Cool, Fabrice Vil vient de découvrir les réseaux sociaux…

Bonne chance!

Jean-Luc Mongrain avait demandé la même chose dans l’temps!

Commentaire inutile à m’envoyer: “avisé.e.s”?!?!??!?!

30 réflexions sur « Cool, Fabrice Vil vient de découvrir les réseaux sociaux… »

    1. Geez Whiz

      J’ai arrêté à Fabrice Vil.

      Si les mots “racisme”, “racisme systémique”, “noir”, “racisé”, “xénophobe” ou “mot en n” ne sont nommés nulle part dans le post, je vous donne chacun 100 $.

      5
      2
      1. La Clique des répétitions

        On pourrait faire pareil pour : woke, communisme, comministe, tour brune, gauchiotte, gauchiasse, gauchiasserie, colonisé, marx, camus, rad can, etc. Ça ne couterait pas cher en tout cas.

        4
        2
      1. Vlad

        Pour un boomer qui insulte, t’as 100 wokes qui font pire. La culture woke, c’est la peste du XXIe siècle, une peste qui s’en prend aux facultés mentales d’individus faibles d’esprit, à qui on peut faire gober n’importe quelle niaiserie sociologique au détriment de la réalité.

        10
        4
        1. En fait

          La définition de “woke” est d’être sensibilisé à l’injustice dans le monde, comme la haine que subissent les minorités ou les femmes par exemple. Le vrai cancer de la société est la haine entretenue par les extrêmes-droitistes qui détestent bien souvent tout ceux qui ne sont pas des hommes blancs hétéros. Mais le travail pour les combattre continue. Plusieurs groupes haineux droitistes viennent d’être mis sur la liste des groupes terroristes. C’est une bonne nouvelle mais on doit continuer dans ce sens.

  1. Ah bon !

    Quel prétentieux…moi je sais ce qui est bien…moi je sais ce qu’est le racisme et la discrimination…vous si vous voulez me suivre, soyez docile…i am your guru…

    28
    11
  2. Et une petite bière avec ça !

    Je peux comprendre cet idéalisme d’avoir une belle conversation avec les gens sur les réseaux sociaux avec une grande confrontation des idées divergentes pour faire évoluer le débat, mais bon il y aura malheureusement toujours des clowns qui voudront semer la zizanie, certains peuvent le faire de manière comique par contre pour rigoler, c’est ça le troll et à limite cela n’est pas très grave. Mais voilà, il n’y a pas que les trolls, il existe aussi des gens qui sont des haineux et dans une lutte dans certains cas sociale et politique visant à la destruction de l’autre et de tout discours allant moindrement à l’encontre de leurs croyances idéologiques. II faut faire face à ça dans la réalité sociale des réseaux sociaux et du monde politique, même les chefs d’Etat, les vedettes dans certains cas et certains mouvements le font depuis longtemps. Comme vous le dites, il y a une forte polarisation dans notre monde prenons par exemple la gauche et la droite, démocrate et républicain, souverainiste vs fédéraliste, bien Vs mal,
    crémeuse ou traditionnelle etc….

    26
    1
    1. Yannick

      Très bon commentaire, en particulier sur l’observation de la polarisation de notre monde.

      Selon moi, la polarisation prend de l’ampleur car c’est une vision du monde qui est facile, autant à comprendre qu’à vivre au quotidien. J’ai raison, donc les autres qui divergent de mon point de vue ont forcément tort. À un point tel que je n’ai même pas à considérer leur point de vue. Je n’ai même pas à en débattre.

      Tandis qu’être conscient et accepter qu’il y a un spectre de nuance quasiment infini entre les 2 extrêmes sur un sujet donné, c’est moins évident. Ça prend plus de subtilité dans l’analyse et surtout, une certaine dose d’humilité, tant il est primordial de se remettre en question soi-même dans certain cas. (Je ne remets pas tout constamment en doute dans ma vie, Il y a certaine chose ou valeur que je considère comme des absolus.)

      3
      1
  3. C'est ça qui est ça

    «When they go low, we go high», dit ce chroniqueur à sujet unique qui balance des accusations de racisme et de xénophobie à la tête des Québécois depuis des années. Un peu comme son ami, l’impayable Marc Cassivi, qui se demandait dernièrement «Pourquoi tant de haine?» dans deux chroniques, en s’assurant bien de n’y nommer que des groupes de droite parmi les «haineux»…

    D’ailleurs, à ce propos, il faudrait bien que j’envoie à Cassivi la copie d’une longue imprécation qu’un transgenre m’a envoyée il y a quelques jours, parce que j’avais osé suggérer qu’une chirurgie de remplacement de valve cardiaque était médicalement plus urgente qu’un opération de changement de sexe. Bref, l’aveuglement volontaire à tant de niveaux…

    32
    2
  4. Batoche

    Fabrice Vil est-il au courant qu’il doit sa notoriété à un simple besoin de remplir des quotas ethniques? Que ses idées sont du prémâché insignifiant pondu par certaines universités américaines qui, la plupart du temps, ne s’applique même pas ici?

    25
    16
  5. antiracisme = antiblanc

    Les gauchiasses ne seront tranquilles que lorsque les blancs auront disparus à travers le métissage ou l’immigration massive.

    Appuyées par la clique antiblanche se disant “antiraciste” qui détiens la majorité des médias de masse qui nous innonde de propagande multiculturelle 24/7.

    17
    13
  6. Pour ceux qui n’ont pas grand chose à dire d’intéressant malgré un texte de 30 pages

    Y a même des gros insignifiants à l’intelligence discutable et aux propos qui se tiennent plus ou moins l’utilisent.

    On l’appelle twitter. C’est pour les twitt…

  7. Marx Brothers

    « Pourquoi il porte des lunettes avec un nez de Groucho Marx? N’est-ce pas de l’appropriation culturelle juive? » – Serge Pedoncourt

    9
    2

Les commentaires sont fermés.