33 réflexions au sujet de « Lorsque le Plateau parle d’Amazon! »

  1. Mike

    Même genre de bonne femme qui signe le pacte pis qui part dans le sud 4 fois par an. Achètes québec pendant 3 ans sans arrêt ensuite tu viendra me faire la morale.

    (65)
    1. L'Évidence

      C’était un trop rare moment de réalité dans notre microcosme de
      matante. Faudrait que ça soit pragmatique comme ça de façon
      persistante pour conquérir à nouveau l’audience qui a été fortement
      déçue par une perte de crédibilité gargantuesque.

      Bravo Mme !! Merci la douance !! 😉

      (-3)
  2. ah les humains

    Inquiètes-toi pas que si ces bobos veulent se commander quelque chose de fancy et d’exotique qui provient de l’autre bout du monde, ils vont le faire pareil et au diable les préoccupations écologiques.

    Y vont juste pas trop en parler, comme toutes les millions d’autres gestes “coupables” qu’ils commettent en cachette pour ensuite prêcher la bonne nouvelle aux autres comme pour se sentir moins coupables.

    (44)
    1. Geez Whiz

      Ben le pire, c’est que beaucoup de gens jugent la qualité d’une émission comme ça : “Il y a un noir sur le plateau et 50 % d’hommes contre 50 % de femmes, donc c’est une bonne émission.”

      (17)
    1. Bizos

      Non seulement la demi-heure du lunch n’est même pas payée mais si tu vas aux toilettes avant l’heure officielle de la pause de 15 minutes ils coupent ton temps de la 2e pause:

      https://nypost.com/2019/11/30/amazon-warehouses-are-cult-like-sweatshops-run-by-robots-ex-employee/

      “We did not get paid for lunch, which was a half-hour. ”

      “We got two 15-minute breaks sandwiched between 30 minutes for lunch. One time I couldn’t hold it in anymore and left five minutes early — so they cut five minutes off one of my other breaks. I was like, “Seriously?”

      As for my 30-minute lunch? It took me 15 minutes just to walk to the lunch room.”

      (1)
  3. dis-le

    La bobo St-Germain a raison mais ça reste un discours de bobo. Le black friday est une coutume US et les ti-couns québécois embarquent dans le délire insipide sans discernement intelligent.

    (18)
  4. Kant

    Madame la curée ne veut pas faire la “morale”, bin non, elle fait un sermon “éthique”.

    La philo de CEGEP c’est comme la boisson, il y en a qui porte pas ça.

    (14)
  5. We have a Statement about a problem where your Paypal Account is limited

    J’aurais aimé ça moi répondre sur le post de Desjardins et du Groupe Capitales Médias. J’ai pas eu le temps avant que clique réponde au téléphone.

    (12)
  6. Mam Cousineau

    Je me suis toujours demandé se que le béluga féministe avait accomplie dans sa ci pour être invitée dans tous les médias parvenus de consanguins de la RSS du Plateau

    (11)
  7. Le problème

    Message du gars tellement tellement heureux de magasiner sur Amazon et de ne plus avoir à se taper la foule débile des centres d’achats et ses enragés du stationnement:

    Merci.

    (10)
    1. Esso

      Donc toi Batoche,si tu projettes disons un achat pour la période des fêtes et que cet objet convoité est 100$ de moins aujurd’hui que le prix habituel ,tu vas pas l’acheter par principe pour ne pas passer pour un attardé?

      (-1)
  8. mica

    j’ai vu cette émission et la madame dans ses propos a été négative tout au long, même qu’elle se le fait dire d’une façon indirecte par un invité?

    (2)
  9. Encore de la télévision de placotage, sans recherches

    «En un an 2,78 millions de travailleurs sont morts dans le monde: voilà le résultat du rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et l’association internationale de la sécurité sociale (AISS)….Les secteurs majoritairement touchés restent les mêmes : l’agriculture, le secteur de la construction et le secteur de la maintenance. Le nombre d’accidents mortels est moins important mais reste édifiant : en un an, 380 000 travailleurs sont morts à la suite d’un accident.»
    En suivant le raisonnement de plusieurs, à cause de certains incidents chez Amazon, il faudrait arrêter d’acheter. Si on suit le même raisonnement, il faudrait arrêter de manger, de rénover nos maisons et de faire la maintenance de nos bâtisses, car c’est là où il y a le plus de mortalité..
    http://www.rfi.fr/economie/20170905-economie-sante-emploi-mortalite-travail-oit

    (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *