La stratégie de Projet Montreal pour tenter de ramener des commerces sur le Plateau…

Après des années de carnage!!!

Commentaire inutile à m’envoyer: le Plateau est mort depuis un boutte!

42 réflexions sur « La stratégie de Projet Montreal pour tenter de ramener des commerces sur le Plateau… »

    1. Résident du Plètô

      …sauf que les condos se vendent très bien et sont dispendieux et les logements disponibles sont très rares et chers… Fa que…

      (13)
      Répondre
      1. Du coup...

        …et que ce sont tous de Français friqués ( qui croient que Justin Trudeau est le président du Québec ) qui sont en train d’acheter le Plateau pour y vivre en ghetto!

        (11)
        Répondre
        1. bof

          Peu importe, ce qu’il dit c’est que le marché du plateau est l’un des plus agressifs (si ce n’est pas le plus agressif) au Québec.

          La demande est hyper forte, même en temps de pandémie. Donc, rien qui justifie le commentaire de l’Anti-justin…

          (11)
    2. Toxic White Man

      Oui, mais le Plateau et leurs commerçants sont les artisans de leur propre malheur.
      C’est eux qui ont travaillé avec acharnement, durant des années, à faire élire cette bande d’incompétents.
      Qui est maintenant à la tête de la Ville, et qui se fout royalement des citoyens qui ne partage pas ses vues, qui relèvent pourtant de la chimère la plus totale.

      Typique de l’autoritarisme méprisant de la gauche radicale.

      (5)
      Répondre
      1. L'Anti-Justin

        Ce sont comme disait la fameuse matricule 728, ‘les gratteux de guitare et les rats’ qui élisent les incompétents qui nous mènent. Les propriétaires de boutiques ne vivent pas nécessairement sur le plateau,

        (-1)
        Répondre
    1. Yannick

      Les gens dans un bureau n’étant pas dans tous dans la même partie d’un bâtiment, il peut être fort utile de savoir qui travaille sur place et qui travaille de la maison. Ajoutez un commentaire que nos sommes en télétravail à l’attention de nos collègues est une petite civilité parfois bienvenu.

      (17)
      Répondre
  1. Yannick

    J’ai encore en tête un enregistrement à l’insu de Luc Ferrandez où il disait explicitement que les politiques du plateau étaient intentionnellement faite pour faire suer les automobilistes, les décourager de venir dans le quartier et que cela devait continué.

    Il est évident que si tu décourages les gens de venir, bien ils ne viendront plus dans les commerces.

    Honnêtement, qu’ils aillent se faire foutre.

    (27)
    Répondre
    1. l'assassin urbain

      Exact. Lors d’une autre intervention, il avait déclaré: “pour régler les problèmes de congestion, il faut CRÉER de la congestion”, en d’autres termes, décourager les automobilistes de venir ou de passer par le Plateau. Appréciez le cynisme. La stratégie première fut de saboter le plan de circulation du quartier en multipliant les interdictions de toutes sortes, en inversant des flux, et ainsi diriger ce trafic vers les grandes artères (tout en ne prenant pas en compte le fait que d’importantes artères sont également habitées–Papineau par exemple. Le trafic déjà important en fut augmenté. ) Maintenant que ceci est fait, on entreprend de saboter ces mêmes grandes artères en éliminant des voies de circulation automobile et en installant de multiples pistes cyclables, certaines presque jamais utilisées (Christophe Colomb au Nord de la Métropolitaine notamment, supposément “temporaire”).

      (19)
      Répondre
  2. Dewors la Plante!!!

    Asti…Avec la gang à Ferrandez, Z’ont tout fait pour nuire aux commerces de leur arrondissement et les v’là qui rappliquent en voulant racoler des…commerces.

    Youhouuuu…

    La seule solution? Kâlissez-moé tout ça dewors en Novembre 2021.

    (22)
    Répondre
  3. Yé 3 heures ! Last call !

