlé contre les joueurs de hockey Québécois,Suédois,Norvégiens Européens en général en disant d’eux qu’ils étaient des ”chickens”
      Ce w-end,c’est la goutte qui a fait déborder le vase mais je sais bien que jamais il aurait été congédier pour des propos anti-Francophones.
      Il me fait penser beaucoup a André Arthur,propos généralisés contre un groupe particulier,homophobes,etc
      On en a des comme ça ici pis ils durent 50 ans

      (22)
    2. Oumpah-Pah

      Moi, contrairement à ceux qui braillent et à ceux qui envoient chier les autres, Cherry m’a jamais dérangé avec ses propos sur les Québécois. Parce que ça m’informe pas sur qui on est mais sur comment il nous perçoit, et ça j’ai toujours trouvé ça intéressant.

      Cela dit, à mes yeux Don Cherry est un vrai Canadien, un patriote et un nationaliste, qui doit pester comme bien du monde contre l’espèce de déification des immigrants par les médias bien-pensants et la sous-garde multiculturaliste au pays, et je pense sincèrement que ça va péter dans le reste du Canada bien avant que ça pète au Québec.

      Quand c’est rendu qu’un Canadien se sent moins à sa place dans son propre pays qu’un nouvel arrivant, y a des questions à se poser pis des pendules à remettre à l’heure. Justement, quelle heure il est là ? parce que faudrait pas attendre qu’il soit moins une.

      (-1)
    3. Un gauchiste typique

      Oui, mais on est une race de m*rde qui ne devrait plus exister. Nos ancêtres incestueux nous ont rendu tarés, on est une sous-race d’hommes, la sang neuf des immigrants est une bouffée d’air frais. Et leur culture supérieure améliorera ce trou raciste qu’est le Québec…

      Don Cherry a raison de chier sur le Québec, mais pas sur les immigrants qui ont fui les troubles dont nous sommes responsables dans leur pays.

      (-12)
        1. Blanc-manger

          Come on, les emojis c’est pour les enfants. Le pseudo tel qu’il a été choisi par l’auteur souligne deux fois plutôt qu’une la caricature à venir. J’peux pas croire que la mode des p’tits dessins pour exprimer nos émotions est rendue si indispensable pour comprendre l’angle de lecture voulue par l’auteur du texte.

          (0)
  2. Deux poids, deux mesures

    Morale de l’histoire: tu peux cracher ta haine des Québécois et des francophones pendant des décennies à la télévision d’État, et tu demeureras intouchable. Par contre, si tu oses énoncer une vérité factuelle au sujet des immigrants, tu seras congédié.

    Un exemple? En 2004, Barry Melrose, commentateur redneck de hockey, avait dit ceci à propos des Québécois à la radio montréalaise The Team 990 (devenue TSN 690): «Don’t judge Canadians by the actions of French Canadians, we don’t like them. By we, I mean English Canadians, we don’t like the French». Or, 15 ans plus tard, le raciste Melrose continue de sévir.

    (53)
    1. Debout

      Ben les Québécois ont juste à se défendre s’ils ont un peu d’honneur et se tenir debout quand ils se font insulter . Ah non c’est vrai, on est même pas capable de se voter un pays, on est trop peureux et lâche . On va faire comme les autres, brailler comme des communistes .

      (20)
    2. Professeur Procyon

      Plus qu’à attendre patiemment le jour où Barry Melrose lancera une vérité qui dérange au sujet des immigrants sans qu’il s’en rends compte.

      (10)
    1. Bande de mou

      Ouin pis , est-ce qu’on est des victimes braillardes nous aussi ? Quand quelqu’un m’insulte je l’envoie chi*** ,je suis capable de me défendre , je ne vais pas me cacher en dessous des jupes de ma mère ou appeler la police des internets comme un gauchiste poltron .

      (15)
    2. Si tu ne proteste pas, il continue.

      La différence, par rapport a ses commentaires sur les francophones: ” Les critiques ont fusé de toutes part pendant le week-end à la suite de l’intervention de Cherry à
      Hockey Night in Canada, émission emblématique du paysage télévisuel canadien.”

      (4)
  3. On y est

    Attend …renvoyé parce qu’il a dit que «vous ne verrez pas de gens porter le coquelicot au centre-ville de Toronto ?» Est-ce que quelqu’un est allé vérifier si c’est vrai ? Et si oui, il a été renvoyé pour avoir dit un fait ,une vérité, même si cette vérité ne plait pas à l’extrême gauche, ça reste tout de même une vérité !

    C’est rendu digne d’une dictature de pays communistes, qui enferme tous ceux qui crient haut et fort, une vérité et réalité que l’on veut cacher…

    (22)
  4. Capitaine Québec

    Il a pu cracher sur les québécois pendant des années sans avoir de problèmes, jamais Radio-Canada n’aurait songé un instant à le congédier, mais là, il a touché à la vache sacré du multiculturalisme canadien de Justin Trudeau. Il devait donc être congédié pour crime de lèse-minorités!

    (14)
  5. .

    C’est dommage que de nos jours, toute critique soit perçue comme raciste, mysogyne, transphobe, climatosceptique et quoi encore…

    Parfois on critique un comportement, simplement.

    Si un Albertain écrit que le Québec a un sacré culôt de bloquer un pipeline qui lui procure la péréquation nécessaire à son trip socialiste, je ne le crois pas raciste. Juste critique (à juste titre dans ce cas-ci).

    Si Cherry écrivait que les joueurs européens et québécois se la jouaient souvent chicken vs les bons vieux anglo-saxons, je ne vois pas ça comme raciste, juste comme une critique d’un comportement sportif.

    Si je critique le prix du logement à Vancouver du fait des investissements chinois massifs, je ne vois pas comme raciste, juste critique d’une sitiation.

    Mais on en est là. Ça s’appelle l'”identity politics” et ses ravages ne font que commencer.

    R.I.P. liberté d’expression.

    (11)
    1. '

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Sauf qu’on s’entends-tu pour dire que les chroniques éditoriales à saveur sociale n’ont pas leur place dans un show de sport, à la télé d’état de surcroit, par un ex-entraineur de hockey ?

      (3)
      1. .

        Absolument.

        Dans un monde idéal, le sport devrait rassembler.

        En même temps, respect pour une carrière qui s’achève à quelques quatre-vinggt-cinq (85) ans… avec les limites que cela comportent :/

        (-3)
    2. antiracisme égal antiblanc

      Si les gauchistes souhaitent que les blancs cessent de se défendre en tant que groupe afin de ne plus jamais avoir le contrôle sur leur société, on appelle ça comment?

      Du multiculturalisme? De la promotion de diversité? De l’antiracisme? Du progressisme?

      (-1)
  6. 2 poids 57 mesures

    Quand Donald la cerise bash les Québécois y a rien là. Mais oh ! Sacrilège, il a dit des choses contre les immigrants.. Magie plus de travail.

    (8)
  7. wash

    Je ne suis pas d’accord! J’ai toujours trouvé Cherry élégant dans ses costumes colorés. Il mettait du piquant dans les entractes.
    La soirée du hockey fait une erreur malgré le fait qu’il est allé trop loin. Ils ont dû avoir de la pression des groupes de gauche.

    (4)
    1. Qui suis-je?

      Je suis une consonne situé entre R et T
      Je sers souvent à compléter les mots au pluriel
      Je complète le mot «débarra»

      (9)
  8. Pour ce que ça va changer.

    On se calme. Don cherry ne parlait pas contre les québécois. Il parlait contre un type de joueur qui incluait des québécois. Son équipe préféré, après les Bruins, est les canadiens de Montréal. Son idole après bobby orr c’est Jean Beliveau. De toute façon le gars parle de hockey, il fait pas dans la démagogie.

    (2)
  9. Ginette

    De toute façon moi j’écoute jamais ça le hockey: je revisionne
    ” les feux de l’amour ” que j’enregistre en l’écoutant.

    (0)
    1. Le Hibou à bout

      À date tu es pas mal le seul qui fait de la récupération politique avec ça. Lâche pas Keveune.

      (1)

Les commentaires sont fermés.