Ça se peut quasiment pas!!!

J’y crois pas, c’est clair qu’il y a quelque chose… Zappa sur Tourisme Montréal

Commentaire inutile à m’envoyer: jouer dans les nids de poule et les cônes orange!

63 réflexions sur « Ça se peut quasiment pas!!! »

    1. les coïncidences heureuses

      Non, nous avons reçu un appel d’une certaine vice première ministre qui nous a demandé de ne pas fournir aux montréalais des idées ou des recommandations d’activités durant la relâche, puisque ces dernières auraient entravé son idée de faire les barrages routier.

      13
      12
      1. Montréal est une île

        Tu mettrais ça où à Montréal un barrage routier les empêchant de faire des activités dans leur ville? Au bout du rang 4? Devant la caisse pop en biais de l’église?

        5
        3
    1. Paulette

      Plutôt parce que c’est une ville pro QS.
      Qui dit QS dit BS, juste à voir les comtés des deux portes paroles, personnes avec un peu de respect ne voudraient rester dans ces shitholes
      Montréal va devenir un Detroit // Baltimore en grande partie à cause de ces déchets.

      14
      19
        1. Paulette

          C’est pas toi le cave qui fais des jeux de mot à 5 cennes avec Plcul, Pcul et CONservateur ?

          Mais j’avoue que ça, ce n’est pas de la haine, t’es juste une cruche

          3
          11
    2. maudit insolant

      C’est surtout parce que les gens ont vendu leur propriété à un prix de fou pour ensuite aller acheter moins cher en banlieue. Télétravail, moins de soucis d’être pogné dans le trafic.

      27
      2
      1. Le diable est dans les détails

        Ben oui, tout ce qui arrive est juste normal. Une petite année, c’était 20 000, cette année 36 000, l’an prochain….40 000-45 000? Ça fait juste commencé, la pandémie a fait sortir des “vieux” Montréalais de leur Île, soudainement ils on vu c’était quoi une qualité de vie. Des marchés publics fantastiques…oui,oui du vrai bon pain, pis toute, des écoles pas de champignons, du déneigement très bien fait qui occasionne aucun stress a personne, même des bon restos maintenant, des maisons qui ont pas 85 ans, avec des solages en miette, des super belles bibliothèques. Les Montréalais sont pas fou, on les accueilles avec plaisirs, ont étaient toute Montréalais avant.

        8
        16
        1. La vérité

          Vous me faites rire les habitants. Si vous êtes si heureux dans vos trous, arrêtez de chialer contre Montréal au moins 5 minutes par jour. Je sais au début ça va être difficile…

          L’autre cave avec son pain…

          15
          8
        2. Rodney Plourde

          Tant qu’à moi, ils peuvent rester sur leur ile.
          On a pas pantoute envie de voir des montréalais débarquer en région. On a vu ce que ça a fait en Gaspésie l’été dernier.

          Restez dans votre cloaque, pis cali**** nous la paix.

          4
          6
        3. Le diable est dans les détails

          Heiiii ! Le cave…La Vééérité.
          Tu sembles même pas savoir pourquoi tu vis à Montréal. Tu vas mal vieillir, pauvre, avec un ti carrosse de broche plein de gadoue, comme les vieux fous qui parlent aux arbres. Pas trop de balles perdues dans ton coin? Mais bon, quand on fait le choix de rien connaître d’autre.

          2
          7
      1. Détroit, Chicago, Cleveland, Baltimore, Paris, Bruxelles, Londres

        Nous sommes des villes bien meilleures, plus prospères et plus sécuritaires où il fait bon-vivre maintenant que les blancs sont minoritaires!

        Parole de gauchiasse écervelée!

        8
        13
        1. Il rêve d un pays sans blancs, il y en a plein de l autre côté de la mer

          Minoritaire???? On vous laisse de la place avec respect, on vous invite et on ne voit aucune différence avec collègues qui sont amis autant que n importe qui
          Et toi, tu es là a espérer te débarrasser de nous, chez nous? Je rêve où tu ne veux pas de blancs au Canada? On veux de la diversité ça l air et la grande majorité sont respectueux et tous le monde gagnants. Mais tu nuits a tes frères et tu devrais retourner d ou tu viens. Avec ta famille. Sûrement sur la planète Mars. Aucun respect.

      2. Montréal n'est pas Détroit, pas encore en tout cas

        Y a pas “White flight” ici, encore un concept importé des États comme les BLM, le “définancement” de la police et autres lubies wokes.

        3
        2
      3. Montréal les pouilleux

        Anyway, c’est devenu un espace à pouilleux en provenance de trous à marde d’un peu partout à travers le Monde.

        On va laisser Plante la QS s’en occuper, et on va aller respirer les roses en banlieue.

        3
        8
        1. Le diable est dans les détails

          Dans mes bras…Mon fils.
          Ce trou a marde va devenir un vortex a marde.
          Restez loin.
          # Detroit dans deux ans.

          1
          3
      4. Vive la diversité!

        La diversité montréalaise : des N*…qui fument des cigarettes qui font rire, qui boivent de l’alcool, qui draguent les filles aux couleurs très très pâles, qui s’habillent au Village des Valeurs, qui demandent du p’tit change, qui ne parle pas un mot de français et qui se plaignent de ne pas trouver de travail, des B.S. aux couleurs des nuits d’hiver qui traînent dans les ruelles et qui font de beaux graffitis sur toute structure publique (Y veulent SEX-Primé…Le 15 secondes de célébrité sur Facebook)…Les graffitis, c’est de l’art..Et mon cul, c’est du poulet??!!)…Ah, les maudits racistes blancs…Heureusement qu’ils travaillent tandis que les autres se pognent le bacon…

        12
        14
        1. Yannick

          “… des B.S. aux couleurs des nuits d’hiver…”

          Je te décerne le titre de “raciste lyrique”.

          Chéris ton titre. Tu es un des rares à le posséder.

      5. Bekey Bobbo

        Tu sais qu’ en Afrique, il y a beaucoup moins de blancs, tu peux déménager là bas si tu veux. Il y a de la place pour toi. Mais ta famille a fait le mauvais choix de pays sa l air. Tu te plaindras bien d autres choses rendu là je t assure.

        8
        3
      6. Pas racistes .....juste écœuré de l'extrême gauche

        La majorité des insurgés du Capitole venaient de milieux aisés, n’étaient pas affiliés à des groupes d’extrême droite et habitaient des comtés remportés par Joe Biden, révèle une étude surprenante de l’Université de Chicago sur ces « nouveaux radicaux ».

        Parmi les participants présumés à l’émeute du Capitole se trouvaient des PDG, des commerçants, des médecins, des avocats, des informaticiens et des comptables. Seulement 9 % étaient au chômage, ce qui est frappant.

        Robert A. Pape et Keven Ruby, dans leur article

        5
        7
  1. La bête du lac

    Moé dans le temps, j’allais jouer dehors, à la patinoire, dans le bois. Pis avec mes jouets. Pas besoin de mes parents ni de personne pour me trouver des activitées à faire.

    52
    5
    1. les fausses victimes qui parlent au nom des autres

      T’as pas compris, ce sont les adultes “exaspérés” de faire du télé-travail (l’enfer!) ou même d’avoir à côtoyer leurs enfants plus souvent que d’habitude qui ont besoin d’un peu de répit!

      Arrive en ville! T’as pas encore compris comment fonctionne la société québécoise!

      9
      7
  2. C'est quand même juste TVA

    1. Ça fait 30 ans que je vis à Montréal et je n’ai jamais eu besoin de Tourisme Montréal pour me dire quoi faire de mes loisirs.
    2. Tout est fermé ou à accès restreint, plus un couvre-feu en soirée, donnez-leur une chance.
    3. Est-ce que l’expérience a été faite auprès de Tourisme Québec, une ville considérablement plus touristique?

        1. Détecteur de bornés

          Le télétravail n’est pas possible pour tous les emplois. Aussi, le télétravail est parfois difficile avec de jeunes enfants à la maison. Ça prends vraiment une semaine de vacances. Ils ont bien le droit. Toi, tu es un cas lourd de borné doublé de “ti joe connaissant”. Ta vie doit être frustrante. Tous tes commentaires sont négatifs. Tu fais pitié.

          4
          1
  3. ouch

    Il y a une pandémie et Montréal est en zone rouge où il est déconseillé de voir du monde et sa famille.

    Normal qu’ils aient rien à proposer.

    26
  4. Jouer au coucou révolutionnaire et au souverain.

    Tu peux pour t’amuser :

    – Aller au supermarché sans masque en hurlant des extraits de la Constitution tout en affirmant avoir une condition médicale que j’ai droit de pas montrer.

    – Sortir après 20h00 et dire à la police : j’ai le doua je suis un chien.

    – Aller contester ma contravention au tribunal en criant que tout ça est un complot.

    – Aller manifester avec d’autres gens comme moi en bedaine avec un drapeau de Trump 2020.

    – Aller dans différents commerces dire qu’ils seront bientôt accusés pour crime contre l’humanité et laisser un texte de loi à un caissier.

    – Couper le câble de la TV!

    – Aller voir le gars ou la fille qui fait la météo dehors pour dire qu’il ou qu’elle est un menteur ou une menteuse et que tu as coupé le câble.

    – Faire un don à Cossette Trudel avec l’argent de mes bouteilles vides.

    – Rêver que je vais sortir avec Lucie Laurier et Snnie Dufresne en même temps.

    -Aller dans une file d’attente traiter les gens de moutons.

    Téléphoner pour chialer sur Radio X.

    Bonne Semaine de relâche à toutes et tous.

    18
    1
  5. L'évolution de l'espèce est au ralenti pas mal

    Quand t’as pas assez d’un moteur de recherche intégré à ton smartphone et de ta tête pour te trouver des idées de choses à faire pendant ta semaine de relâche, t’es proche d’être étiqueté “cas désespéré”.

  6. les adultes débiles qui se mêlent pas de leurs affaires

    Hey les clowns, vous parlez de semaine de relâche, d’activités et tout le tralala alors qu’on s’efforce depuis des semaines à éviter justement les déplacements de foule et les activités de groupe?

    C’est à se demander si c’est plutôt les adultes qui cherchent à avoir leur semaine de relâche, plutôt que les étudiants.

    Les jeunes ont rien demandé, laissez-les tranquille ils trouveront ben des activités à faire avec l’Internet et leurs téléphones.

    16
    1. abc

      Depuis un an, on entame la 2e année. Pendant ce temps tu perds té droits et liberté petit à petit et tu te faits endetter par ton gouvernement au grand bénéfice des prêteur privé. L’histoire démontre que lorsque tu perds des droits, tu ne les regagne pas par la suite. Donc jusqu’à quand va tu te faire plumer ?

      1. Yannick

        “Depuis un an, on entame la 2e année.”

        Déjà, ça part bien. On sens que tu as une irréprochable pensée structurée.

        Ensuite, tu sous entends que les préteurs sont ravies que les gens perdent leurs emplois, car ils peuvent ainsi prêter plus.

        Navré de te le dire, mais ta compréhension de l’économie est pour le moins déficiente.

        Les préteurs privées n’ont aucun intérêt à prêter à des gens qui n’ont pas de revenu et qui sont sans emploi. C’est pas pour rien qu’il ne prêtent pas aux gens qui ont un mauvais crédit.

        Non, ce que les banques veulent, c’est que les gens travaillent le plus possible, qu’ils aient de plus grand revenu et qu’ils aient de l’argent, mais qu’ils s’endettent quand même car il ne veulent pas attendre pour aller dans le sud, ou veulent payer leur piscine creusée tout de suite pour éviter la ruée au printemps.

        En sommes, tu fais de l’argent avec des gens qui ont de l’argent. Et pour compléter le tableau des lieux communs (moins néanmoins vrais), il n’y a pas de meilleur façon de se ruiner que de prêter à des gens ruinées.

        N’importe qui qui a un bon crédit et l’utilise de temps à autre l’a compris.

        (Après, je ne dit pas que je cautionne cette mentalité des banques, mais nous vivons dans le monde tel qu’il est.)

      2. xyz

        «lorsque tu perds des droits tu ne les regagnes pas par la suite.»

        La loi sur les mesures de guerre en 70 a fini par être levée, il n’y a pas eu de conscription après la Deuxième Guerre, les franco-canadiens ont obtenue l’accès aux fonctions gouvernementales il y a longtemps, l’esclavage est maintenant illégale… je continue?

        2
        1
  7. L'Oeil

    La semaine de relâche, c’est devenu depuis quelques années, un marathonde compétition pour les matuvus, à savoir, qui aura fait les choses les plus hots durant sa semaine. Un autre complexe d’adulte-consommateurs, produits de la société de consommation. Suggestions: repos, plein air et repos, dans votre bulle, en famille. Pas compliqué.

  8. Logement social

    « Comme suggestion d’activité: j’invite les montréalais à poser un geste citoyen, en allant tous lancer des oeufs dans les vitres de l’indécent nouvel édifice de Radio-Canada. Bâtiment érigé avec nos taxes pour la scandaleuse somme de 300 millions afin d’y accueillir ses collabos fédérastes que sont: Pénéfloppe, Philippe Fémur, Rébécasse Makenouille, Jean-Philippe Vautrer, Jean-Sébastoune Girard et Patride Masbourion » – Manon-Tassé pour Québec Sanitaire

    1
    2
  9. Il faut mettre au minimum 4 masques un par-dessus l'autre pour avoir une petite chance de survivre à la terrible COVID. Mais le mieux c'est de rester enfermé dans votre soubassement et de n'en ressortir que dans 3 ans.

    Quoi? Il y a encore du monde de vivant à Montréal? Ils sont pas tous morts de la COVID mutante/variante/anglaise/sudafricaine/brésilienne mortelle?

    4
    8

Les commentaires sont fermés.