L’histoire d’horreur du jour!

Martineau est outré!

Commentaire inutile à m’envoyer: pauvre gars!

38 réflexions sur « L’histoire d’horreur du jour! »

  1. c'est ça qui est ça

    En résumé, deux matantes ont “ca-po-té” parce qu’un roman contenait une scène de pédophilie. La procureure a vu là l’occasion de faire un petit power trip minable.

    Quant à l’autre, elle se décrit comme une “conférencière/formatrice auprès des enseignants”. J’ai rencontré dans mon travail assez de ces gens-là pour savoir que plusieurs d’entre eux sont de spectaculaires tatas qui pensent vraiment détenir la vérité absolue et qui ont une très haute d’estime d’eux-mêmes. Ils vous assomment à coup de grands principes “pédagogiques”, “d’études spécialisées” (souvent d’origine scandinave) et emploient toujours le mot “apprenant” pour désigner un élève. Plusieurs sévissent au complexe G, à Québec (édifice du Ministère de l’Éducation.) Que la “grande spécialiste en éducation” soit incapable de faire la différence entre la fiction et la réalité ne me surprend pas. Ces gens-là ont tendance à vivre dans leur propre fiction: ils pensent vraiment servir à quelque chose….

    Cela dit, si j’étais Yvan Godbout, je porterais plainte au Ministère de la Justice. Pour commencer. Ensuite, je ferais des démarches pour savoir si je peux obtenir réparation. C’est la moindre des choses. Toute personne avec un minimum de jugement savait que cette accusation n’avait aucun maudit bon sens. La procureure n’avait pas un superviseur pour lui dire qu’elle avait complètement tort? Quelqu’un, en quelque part, a vraiment dormi sur la switch.

    (76)
  2. Luis Buñuel

    L’auteur Yvan Godbout devrait poursuivre les deux nounounes.

    Valérie Harnois, une pauvre femme névrosée et incohérente. Étant elle-même en possession du livre pour le lire, elle aurait dû aussi porter plainte contre elle-même pour possession de pornographie juvénile. Dans sa tête, les neurones ne doivent pas être très actifs. Dire qu’une femme avec si peu de jugement enseigne à des enfants. Il est là le crime, s’il y en a un.

    Quant à Genevieve Beaudin, sa face parle d’elle-même. On voit tout de suite qu’on n’a pas affaire à une lumière plus forte qu’une veilleuse.

    (67)
  3. BAB

    tu gâches la vie d’une personne pcq t’es dégoutée par son oeuvre de fiction

    Oui, y’a une bonne raison d’être outré.

    La prof est dans son droit de porter plainte, c’est au système judiciaire de faire sa job après, mais la procureur par contre, elle mérite de perdre sa job.

    (38)
  4. Mets ton clisse de masque!

    encore une histoire qui est allé trop loin.

    voici comment ça aurait dû se passer:

    il y a plainte
    la police examine la plainte
    la police envoie la plainte au DPCP.
    le DPCP laisse tomber la cause.

    ça n’aurait jamais dû se rendre dans les médias et dans la cour.

    (35)
  5. BonskY

    Je ne suis pas surpris, ont vis maintenant dans la société de la femme blessée, la moindre petite niaiserie, la moindre petite faille, même discutable, on balance, une représentation de la méchante masculinité…

    On le sait bien que Godbout, n’a rien fait de mal, c’est juste de la fiction, et j’ai lu bien pire…

    Mais ce qui est important pour certaines, c’est d’attaqué l’objet de leur blessure, le fait que Godbout a vécu un sale moment, soulage les blessures et donne le sentiment qu’elle ont eu le pouvoir…temporairement.

    Très content de cet acquittement

    (22)
    1. Epais

      Sa me fais rire les incels qui disent que les femmes sont offenser à rien les premiers à pleurer pour un ghostbuster avec des femmes et des pub gilettes c’est les hommes alors que nous on se plaint pour des viols et de l’abus mais c’est vrai qu’une pub gilette c’est triste sniffff je parle des hommes misogynes moi je generalise pas contrairement a toi pis tu est vraiment un esti d’epais de penser que les femmes se rejouissent de ce que cet homme a vécu

      (-12)
      1. BonskY

        Hum,

        Ce n’est pas les femmes qui se réjouissent que cet homme a vécu

        …c’est leur blessures…

        Mais non, je n’ai pas avalé de pilule noire…merci

        (3)
  6. well well well

    Et les 2 personnes vont simplement continuer leurs vies comme si de rien était…. Et aucune réparation, ni aucun dédommagement ne seras possible.

    Je suis même sur que la prof le soir se couche en se disant que ce qu’elle a fait c’était la bonne chose.

    C’est ça la justice dans notre société…..

    (16)
  7. En direct de ma cachette

    Dénonciations futile et sans procès sur nos réseaux sociaux.
    Accusations futile avec procès dans notre système de justice.
    Des victimes qui ne sont pas vraiment des victimes.
    On va l’atteindre le fond, lâché pas.

    (14)
  8. Con un jour, con toujours

    Gros merci d’avoir mis la photo de l’accusatrice (et celle représentant la Colonne, pardon la Couronne). J’étais persuadé que c’était une femme musulmane voilée. Mes préjugés viennent de tomber… Ben non, c’est une ENSEIGNANTE au secondaire qui n’a rien compris au roman. Y’a pas à dire, nos ados sont entre bonnes mains!

    (7)
  9. Bibi

    J’ose espérer que M. Godbout poursuivra Valérie Harnois pour atteinte à sa réputation (on l’a fait pour moins que ça). Madame est super scolarisée… Preuve que ça ne donne pas nécessairement du jugement. Pauvres élèves à qui elle enseigne. Si j’étais parent à sa polyvalente, je demanderais sa démission et ne voudrais jamais que mon ado soit dans sa classe. Honte à elle!

    (7)
  10. Alain le pas fin

    Ce viol c’est de très mauvais goût
    J’aimerais ça moi, qu’on fasse des procès pour cause de faute de goût
    pas mal de noms qui me viennent
    à commencer par certaines chanteuses dépressives

    (4)
  11. Retour du balancier

    J’espère que toute cet merde va lui inspirer un roman best seller au moins. Maudit que le monde est imbécile…

    (2)
  12. Profitable pour le racket juridique

    Le juge ainsi que les avocats de la défense et l’accusation firent beaucoup d’argent avec cette histoire. C’est eux les grands gagnants de cette histoire.

    (0)
    1. Féministe tant qu'il le faudra!

      Encore les privilèges d’un mâle blanc qui passent avant le droit à la sécurité des femmes et des filles. Vous êtes bien naïfs si vous pensez que les pervers ne vont pas acheter le bouquin pour se branler sur la scène de viol de la fillette. Son acquittement prouve bien que le patriarcat est encore tout puissant. J’espère que la cause va être portée en appel et jusqu’à la Cour suprême s’il le faut!

      (-31)
      1. Les carottes sont cuites!

        J’espère juste que tu fais du sarcasme avec ton commentaire! Sinon, t’es malade, profondément malade!! Ce roman, C’est de la fiction…. DE LA FICTION!

        Tu dois être mal baisée en cr*sse pour parler ainsi! J’en peux pu des névrosées de ton genre qui pensent que les Hommes sont tous des violeurs! Restent dans ton monde de licornes… et surtout ne lis pas autres choses que du Léa Clermont-Dion ou de Catherine Dorion. C’est tout ce que ton petit cerveau borné, frustré et étroit sera capable d’assimiler! De la bouillie pour toutes les féminissssses de ce monde!

        J’en reviens juste pas!

        PS : pour ton information… je suis aussi une femme! Mais je ne supporte aucunement ce genre de discours archaïques et malsains.

        (9)
        1. Féministe tant qu'il le faudra!

          Il y a eu des femmes opposées au droit de vote des femmes ou opposées à l’accès aux études supérieures pour les femmes. Il y a encore des femmes opposées au droit à l’avortement. Bref, il y a toujours eu des femmes contre les femmes.

          (-2)
      2. Féministe et fier de l'être!

        Franchement… Aucun rapport avec le patriarcat. MAIS J’OSE ESPÉRER QUE DE VOTRE PART, CE N’EST QUE PROVOCATION…ET IRONIE. Si non, je vous plains.

        (4)
      3. Les carottes sont cuites

        Je ne suis pas obligée d’être d’accord avec tous vos “supposées batailles” pour croire au pouvoir des femmes et en leur détermination de vouloir faire leur place. Pour moi, cette place se prend en mettant l’emphase sur les valeurs intrinsèques et le pouvoir des femmes à se tracer un chemin… et non en cette valeur forte aux mouvements féministes quels qu’ils soient de dénigrer (dont vous semblez être friante), de rabaisser et d’écraser les hommes pour se faire valoir. Une femme est avant tout un être qui a tous les pouvoirs. Celles qui disent le contraire, ne font que brailler sur leur sort… et jouent les éternelles victimes. J’ai toujours eu tout ce que je voulais dans la vie… sans écraser personne. J’ai fait mon chemin en travaillant et en reconnaissant ma valeur. Le “braillage sur son sort” n’a jamais mené nulle part sauf à enrichir la compagnie Kleenex!

        Et je vous souhaite de prendre conscience de votre valeur ainsi qu’un excellente journée!

        (2)
      4. Toxic White Man

        Pour une rare fois, ma petite personne est ”en partie” d’accord avec une féministe.
        Vrai que les déviants-pédos se délectent de tout ce qui relève de leur déviance. Depuis quelques années, ils se réjouissent d’une certaine prolifération mass médiatique de références à la pédophilie, par ailleurs fréquemment banalisée : rappelons-nous Kevin Spacey dans ”American Beauty”; ainsi que ”Little Miss Sunshine” où une enfant s’adonne à une danse empruntée aux clubs de ”topless” suite à une ”formation” prodiguée par son grand-père toxico ; sans compter la plus récente référence cinématographique en la matière : ”Mignonnes”, sur Netflix.
        Toutefois, mettre cette réalité sur le dos du ”patriarcat’, comme le fait la ”Féministe tant qu’il le faudra”, relève d’une récupération vouée à généraliser à l’ensemble du masculin cette forme de déviance qui comme on le sait tous, afflige une infime partie de la portion masculine des populations.

        D’autant que le ”patriarcat” est… chose du passé, chère Madame.

        (-1)
  13. Joe le Taxi

    Est-ce que le Doc Mailloux a fait un bout d’émission là dessus? J’imagine que ça doit être hilarant.

    (0)
  14. Avoir une belle plume

    « Nous on a lu le passage en question, et on n’a pas été choqués! » – Edgar Fruiteux, André Brasseux, l’abbé Marcel Brisenois, Jean-François Harrisoune, Luck Nervil et Atonis Stevensoune

    (-3)
  15. Directement du sauna sudatoire du Village ou Arruda est vu régulièrement

    Difficile pour ceux qui n’ont pas lu le livre de juger mais s’il y a viol avec tous les détails, les cris de l’enfant,
    les ”lâche-moi vieux cochon”, non pas ça, j’veux pas, les cris de l’orgasme du dépravé, bref si la description est dans le genre du Marquis de Sade, ou encore s’il y a sodomie, alors la prof avait raison de porter plainte

    (-9)
    1. La 8 au coin.

      Parlant du Marquis, pourquoi pas imaginer
      une de nos deux damesses dans ce jolie
      passage lu dans “Les infortunes de la Vertu”.

      ” Il me déclare qu’il ne sera pas plus dangereux
      pour moi que son gardien et que l’endroit où son
      hommage va s’offrir laissera de même ma vertu
      sans péril. Il me fit mettre à genou et se collant
      à moi dans cette posture, ses perfides passions
      s’exercent dans un lieu qui m’interdit pendant le
      sacrifice le pouvoir de me plaindre de son irrégularité.”

      Pour ceux aussi qui ne savaient pas que le Marquis de
      Sade était une des grandes mains de la littérature .

      (1)
    2. Bon pour pitou, mais pas pour minou

      Vous le dites vous-même: “Difficile pour ceux qui n’ont pas lu le livre de juger MAIS…” À l’évidence, vous êtes un de ceux-là et pourtant vous spéculez amplement.

      (1)
  16. L'Abbé Dène

    Diantre, serait-il temps lorsque nous devrons commencer à juger lesquels de nos sous collectifs ne sont pas assez judicieusement dépensés une fois qu’on les aura tous brûlés pour exorciser la COVID de s’intéresser à la pertinence des enseignements dispensés dans nos établissements d’enseignement supérieur, et particulièrement à cesdits cycles “supérieurs”?

    Mais non, voyons, car ce sont des “scientifiques” et il sont la vérité pour eux, en monopole perpétuel et incessible.

    Voyez leurs magnifiques habits!!! Applaudissez vous aussi!!!

    (-20)
  17. hagen

    Est-ce que la description du viol d’une fillette était nécessaire pour la compréhension de cette histoire plate? NON
    Est-ce que l’auteur aurait pu trouver une façon détournée de décrire cette scène? OUI
    Est-ce que cette scène scabreuse a été écrite pour faire parler de son livre? OUI
    Est-ce qu’il a couru après son malheur? OUI
    Il n’a que lui a blâmer.

    (-41)
    1. Qui parle?

      Est-ce que la description du viol d’une fillette était nécessaire pour la compréhension de cette histoire plate? OUI
      Est-ce que l’auteur aurait pu trouver une façon détournée de décrire cette scène? NON
      Est-ce que cette scène scabreuse a été écrite pour faire parler de son livre? NON
      Est-ce qu’il a couru après son malheur? NON
      Correction : Il n’a que le système de justice à blâmer.

      D’autres questions, mon petit passif-agressif?

      (18)
    2. le gars de Parc-Ex

      Le réalisateur du film Irréversible n’a pas été comdamné, à ce que je sache.
      Tous les écrivains et réalisateurs de films d’horreur, non plus.

      Votre vision puritaine du monde a un nom précis: rectitude politique.

      (10)

Les commentaires sont fermés.