Pourquoi Trudeau est capable de reconnaître ça, mais pas Legault???

Legault ne veut pas offusquer sa crowd???

Commentaire inutile à m’envoyer: yen a pas de racisme systémique!

72 réflexions sur « Pourquoi Trudeau est capable de reconnaître ça, mais pas Legault??? »

    1. Quand il va reconnaître les crime de son chien de père contre les Quebecois

      Le traître a Justine Troudo est juste bon a licher le cul des ethnic

      (0)
    2. eh ben

      Selon Facal :

      “Les définitions du racisme « systémique » sont innombrables. Le concept est plus ou moins élastique selon qui le définit. Que vaut une notion aussi difficile à cerner ?” – Facal

      C’est drôle comment ces chroniqueurs répètent toujours ce mensonge, tout en évitant soigneusement d’en donner un seul exemple. Pourtant, partout on lit la même définition ou à peu près : Le racisme systémique est lorsque le système, de bonne foi par ailleurs, produit des biais négatifs envers certaines communautés ethniques. C’est pas très compliqué comme concept pourtant.

      “Ses défenseurs disent souvent : non, non, les Québécois ne sont pas globalement racistes, mais le racisme « systémique », lui, est généralisé au Québec. La société produirait donc du racisme indépendamment des individus qui l’opèrent ? Curieux « système »…” – Facal

      Sauf que personne ne dit ça. Tous les premiers ministres canadiens admettent qu’il y a du racisme systémique dans leur province, sauf Legault. Et même le SPVM a admis l’existence du racisme systémique.

      En utilisant le mot “généralisé”, Facal semble penser, comme Legault, que “systémique” et “systématique” sont des synonymes.

      “Pourquoi les accusations de racisme sont-elles uniquement proférées à l’encontre du groupe majoritaire ? Les autres sont sans taches ?” – Facal

      Il n’y a pas d’accusation puisque le racisme systémique est un effet collatéral et non un comportement. Un système ne peut être accusé de quoi que ce soit, ce n’est pas une personne!

      Et ça continue. Ce serait trop long énumérer toutes les sottises de cet article.

      (-13)
      1. Très scientifique ton truc

        “…est lorsque le système, …”

        De quel système du parle? L’éducation? La justice? Le marché du travail? Les média? Le gouvernement? Le non-gouvernemental?

        Tout ça ensemble tout mélangé?

        “…produit des biais négatifs… ”

        Et comment fait on pour distinguer les “produits” issus de choix individuels ou collectifs chez certains groupes (ou sous-groupes) qui sont influéncés par autre chose que “Le Système” ?

        Où sont les liens de cause à effet?

        Comment peut-on embarquer là-dedans et accepter de croire en ça sans que l’on puisse d’abord isoler le facteur X, c.a.d. l’influence du dit “Système” en question sur les facettes de la vie des groupes?

        (Et je saute par-dessus la question de la pertinence d’identifier les groupes seulement avec l’ethnicité et rien d’autre.)

        Comment une personne peut regarder une situation qui touche un groupe et présumer sans preuves qu’il y a un lien de cause à effet entre la dite situation et le dit “Système”?

        Comment peut-on aussi facilement croire que la situation est un “résultat” du “Système” juste par le fait que la dite situation existe?

        “Il n’y a pas d’accusation …”

        LOL

        Non, il n’y a qu’un filon inépuisable de choses négatives qu’on peut attribuer au “racisme systémique” de la société — sans jamais avoir à démontrer un lien de cause à effet.

        Tant que les poissons qui étudient en sciences molles vont continuer de mordre à l’hameçon, cet espèce de fétiche intellectuel va perdurer pour un bon bout de temps encore.

        (8)
        1. Bah

          @scientifique

          On dit que c’est systémique parce qu’il est justement parfois difficile d’établir exactement quelles dispositions sont à la source des effets néfastes. Ce qui nous intéresse ici, ce sont d’abord les effets, les biais. Or, ceux ci sont observables. Par exemple, les statistiques du SPVM sur les chances d’être interpellé au volant de sa voiture lorsqu’on est une personne racisée et que tout est par ailleurs en ordre.

          (-4)
  1. Du bon jambon

    Pourquoi Trudeau est capable de reconnaitre ça clique? Parce que c’est un ****** de vendu qui veut des votes. Son incompétence il la cache avec des excuses et du fric. T’embarque aussi dans ce niaisage clique?

    (82)
    1. Batoche

      La notion de racisme systémique est un écran de fumée pour impressionner les bobos et endormir les autochtones ou autres minorités. Ça permet de dire que tu as fais quelque chose même si dans les faits tu n’as strictement rien fait. C’est du blablatage de politiciens qui instaure une dynamique antagoniste et parfois haineuse entre deux peuples, qui apaise en rien les tensions intercommunautaires.

      (39)
    2. hagen

      Parce que le TDC à Trudeau sait ce qui se cache derrière cette reconnaissance par le Québec. La contestation de la loi 21 mise en pace par un régime raciste. La Charte sera brandie et aucune clause dérogatoire ne sera possible.

      (4)
      1. * * *

        “La Charte sera brandie et aucune clause dérogatoire ne sera possible.”

        Pouvez-vous nous expliquer comment un tribunal pourrait décider d’ignorer que la clause dérogatoire est utilisée?

        La clause dérogatoire sert justement à empêcher le tribunal de se prononcer sur la violation des articles concernés des Chartes. C’est sa raison d’être!

        La seule et unique façon d’invalider la loi 21 pour les opposants est donc de trouver d’autres arguments que la violation de la liberté de religion.

        (1)
    3. Canadian Far West

      Racisme d’État – au Canada

      Pour Brieg Capitaine, l’idée de racisme systémique décrit bien la situation des populations autochtones au Canada anglais : la commission vérité et réconciliation a d’ailleurs popularisé cette notion de racisme systémique, et « mis en évidence le rôle de l’idéologie impérialiste et du racisme dans le génocide culturel perpétré contre les peuples autochtones »C 1. En revanche, au Québec, son étude ethnographique menée à Sept-Îles entre 2005 et 2009 met en évidence des pratiques et des discours racistes relatives aux Innus qui ne correspondent pas à un système cohérent et unifié, mais plutôt à des logiques diverses et contradictoires. Ainsi, des lois ou politiques publiques réduisent les Autochtones à des positions racialisées, et s’apparentent ainsi « davantage à un racisme d’État ». Selon lui, la volonté de faire disparaître les peuples autochtones perdure, mais se manifeste à la fois par une volonté explicite d’assimilation, fondée sur une idéologie universaliste — dans laquelle on retrouve un certain évolutionnisme — , comme par un relativisme absolu, qui cantonne les peuples autochtones à une culture immuable, ce qui les exclut du monde contemporain. Ainsi, « maintenir les Innus dans des emplois précaires et sous-payés conviendrait à leur ” culture ” étrangère au salariat ».

      Viens faire un tour dans ma réserve!
      Ça dépayse les biens pensants

      (-7)
      1. hagen

        @canadian far west
        C’est quoi ta solution mis à part l’abrogation de la loi sur les indiens? Car tout le monde sait (presque tout le monde) que le racisme systémique, s’il existe, est causé par cette loi périmée et inadaptée au monde moderne qui maintient les autochtones dans un état d’infantilisation abject.

        (5)
        1. Bob

          @ Hagen

          Le racisme systémique, ça ne concerne pas seulement les Autochtones…

          À un moment donné, les Québécois francophones vont devoir sortir de leur position misérabiliste et prendre la responsabilité de la société dans laquelle ils vivent. C’est eux la majorité!

          Être responsable, ça signifie encaisser le coup sans broncher même si “c”est pas de ta faute”. C’est accepter de réparer les erreurs de tes prédécesseurs et d’en prendre le blâme.

          Si les Québécois se sentaient responsables de leur société, au lieu de toujours dire : “la faute au fédéral”, le Québec serait déjà un pays!

          La fierté, ça commence avec la responsabilité.

          (-1)
    4. Mike

      Un traite, je dirais.

      Lui, ça technique, c’est de faire un viol social en diluant les Canadiens de souches.

      (-15)
  2. Frankyb

    Hahahahahah ton titre clique ! Voyons donc ! Encore le stagiaire ?

    Bien oui Trudeau reconnais ça, il le reconnaissait avant que ça existe, c’est du pur clientélisme électoral !

    (64)
  3. Colonisé un jour, colonisé toujours!

    J’ai carrément perdu l’envie de commenter en lisant: «sa crowd???»

    (53)
    1. Professeur Barbonzingue

      C’est pas être colonisé, pauvre cloche, c’est être in et parler à la française….
      Comme dans prendre l’escalator, regarder son smart phone et tous les sponsors, avoir mal aux dents à cause d’un nouveau bridge, etc…
      Quand t’es obligé d’enlever le i dans oignons parce que les québécois sont pas capables de l’écrire….

      (33)
  4. L'oeil

    Qu’il commence par reconnaître les torts de son pôpa envers les Québécois, après, on s’en reparlera.

    (51)
  5. Coco le Clown

    Parce que c’est très difficile de reconnaître un concept qui est très mal défini. Quels sont les critères que l’on doit identifier pour affirmer qu’il y a du racisme systémique à un endroit donné? Quels sont les exemples de pays qui sont exemptés de racisme systémique? Est-ce que Radio-Canada est un exemple de lieu où il y a du racisme systémique puisqu’à compétence égale, il exclut la personne de couleur blanche? Où se situe la limite? Quels doit être la fréquence? Il s’agit d’un concept extrêmement flou.

    (46)
    1. Brobert

      Aucun pays ne s’est affranchi du racisme systémique parce que la fonction première de “reconnaître le racisme systémique” c’est de justifier l’embauche d’une armée d’experts et de consultants en racisme qui ne sont évidement pas sur le bord de crier mission accomplie et de recommander leur propre chômage.

      (25)
    2. Pistache fermée

      C’est justement ça le principe, le but des militants. Faire pression sur les politiciens pour qu’ils reconnaissent l’existence d’un phénomène mal défini, leur faire dire “oui ça existe”, entrer dans la cage à homard.

      Une fois qu’un politicien est tombé dans le piège, les militants peuvent arriver et dire “bon, puisque que vous reconnaissez l’existence de notre concept du RS, voici maintenant ce que vous devez changer dans les lois pour l’éliminer”. Adieu loi 21, loi 101 et ainsi de suite. Le grand détricotage national.

      Quant à Trudeau, ça fait longtemps qu’il a comprit que, selon l’idéologie intersectionnelle en vogue, à titre d”homme blanc la seule chose qui lui est autorisée c’est de s’excuser. Ça donne un grand premier ministre, y’a pas a dire.

      (20)
      1. La suite de la secte

        Oui. Tout ça n’est que du militantisme de ‘justice sociale’ intersectionelle.

        De la grosse bouillie moralistico-intellectuelle d’une mouvance politique sectaire et autoritaire qui est la suite de la mouvance sectaire et autoritaire des militants marxistes des années 70.

        (Françoise David a d’ailleurs commencé sa carrière politique dans une secte Maoiste LOL)

        L’antiracisme a remplacé l’anticapitalisme.

        C’est le nouvel habit des moralistes qui veulent blâmer les sociétés blanches occidentales pour tous les problèmes du monde.

        Trop compliqué de renverser le capitalisme et d’ailleurs les travailleurs ont débarqués de ce train-là il y a longtemps.

        Attaquons plutôt les méchants blancs avec de la grosse culpabilité digne des curés de l’ancien temps.

        (6)
  6. Bourgo Chartrand

    Au lieu de parler de nos problèmes urgents à régler, comme ceux reliés à l’immigration et à l’anglicisation, on pollue nos débats avec des concepts insignifiants comme le racisme systémique et la culture du viol. Ciboire.

    (42)
  7. Brian Pallister

    C’est tellement vrai le fédéral reconnaît le racisme systémique surtout au Manitoba ou les Francophones sont des citoyens de deuxième ordre.

    (40)
  8. Je dis ça d'même!

    Ti-Pet «Coco» Trudeau est disposé à s’excuser et à «reconnaître» n’importe quoi pour des votes, se moquer de ses chers citoyens Canadiens, pousser son ridicule Canada à la faillite et, surtout, enrichir ses proches et ses propres intérêts.

    (38)
  9. Batoche

    La question devrait surtout être: à quoi ça sert de reconnaître ça? En quoi ça a avancé le fédéral de reconnaître ça?

    (36)
    1. hagen

      Ça sert à dire que les blancs sont des gros méchants, les culpabiliser et aller chercher des jobs que l’on aurait pas pu avoir, parce que l’on est pas assez qualifié.

      (3)
  10. Marche Lamarche

    Deuxième mandat pour Trudeau en ce moment, et, à part une enquête nationale bâclée sur le sort des femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, puis du blabla sur les pensionnats, qu’à fait Trudeau pour les autochtones dans les 4-5 dernières années ? 2-3 patentes ici et là ?

    Parlez-en donc à la nation Wet’suwet’en qui s’est fait passer un pipeline entre les dents, ou encore à Jody Wilson-Raybould, la première femme autochtone ministre de la Justice qui a perdu son boulot après avoir mis des bâtons dans les roues au copinage de Trudeau avec SNC-Lavalin.

    Dieu qu’il les aime les autochtones ! C’est impressionnant.

    (33)
  11. Le problème

    Pour savoir de quoi il s’agit, voici la définition qu’en donne La Commission des droits de la personne et de la jeunesse (CDPDJ):

    « Somme des effets d’exclusion disproportionnés qui résultent de l’effet conjugué d’attitudes empreintes de préjugés et de stéréotypes, souvent inconscients, et de politiques et pratiques généralement adoptées sans tenir compte des caractéristiques des membres de groupes visés par l’interdiction de la discrimination. »

    La première partie établit une causalité que l’on ne peut ni démontrer ni réfuter. C’est ni plus ni moins qu’un postulat. Comment peut-on prouver que la condition défavorable d’un individu résulte des attitudes inconscientes d’autrui? C’est du pur délire.

    La deuxième partie est encore plus délirante parce qu’elle se contredit. Si on adopte une politique contre la discrimination, celle-ci ne peut pas, en elle-même, traiter les gens différemment selon leurs origine ethnique. “Tenir compte des caractéristiques des membres de groupes visés”, c’est en tout point discriminatoire.

    Je vous laisse à vos moulins à vent.

    (29)
  12. SL

    Comme QS et le PLQ qui crient au racisme systémique pour exciter leur “crowd” raciste et anti-francophone. C’est la meme raison ! Parlant des libéraux, ont-ils réglé le problème des autochtones depuis leur 15 ans au pouvoir ?

    (27)
  13. socialement expérimenté 101

    Parce que Trudeau c’est sont rôle de nous vendre ce concept bidon, legault lui le subit.

    (21)
  14. Bob

    Moi aussi je reconnais le racisme systémique: il est de la part de ceux
    qui veulent instrumentaliser le système pour tasser les Blancs; …car il
    s’agit de ça, du racisme systémique!

    C’est une évidence (c’est la définition) alors que l’inverse ne l’est pas.

    (20)
  15. Pistache fermée

    C’est justement ça le principe, le but des militants. Faire pression sur les politiciens pour qu’ils reconnaissent l’existence d’un phénomène mal défini, leur faire dire “oui ça existe”, entrer dans la cage à homard.

    Une fois qu’un politicien est tombé dans le piège, les militants peuvent arriver et dire “bon, puisque que vous reconnaissez l’existence de notre concept du RS, voici maintenant ce que vous devez changer dans les lois pour l’éliminer”. Adieu loi 21, loi 101 et ainsi de suite. Le grand détricotage national.

    Quant à Trudeau, ça fait longtemps qu’il a comprit que, selon l’idéologie intersectionnelle en vogue, à titre d”homme blanc la seule chose qui lui est autorisée c’est de s’excuser. Ça donne un grand premier ministre, y’a pas a dire.

    (14)
  16. PVC

    Trudeau ne dira jamais, jamais comme Legault trop peur de perdre le soutien ses minorités visibles des anti loi 21 sur la laïcité .

    (11)
  17. Octobre, m'en criss chuta ponné!

    « Le racisme systémique, est-ce que c’est comme son père qui a instauré la loi sur le mesures de guerre et fait arrêter et emprisonner 500 Montréalais, tous francophones? » – Pierre Lefardeau

    (11)
  18. Capitaine Évident

    Ha tiens, on n’est plus en “urgence-sanitaire-de-la-2ième-vague-de-la-mort” donc on retourne aux vielles lubies? Tsk Tsk….

    Faut voir le virus partout les jours pairs et le racisme les jours impairs. Aucune issue possible pour les dociles….

    (6)
  19. gna!

    Trudeau est un hypocrite. Il sait bien que reconnaître ce racisme systémique ferait en sorte que le Québec devrait remettre en question la Loi 21 et les autres lois qui touchent ses spécificités, ses choix de société et la protection du fait français.

    (1)
  20. gaga

    Que Trudeau commence par réformer sa loi lui sur les Indiens et un bon bout de chemin sera fait en faveur des autochtones.
    Sa ”grande” demande est fausse et le sera tant qu’il ne fera pas le ménage dans sa cour. Il se sert des autochtones pour arriver à ses fins. Et les autochtones sont de connivence avec lui. Ils devraient penser au Québec avant de souscrire aux manigances de Trudeau.

    (1)
  21. Alain le pas fin

    Erin O’Toole ne parle pas non plus de racisme systémique
    Ben voyons donc, ce serait-tu plus un enjeu politique qu’un concept véritable ?

    (1)
  22. Esso

    Il reste juste a Trudeau de reconnaitre le racisme systémique des Anglophones et Allophones du Canada envers les Québécois, particulièrement envers les Francophones hors-Québec qui se heurtent de puis 300 ans a un mur lorsqu’il s’agis d’obtenir des services en français.

    (-1)
  23. Aussi simple que ça

    Parce qu’une partie de l’électorat de Legault prône un nationalisme identitaire qui n’est pas raciste mais… dont il ne veut pas déplaire en gros. Comme Trump qui veut pas condamner les Proud Boys et et autres organisations d’extrême-droite parce qu’ils votent pour lui.

    (-28)
    1. Wow LOL

      “Comme Trump qui veut pas condamner les Proud Boys et et autres organisations d’extrême-droite parce qu’ils votent pour lui.”

      Toi tu es quelqu’un de très bien informé! 😆 😆

      un court montage video de 3 minutes

      https://twitter.com/abigailmarone/status/1311707571737309184

      Les média malhonnêtes recyclent leur message de salissage d’il y a 4 ans! 😆

      Pourquoi? Parce qu’ils n’ont rien de mieux et qu’ils savent qu’ils ont le pouvoir de rendre leur auditoire naif amnésique et de leur faire tout oublier.

      L’amnésie de masse c’est tout de même impressionant comme pouvoir.

      Une chance que de moins en moins de gens consomment les grands média prétendument respectables et professionels LOL

      (13)
    2. Brobert

      Si tu penses que les Proud Boys sont un groupe d’extrême droite, c’est que tu as appris leur existence via la désinformation des médias de masse. Cibole c’est un groupe multiracial de libertariens fondé par un anglo montréalais (marié à une amérindienne) qui se filme en direct s’enfonçant un godemiché dans le cul.

      Legault, comme tous les québéquistes, est virulemment anti-candien-français, mais vous êtes trop cons pour vous en rendre compte, préférant régurgiter vos petites phrases prémachées “Identitaire!”.

      (3)
      1. Batoche

        Le leader actuel est un Latino Noir dénommé Enrique Tarrio. On repassera pour le “suprémacisme” des PB tel qu’entendu à Radio-Canada.

        (12)
      2. Enrique

        “un anglo montréalais (marié à une amérindienne)”

        c’est Gavin McInness et il est effectivement marié a une amérindienne

        et le “leader” actuel des Proud Boys est un afro-cubain à moitié noir nommé Enrique Tarrio

        (7)
      3. Dr. Dave Morissette

        Legault anti-canadien français…
        Expliques-nous ta “thèse”…
        On verra après si on est vraiment cons.

        (0)
  24. Ahpisnon

    Legault se refuse à reconnaître la notion de racisme systémique parce qu’il craint qu’on s’appuie sur cette reconnaissance pour contester la loi 21.

    (-66)
    1. * * *

      Ah. Intéressant.

      Pourriez-vous nous expliquer comment cet argument pourrait être utilisé de manière juridique devant la Cour supérieure? Parce que moi je ne vois pas.

      Étant donné que la clause dérogatoire est utilisée, les contestataires de la loi 21 vont devoir trouver d’autres arguments que la violation de la liberté de religion (art. 2b Charte canadienne et 10 Charte québécoise), puisque justement, cette liberté a été suspendue de manière légale par le gouvernement.

      Non, il existe d’autres façon de contester la loi.
      Par exemple, les opposants pourrait plaider que la loi 21 empiète sur les compétences fédérales en matière pénale, puisque la question de l’acceptation des signes religieux en est une de moeurs (et les moeurs font partie de la compétence criminelle). Dans Switzman c. Elbing, la Cour suprême a ainsi invalidé la loi du cadenas de Duplessis pour des motifs similaires (c’était bien avant la Charte).

      (2)
  25. Plus ça change plus c'est pareil

    Au provincial aussi, le racisme systémique est reconnu.
    Le Québec est la seule province du Canada dont le PM ne reconnaît pas l’existence du racisme systémique.

    Tsé quand même Ford l’admet…

    (-90)
    1. Maudite manie

      Laissez tomber les politiciens à la recherche de votes et les grands médias. Demandez plutôt à la majorité de chaque province ce qu’elle en pense. Vous pourriez avoir des surprises.

      Les gens, et encore moins le politique, n’a pas à trancher sur une théorie américaine.

      (38)
  26. HONTE au Québec

    Demander au cave en chef qui a présidé à l’ignoble loi 21 d’admettre son incommensurable erreur est mission impossible.

    Tu perds ton temps Justin même si jamais cette loi ne pourrait être votée aujourd’hui. Et encore moins sous la bâillon et en invoquant la clause dérogatoire comme l’ont lâchement fait les caquistes.

    Cette loi est la pire loi raciste et ségrégationniste que le Québec a eu le déshonneur de voter.

    À bas la loi 21 !!!

    (-219)
    1. Ne reste pas ici c'est l'Apartheid

      En effet c’est horrible. Tu devrais fuir la province et déménager à Toronto.

      (60)
    2. Frankyb

      Votre maladie mentale ne s’améliore pas, malheureusement. Allez faire une marche, écoutez de la musique, priez ou faite de la méditation, libérez votre esprit de vos tocs et lubies, vous serez bien plus serein. Bon courage !

      (28)
    3. Toxic White Man

      VIVE LA LOI 21 !!!!!!!!!!!!
      Ça protège le PEUPLE QUÉBÉCOIS , oui, t’as bien lu toé là : LE PEUPLE QUÉBÉCOIS, qui n’est pas reconnu comme tel par les MULTICULTURALISTES, qui par conséquent SONT DES RACISTES, puisqu’ils ne reconnaissent pas le PEUPLE QUÉBÉCOIS, QUI EN EST UN, À TITRE DE PEUPLE.

      Regarde dans ta propre cour, avant d’accuser le peuple que tu ne reconnais pas, PAR PURE CONSIDÉRATION IDÉOLOGIQUE, à titre de RACISTE !!!!!!!!!!!!!!!

      Un ti-conseil, le comique :
      Prendre le peuple québécois pour une bande de caves ,
      C’EST UNE ÉNORME ERREUR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      (11)
      1. HONTE au Québec

        Euh…c’est parce que Harper a reconnu le peuple Québécois par une Motion le 22 Novembre 2006…

        À bas la honteuse loi 21 !!!

        (-62)
        1. Toxic White Man

          Ouin, LUI, il l’a reconnu.

          Tu devrais en faire autant.
          Mais ça n’arrivera jamais……..
          Alors, cesse de nous prendre pour des caves !!!!

          (-1)
    4. Je suis pas raciste mais ....

      C’est justement à cause de la loi 21 qu’il veut pas reconnaître le racisme systémique de peur de déplaire à son électorat de jambons racistes comme Trump aux États Unis.

      (-67)
      1. j'ai le "moral high-ground" its over !!

        la fausse vertu est en spécial chez jean-coutu cette semaine, bon magasinage.

        (2)
      2. HONTE au Québec

        Exact!

        Plus ça va et plus Legault ressemble au gros jambon en chef américain. Il s’est peinturé dans le coin et sa seule issue possible est de marcher sur la peinture. Il peut difficilement continuer à s’entêter dans son illogisme sectaire. Toute la classe politique et les groupes sociaux admettent le racisme systémique au Québec sauf la CAQ qui fait dans son froc à la vue d’un petit bout de tissu…

        C’est ce qui arrive quand t’es élu par les régions où la sous-éducation prédomine. Comme Duplessis.

        (-8)

Les commentaires sont fermés.