L’autrice Michelle Allen répond à Hugo Dumas…

Mais pas à Richard Therrien!

 

Commentaire inutile à m’envoyer: L’Échappée… c’est une série de science-fiction?

35 réflexions au sujet de « L’autrice Michelle Allen répond à Hugo Dumas… »

  1. Y en a une qui doit regretter son attitude arrogante ces temps-ci

    On attend une réponse de Julie Perreault (mais on devine, après avoir lu le texte, que cette réponse ne viendra jamais).

    (17)
    1. Karma is a Bitch

      C’est clair que la Perreualt a reçu des offres plus intéressantes entretemps … pour des tournages qui sont maintenant suspendus pour une pédiode indéterminée ! OUCH !

      (0)
  2. Patrick Senécal

    Pour justifier la disparition de Julie Perreault et clore son “arc dramatique”, la scénariste pourrait la noyer dans une cuve de décapant. À partir de là, la série s’appellerait “La décapée”.

    (15)
    1. L'anachorète libertin

      Je préfère de loin la sonorité du mot auteure que celle du mot autrice. Néanmoins le mot autrice suit la règle établie comme quoi les noms passent de -teur à -trice lorsqu’ils ne sont pas dérivés de verbes français et proviennent de noms latins se terminant par -tor et -trix.

      Auteur n’est pas dérivé d’un verbe français et il est formé à partir du mot latin auctor, qui signifie “celui qui pousse à agir”, lui-même dérivant du verbe augere qui signifie “faire croître, développer”.

      En ce sens, il suit la même logique que le mot acteur qui a été formé à partir du nom latin actor et qui ne dérive d’aucun verbe français.

      Et avant que quelqu’un ne réponde par une bêtise, non le mot acter n’a pas le sens de jouer la comédie. En français, acter veut dire “prendre acte de” (synonyme de noter) ou “dresser un acte juridique” dans le jargon juridique. Rien de plus.

      (9)
    2. Un dictionnaire

      Non, on dit une femme auteur. On ne rajoute pas un e à un substantif pour le féminiser, c’est grotesque. On ne dit pas une mannequine, non? Autrice est mieux et plus logique si l’on veut absolument féminiser.

      (-10)
  3. c'est ça qui est ça

    À ranger dans la catégorie “la controverse inutile qui intéresse 10 personnes maximum.”

    (14)
  4. Ah bon !

    Bon on va tous se sentir mieux…un poids de moins sur nos épaules…merci Michelle…pis arrête Hugo tabarouette…

    (8)
  5. Ici Médiocratie-Canada

    « Étant donné la gravité de la situation, on peut supposer que dès demain matin, à La société des tas, Pénéfloppe réunira en studio: Hugo Pumas, Marc Casibite, Franco Fluovo, Nathalie Petrobitch, Rebecca Makenouille et Micheline Lanctose afin de faire la lumière sur cette crise médiatique sans précédent. Tel que le mandat subsidaire fédéraste de 675$ millions l’exige » – Alain Denot

    (5)
  6. Un esthète

    “Dès que le temps reviendra au beau”

    Madame,

    Pour des raisons qui procèdent de l’étonnement en face de la catastrophe, la « grogne » encore scrupuleusement refoulée le mois dernier se trouve désormais des passages inédits vers la conscience.

    Les idées dans lesquelles elle prend forme en vue d’un dépassement et d’une projection dans la matière sont encore floues, mais sont assez nettes pour deviner que votre conception du beau est sérieusement compromise.

    Cordialement,

    (5)
    1. Épistémologiste épidémiologiste

      La beauté à l’échelle humaine a rendu l’âme. Accueillons celle de l’infiniment petit.

      (3)
  7. Les choses intéressantes.

    C’est très intéressant merci. Ta lecture pour ta quarantaine : Jaws les dents de la mer de Peter Benchley.

    (1)
  8. OSBL

    Bien. Robert Charlebois disait des critiques que se sont des “ratés sympathiques”. Dans ce cas-ci. Ce critique, tout particulièrement, ne remplit que la première partie du terme. Bravo madame Allen, belle réponse! Allen, 1 TDC de la Dépresse 0

    (-5)
    1. Le Charlebois de 1970 au Hugo Dumas de 2020

      Je crois bien que c’est le plus long détour argumentaire auquel j’ai eu affaire dans ma vie.

      (4)
      1. Authenticité Québec

        Ton snowflake TDC de 2020 peut bien aller s’étouffer, le sans talent qui se contentera d’une baisse de salaire de 10%. Si la DéPresse des marrais peut mourir. La planète ne s’en portera que mieux!

        (3)

Les commentaires sont fermés.