    Dans 12 mois, Plante sera défaite aux élections municipales. La ricaneuse-épicène incompétante ne sera plus qu’un vague cauchemar à oublier. Le petit maire du plateau, le triste et insignifiant Raboin, sera sûrement réélu mais les seuls commerces qui surviveront dans ce triste bled seront les dépanneurs du coin, les comptoirs de crèmes glacées et les magasin de vélos. Mêmes les clochards iront quêter ailleurs …

    (7)
    Répondre
  4. ah les humains

    Le Plateau a besoin de multiculturalisme et d’immigration du tiers-monde.

    Oui il y aurait environ 20% de l’arrondissement qui ne sont pas citoyens canadiens, mais ce sont en gros des Français et des Américains.

    Il faut des immigrés de pays non-occidentaux et en voie de développement.

    (6)
    Répondre
  5. Touche pas à ma brouette!

    « Moi je trouve que ça va beaucoup mieux sur le Plateau, depuis que Marie Palourde a mis des brouettes non genrées! » – Luc Fernandel pour Cogecon Infopubs

    (2)
    Répondre
  6. tu ouvres pis faillite dans pas long

    Faut être un innocent rare ouvrir une boutique ou n’importe quoi d’autre sur le plateau, les politiciens ne comprennent pas pourquoi ca se vide, donc ils ont rien compris

    (2)
    Répondre
    1. le plateaunicien

      C’est complètement faux, les commerces de niche fonctionnent bien. Il y a une boutique sur la rue de Grand-Pré qui est là depuis des années. Et on ne passe pas par hasard sur cette rue assez secrète du Plateau. Sur Saint-Denis certains commerces marchent bien alors que d’autres vivotent, les premiers à fermer étant les restos qui ont ouvert en suivant un style de bouffe à la mode du moment .

      (7)
      Répondre
  7. Un dur temps pour les affaires.

    Avec la covid et le risque d’un potentiel reconfinement, ce n’est pas trop le bon moment pour un entrepreneur d’ouvrir un commerce comme une petite boutique mise à part si elle offre un service considéré essentiel dans de la loi dans le cadre de la crise. Avec de l’imagination, il est par contre possible d’offrir peut-être un service qui dans le contexte pourrait servir, il faut trouver l’idée par contre du besoin à combler ou encore créer ce nouveau besoin.

    (1)
    Répondre
  8. Vital Laforce

    “Choisir le Plateau c’est choisir un milieu de vie”

    Oui un beau milieu de vie remplis de cônes oranges, de sens unique, de nies de poule, parfaitement adapté pour rendre la livraison de marchandise impossible et laissant aucune façon à ses clients de repartir avec ses achats autrement qu’à vélo ou à pieds. Vref, un vrai paradis pour un commerçant qui veut faire faillite dans la première année.

    (-1)
    Répondre
    1. Marie Palourde

      “…repartir avec ses achats autrement qu’à vélo ou à pieds.”

      Vous oubliez que l’on a réglé le problème grâce aux brouettes!

      (16)
      Répondre
  9. Qui parle?

    Autrefois, le Plateau était, entre autres, un quartier d’artistes et brillait par ses commerces, notamment ses bars. Il y avait quelque chose de magique. C’était super!

    Maintenant, le p’tit monde veut y habiter, avoir l’esprit de quartier et ce sans vouloir de bruit, de vie.

    Je suis condescendant et je m’assume. 🙂
    Bon débarras.

    (-2)
    Répondre
  10. Brainwashé

    Project Montreal, mise au point:
    [ Prenez avis que notre leader Valery Plank a demandé l’aide de Messmer; afin d’hypnotiser les commerçants qui se montreraient trop récalcitrants. ]

    (-2)
    Répondre
  11. Bobette

    Moi j’aime bien St-Denis, mais j’y vais rarement parce qu’elle n’est pas praticable en vélo. J’ai hâte de voir la belle rue que ça va devenir lorsqu’il auront terminé le REV.

    (-2)
    Répondre
  12. Mathieu

    C’est risible tout cela! Personne ne semble faire la différence entre le Parti politique et l’Administration municipale. Cette campagne n’a rien à voir avec Projet Montreal. Vianney devrait retourner faire [de] l’autruche au Souper presque parfait au lieu de sous-entendre des choses fausses à partir de choses qu’il ne maîtrise clairement pas. Même chose pour la clique du Plateau… PAS FORT!

    (-5)
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *