André Arthur ramasse Paul Larocque sur son impartialité!!!

C’est pas faux…

Commentaire inutile à m’envoyer: Arthur ferait un bon président des USA!

38 réflexions sur « André Arthur ramasse Paul Larocque sur son impartialité!!! »

  1. agagneonsaittout

    Il y a a peu près personne qui est neutre au Québec et les grands réseaux sont tous contre Trump, peu importe qui se présente comme Démocrate. y’é bon!

    55
    13
    1. Peter Bradi

      C’était comme ça au Canada aussi pour Trudeau mais je je me réjouis que de plus en plus de chroniqueurs autant au Devoir, La Presse que JDM réalisent de plus en plus l’incompétence de notre PM et remettent en cause à peu près toutes ses décisions de ce temps là . Reste à savoir si ils vont lui lécher le cul pareil lors des prochaines élections car Trudeau est un bon pourvoyeur pour les médias écrits et télévisuels.

      33
      5
      1. Votre énoncé contient une grossière erreur

        C’était comme ça aussi au …???
        Pas en Alberta et en Saskatchewan qui ont votés Conservateur mur a mur
        Pas en Colombie-Britannique

        2
        4
    2. Biaisé "pour ou contre"?

      Quand t’es biaisé, t’es biaisé, il n’y a pas de part pris là-dedans.
      C’est comme dire que je trompe ma maîtresse quand je couche avec ma femme parce que l’inverse est vrai.

  2. Jeff Fion

    Les miennes, mes balles, se retrouvent dans l’eau plus souvent qu’autrement..
    Par contre, mes couilles, elles sont disparues depuis longtemps.

    24
    5
  3. Le député le plus inutile de l’histoire de la politique et l’animateur de radio poubelle en chef.

    Il n’est pas trop une référence lui-même en matière de neutralité ?

    24
    15
    1. Chasseur de pauvres tarés

      On va faire semblant que tu ne sais pas la différence entre un journaliste et quelqu’un qui fait dans les émissions d’opinions.

      20
      3
  4. Joël Otto

    Parlant de «biaisé», Arthur a intérêt à éviter d’écouter Dave Morrissette, Martin McGuire, Dany Dubé, le duo de cons (Séguin-Lalime) à la descritpion des matchs des Canadiens, etc.

    16
    6
  5. Batoche

    Le party médiatique se poursuit. Black out total sur tout autre sujet, le camp du Bien a enfin repris le pouvoir aux USA.

    Si Legault veut annoncer des mesures impopulaires, c’est maintenant ou jamais, ça passera sous le radar des médias qui n’ont de yeux que pour le nouveau Messie et son entourage depuis hier. Si Bergevin veut donner Carey Price pour une poche de hockey sale, c’est le temps. Si Trudeau veut annoncer un pipeline traversant 4x le fleuve St-Laurent, c’est le temps. Si Valérie Plante veut fermer Montréal aux voitures, c’est le temps.

    Reportage sur sa femme, sur ses fils, sur Kamala Harris, tout est bon pour puisuivre la fête médiatique jusqu’aux petites heures. Rappelons que les USA ne sont pas notre pays, chose que tant les crétins québécois avec des drapeaux de Trump qu’on voyait cet été que les médias en liesse semblent oublier.

    26
    6
    1. II ne faut pas négliger de comprendre la situation de ce pays

      Nous en parlons beaucoup ici pour diverses raisons très importantes. D’abord, les États-Unis sont nos voisins immédiats. Ensuite étant nos voisins immédiats, ils sont ceux avec qui nous avons le plus d’échanges commerciaux parce qu’il ne faut pas négliger que ce qui est produit au Québec est beaucoup exporté aussi. Comme nous avons beaucoup d’échanges commerciaux avec les États Unis, si ce pays connaît une crise économique ou sociale nous serons directement affecté. De plus, puisque ce pays est une puissance économique, militaire et possède une très grande population, nous ne pouvons pas négliger son impact dans le monde entier. Voilà pourquoi nous en parlons autant.

      8
      3
      1. Esso

        Très bien dis et en plus, Donald Trump voulait stopper une fois pour toutes les fraudes électorales qui durent et perdurent aux USA depuis très longtemps, soit redonner le pouvoir au peuple et donc l’enlever de Washington . (N.B.: pour les abrutis, Washington représente le ”deep state”
        ou ”le marais” ou le gouvernement secret, bref le vrai pouvoir)
        Trump ”siégeait” a New York comme président et non a Washington.

        6
        2
  6. Fatrick the prog Lagacé

    Franchement.

    Nos commentaires sont basé sur des faits indéniables. Un peu comme la gravité.

    It is known.

    Journaliste.

    9
    1
  7. L'Oeil

    Comme ca que les journalistes fonctionnent de nos jours…au diable l’impartialité, tous des chroniqueurs dans le fond.. Non professionnel en effet.

    21
    3
  8. Où était André Arthur les quatre dernières années

    La grande majorité, sinon la totalité des journalistes avaient un parti-pris évident. Le soir de l‘élection à Radio-Canada, tous les gens sur le plateau avaient une farce d’enterrement, en voyant que la soirée ne se déroulait pas de la façon qu’ils le souhaitaient.
    Nous vivions dans une société où les médias sont de plus en plus polarisés….

    33
    2
    1. Geez Whiz

      C’est le contraire de la polarisation. Les médias, de nos jours, c’est plutôt la pensée unique. Le soir de l’élection, à Radio-Can, les quatre panéliste invités pour “analyser” l’élection provenaient tous de la chaire Raoul-Dandurand. Grosse diversité.

      1. Les tentacules de Power Corp

        Chaire Raoul-Dandurand-Desmarais serait un meilleur nom, considérant leur plus gros donateur…

    2. Trump a eu 70 millions de votes....

      Les médias ont beaucoup dénigré la personnalité de Trump et de ses supporteurs. Aux États-Unis, les médias se moquent de ses supporteurs sans chercher à comprendre le malaise de plus en plus grandissant d’une partie de la population et la victoire de Biden ne changera absolument rien.

  9. Être lucide, moi, je voudrais être comme Lucide Laurier

    C’est sûr qu’André Arthur a toujours été un modèle d’impartialité sans aucun biais.

    5
    9
  10. Mon voisin Damphousse/d'en face/dans face.

    C’est pas toujours facile se confirmer quand un vieux est devenu gâteux et sénile. Mais, si on reste attentif, ça s’entend ou se voit.

    4
    2
  11. Un chum, c't'un chum

    J’ignore si Paul Laroque est objectif sur la politique américaine, mais localement, c’est un grand ami de François Legault, avec lequel il a partagé de nombreux soupers dans un condo de l’Île-des-Soeurs et ailleurs il y a quelques années. Faque, on repassera pour la soi-disant neutralité journalistique.

    7
    3

Les commentaires sont fermés.