Est-ce que t’as besoin du français pour habiter à Montréal!

Intéressant!

Lien Youtube!

Commentaire inutile à m’envoyer: en FRANÇAIS!

35 réflexions sur « Est-ce que t’as besoin du français pour habiter à Montréal! »

  1. Ahpisnon

    Ce garçon a une attitude exemplaire. Si tous ses compatriotes anglo-canadiens pouvaient avoir la même, le Canada serait un bien meilleur pays qu’il ne l’est actuellement.

    (136)
  2. L'Anti-Justin

    J’ai des connaissances assez agées qui baragouinent en français, malgré le fait qu’ils sont nés au Québec, ILs travaillent, socialisent, comme s’ils étaient en Ontario. Leur niveau de français est équivalent à ce qu’ils ont retenus de leurs études secondaires. Assez spécial. En fait, déplorable.

    (36)
    1. geatan

      Je connais des gens, des québecois ”de souche”, qui ont décidés d’envoyer leurs enfants à l’école anglaise… bin ses filles ont un accent quand elles parlent francais et elles cherchent leurs mots à tout bout de champs et mélangent 3 mots anglais pour 5 mots francais….

      Beau geste pour éradiquer le francais.

      (31)
  3. Seb

    Guide du parfait petit canadien anglophone:

    Rire des Noirs: c’est non!

    Rire des Juifs: c’est non!

    Rire des femmes: c’est non!

    Rire des homosexuels: c’est non!

    Rire des Québécois: dès que l’occasion s’y prête!

    (35)
  4. En français! C'est final et non négociable!

    Le seul fait de poser la question «Do you need to speak French to live in Quebec?» démontre toute l’arrogance, la suffisance et la mauvaise foi des anglos bornés et des ethniques qui s’installent chez nous.

    S’ils tiennent à vivre en anglais, qu’ils aillent s’établir n’importe où ailleurs en Amérique du Nord. Tu ne parles pas français? Tu décrisses! C’est pourtant simple à comprendre.

    Personnellement, je refuse de parler anglais sur le territoire du Québec, surtout pas aux anglos unilingues et aux ethniques qui débarquent chez moi comme s’ils étaient à Toronto ou à New York.

    (24)
    1. Euh...

      C’est triste que tu ne comprennes rien à l’anglais : tu aurais pu écouter ce qu’il avait à dire avant de nous démontrer ton ignorance. Tu sembles frustré et le resteras fort probablement pour le reste de ta vie.

      (29)
      1. En français! C'est final et non négociable!

        Innocent, je ne faisais pas référence aux propos du gars. Je parle des anglos et des ethniques qui posent la question «Do you need to speak French to live in Quebec?».

        Ces racistes et bornés ne demanderaient jamais «Do you need to speak Italian to live in Rome?», «Do you need to speak Spanish to live in Mexico?» ou «Do you need to speak Greek to live in Athens?».

        Pourquoi faut-il toujours tout expliquer aux simples d’esprit de ton espèce?

        (4)
        1. Euh...

          Je te garantie que tu peux vivre à Rome, Mexico et Athènes en parlant anglais seulement. Sors un peu, ça va aider à contrôler ta pression artérielle.

          (2)
      2. Mensa

        Bon, un autre simple d’esprit qui expose en moins de trois lignes son incapacité à comprendre les évidences. Tu sembles un peu limité. Bonne chance pour la suite.

        (0)
    2. 34243

      aux ethiniques qui debarquent chez moi sonne un peu raciste mais si ils apprenent le francais avec le temps moi sa me va c’est ceux qui veulent pas l’apprendre le probleme

      (2)
  5. Mordecai Richler, Carey Price, Felipe Alou, Joe Norton, Trevor Timmins, Saku Koivu, Anthony Calvillo, Chris Nilan, Kirk Muller

    Non, pas besoin de connaître le français même quand on vit au Québec pendant plusieurs décennies.

    (15)
    1. En résidence à l'UQUAM

      J’écoutais des Chinois qui se demandaient si apprendre le français à Montréal était nécessaire. La réponse définitive…. c’est une perte de temps. Merci Mordecai le gros cochon pour tout le dommage fait.

      (1)
    1. John Dominic Boccabella

      Ça en prend autant que de francophones racistes. Comme ça, ils vont pouvoir se pogner entre eux.

      (7)
  6. C_est_poche

    C’est poche à dire, mais non.

    T’as pas besoin du français pour bien vivre à Montréal, autant au travail (si tu te fais embauché en sachant que tu parles pas français) que dans la vie de tous les jours.

    (7)
  7. Rask

    Fantastique. Maintenant, comment se fait-il qu’il y a seulement un anglo sur cent mille qui pense de même? Me semble que c’est du gros bon sens… Si je vais en Allemagne, je vais essayer d’apprendre l’allemand. Si je vais au Portugal, le portugais. Et so on…

    (6)
  8. Maheux

    Non, parce-que l’anglais qui est incontournable mondialement nous y contraint, depuis que la caste des commerçants a pris le pouvoir. On ne peut que constater l’heureux résultat! Le veau d’or est adoré au détriment de l’humanite. Le mensonge et le vice règnent partout sans compter la bêtise de ceux qui croient encore que nous sommes dirigés par des gens vertueux. Moïse reviens!!!!!!!!

    (0)
    1. Père Sévère

      Pas besoin de parler français comme t’as pas besoin de ton 2e rein.

      Au moins le gars le sait que ça serait mieux avec 2.

      (14)
      1. Une chance que le zéro déchet ne s’applique pas aux personnes

        Le gars explique justement que le fait de vivre à Montréal (1 an jusqu’à présent) l’a sensibilisé au fait de l’importance à accorder au français et qu’il partage son point de vue pour changer la perception des anglophones.

        Au contraire, c’est plus un signe d’ouverture qui mérite d’être appuyé et ne justifie aucune insulte.

        Les anglophones ne sont pas tous exemplaires mais on peut en dire autant de certains francophones…

        (16)
      2. À gauche de la Clique

        C’est quoi le rapport de ramener son orientation sexuelle dans le sujet?

        Toi, on te présente comme l’hétérosexuel chialeur congénital?

        (14)
  9. Mademba Toumane Mandela

    Même pas besoin de regarder la vidéo (après 15 secondes ce fut suffisant) et de se faire imposer sa voix de crécelle pour connaître la réponse.

    (-27)
    1. Monsieur Madame

      Tu aurais dû regarder au complet. Son discours est vraiment intéressant et loin d’être baveux. Je connais des québécois francophones qui comprennent moins bien que lui les revendications linguistiques du Québec.

      (30)

Les commentaires sont fermés.