J’regarde ça… Lucie varge sur la compagnie de son ex!

Lucie… t’as juste à ne pas le porter!

 

Commentaire inutile à m’envoyer: je peux mettre un bracelet comme ça sur ma femme… je la trust pas!

35 réflexions sur « J’regarde ça… Lucie varge sur la compagnie de son ex! »

  1. JUlien

    Rien à faire, elle a une vision apocalyptique de la vie, cynique a souhait, qu’elle la vive ainsi si ça lui plait mais sans nous déranger, C’est lourd.

    (16)
    Répondre
      1. La Café des artistes

        Je m’informe ailleurs que sur la Clique et je fais attention à la propagande pédophile des complotistes.

        Avant de croire quelqu’un, commence par lui demander s’il croit à QANON.

        (-25)
        Répondre
      2. Successfull White Man

        Je penses que tu es un impotent intellectuel et que si tu crois toutes les vidéos que tu vois, ben regardes-en une autre. Ceci dit, j’ai des choses à vendre si tu es intéressé.

        (-30)
        Répondre
  2. Un gars en amour

    Outre les conséquences psychologiques, économiques, relationnelles, etc., les conséquences culturelles de la pandémie sont sans précédent. Les changements sont rapides et plusieurs de ces changements seront effectivement pér… péro… péri… permanents.

    Culture : manières de PENSER, SENTIR, AGIR.

    La mode, la technologie, nos façons de manger, de rencontrer des gens, de travailler, de sentir les choses, de voyager, etc. vont changer.

    Il y aura de nombreux ajustements, des essais, des erreurs, mais si tu t’attends à retrouver ta vie d’avant, je crois que tu vas souffrir longtemps.

    Si tu t’insurges à chaque fois qu’une nouveauté “sanitaire” voit le jour, tu vas finir à l’asile.

    Bonne chance Lucie.

    (11)
    Répondre
    1. Dave

      Il semble y avoir une tendance lourde dans nos sociétés, tendance à l’atomisation, qui s’observe comme répulsion des uns à l’égards des autres. Dans nos vies, celà s’exprimer comme un repli sur Soi, une forme d’hyperindividualisme dirait Adam Curtis. Les gens sont de plus en plus solitaires, on de moins en moins d’amis, d’enfants, de relations amoureuses sexuelles et amicales, vivent une vie par procuration tournée vers l’intériorité (rêver sa vie), s’illusionnent sur le pouvoir qu’ils ont sur leur vie, sont de plus en plus craintifs à l’égard de l’Autre, souffrent, en secret, de troubles névrotiques divers (dépression, anxiété, hypocondrie, phobie du toucher, etc), etc.. Le Tout s’exprime comme sentiment de dépossession de Soi, comme si, spectateur de nos vies, nous agissons, à la manière d’un acteur de théâtre, selon ce qui est convenu que nous soyons. Être remplaçable dans un monde gris, prévisible et sans spontanéité.

      D’un autre côté, l’Industrie culturelle nous présente une falsification de cet état : un monde où la joie de vivre est l’expression fondamentale de notre Zeitgeist, où le collectif est ce qui anime la vie en société, où nous sommes toujours affairés entre amis, relations amoureuses et famille, où tous les individus sont uniques et font la différence, où la diversité est notre force, où chaque individu, irremplaçable, est libre de suivre sa propre voie, où tous sont des confidents de tous, etc. Monde multicolore où rien n’est tracé d’avance et tous les possibles sont ouverts.

      Le pouvoir mystificateur de l’industrie culturelle est tel que les sujets qui vivent dans la société actuelle sont persuadés que le l’état distendu entre ce qui est et ce qui apparaît est inéluctable, à la manière dont la pomme est inéluctablement condamnée à pousser à même l’arbre. Seulement, cette mystification peut-elle faire l’objet d’une analyse critique? Cette analyse aurait-elle le pouvoir d’émanciper l’hoe d’un mécanisme qui l’opprime, comme la pomme qui, consciente d’être productrice de son monde, le transformerait?

      Je crois que c’est ce que Lucie Laurier voulait exprimer par son post.

      (1)
      Répondre
    1. Popo

      En tout cas, dans les années 90, elle l’aimait son bracelet VIP pour passer devant tout le monde dans les clubs cette belle Lucie…une vraie citoyenne du monde 🙂

      (2)
      Répondre
    1. agagneonsaittout

      Avec le corps qu’elle a,elle ne peut manquer de rien si elle sait s’en servir.
      Pour le bracelet radius,le harcèlement sera diminué car si tu t’approche trop près de ta collègue sexée,le bracelet va sonner

      (-17)
      Répondre
      1. En plein centre

        Pas si sûr. En août 2006, quand on a vu son bout de téton a musique plus, elle a capoté raide. Me semble qu’elle voulait même les poursuivre.

        (0)
        Répondre
  3. réfléchir ?? mais pourquoi ?? vite vite un bracelet sauveur !!

    le commentaire de la clique ça ne devrai pas être “Lucie t’as juste à ne pas le porter”

    premièrement c’est ne pas le fabriquer, il sont ou nos bon écolo qui ri a gorge déployer quand c’est le RAM pis la signature pour le pacque pour l’environnement ?

    avoir une chaîne de production pour des produits aussi inutile que celui-ci c’est grave au niveau environnementale.

    je ne vais même pas parler de l’amplification du phénomène “big brother” qui grossis grâce à l’inconscience et l’insouciance d’une population à la dernière mode du “si t’es pas POUR toutes et le plus de mesures possible en lien avec la covid” et bien t’es automatiquement un conspirationiste.

    (-6)
    Répondre
    1. Sans commentaire

      -«… ça ne devrai pas être…»
      – «il sont ou…»
      – «… nos bon écolo…»
      – «… qui ri…»
      – «… a gorge déployer…»
      «… le pacque pour l’environnement»
      – «… des produits aussi inutile…»
      – «… au niveau environnementale….»
      «… qui grossis…»

      (18)
      Répondre
      1. je suis un correcteur robotique, l'équivalent d'un bot sur le net finalement.

        le prof de français sans arguments, une soupe aigre et vide finalement, honte à vous.

        (-9)
        Répondre
    2. Propagande

      Vous devriez lire des livres et élargir vos horizons pour devenir plus viril sur le plan intellectuel. Pour le reste on se câlisse de la propagande covidiote

      (2)
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *