Un rappeur pense appeler son fils Covid!

C’est aussi ça être le rappeur le plus populaire du Québec!

Lien Youtube!

Commentaire inutile à m’envoyer: ça va être beau lorsqu’il va avoir 19 ans!

24 réflexions sur « Un rappeur pense appeler son fils Covid! »

  1. Meilleure chance la prochaine fois, l'gros

    Catégorie : Chose à laquelle le Directeur de l’état civil s’est préparé et va refuser illico presto.

    34
    1
    1. Mike

      Il se trompe avec David. Mon p’tit David. Mon p’tit bonhome, Mon p’tit, Mon p’tit… il ne sera jamais grand, toujours dans l’ombre de son père, le p’tit bonhome.

      Le pire, c’est que le c.a.v.e n’assistera pas à l’accouchement, ça y’a pas d’l’air à l’avoir réalisé.

      4
      3
  2. Si ce n'était pas aussi insultant pour le caca de chien, je dirais que le rap, c'est du caca de chien

    Dis-moi quelle musique tu écoutes, je te dirai qui tu es.

    Tu écoutes du rap? Alors, tu es un insignifiant, doublé d’un parfait tata, triplé d’un cave de première classe.

    3
    1
  3. Sneak

    Il y a une loi au Québec pour empêcher des crétins du genre de saboter la vie de leur enfant, une chance.

    20
    2
  4. Jambon exotique

    D’accord avec lui Covid est un beau nom il pourrait ajouter étron, cela donnerait covid l’étron ce qui est un très beau nom. Famous a un capital de sympathie qui s’émousse de jours en jours, son prochain tube pourrait s’appeler covid l’étron.

  5. Tarla un jour, tarla toujours

    Pauvre petit qui va s’attirer toutes sortes de quolibets lorsqu’il fréquentera l’école… Imbécile de parent!

  6. Upside down / Boy, you turn me inside out / And 'round and 'round

    L’affaire des vidéos verticales, je comprends que ça peut être gossant, mais je ne comprends pas le kick d’inverser l’image de manière à ce que l’on se voit comme dans un miroir, Ça donne quoi?

    1. Gui.l.laume

      C’est l’hostie de paramètre dans l’app photo du téléphone qui fait ça par défaut. Mon téléphone est comme ça. Il faut constamment que je retourne enlever l’effet miroir et souvent je laisse faire.

      3
      1
  7. Avoir la grosse tête

    « Quand on s’enfle trop la tête c’est souvent l’enfant, malheureusement, qui écope d’un nom ridicule. On a qu’à penser à un chroniqueur de La Paresse – rendu célèbre suite à l’insertion d’une caméra dans son trou de balle – qui a cruellement nommé son rejeton « Zak ». Imaginez son calvaire à l’école: « Heille toué le zak à vidanges qui pue! » ou « Zak-moué patience fils à popa! » ou encore « Mon zakramant m’a t’péter la yeule! » – Un intervenant de la DPJ préférant garder l’anonymat

    6
    1
  8. Sancho Gariépy

    C’est un rapper.
    Que demander de plus ? Vous vous attendez à quelque chose d’intelligent, de créatif ?

    Le rap/hip-hop, rien d’autre que l’éloge du vide.

    14
    2
  9. Honnêtement

    Moi si j’avais une petite fille, je l’appellerais Shirley pour qu’elle puise s’émanciper du petit Québec où on tape sur la tête de ceux qui réussissent. Elle gagnerait sa vie aux États-Unis.

    Et si j’avais un garçon retardé, je l’appellerais Marco parce que je trouve que c’est mignon pour un homme incapable de se faire un grilled cheese.

    10
    1

Les commentaires sont fermés.