Est-ce qu’Isa Hachey est un danger public???

J’adore Twitter…😂😂😂😂😂

 

Commentaire inutile à m’envoyer: oui!

40 réflexions sur « Est-ce qu’Isa Hachey est un danger public??? »

  1. Generation X

    André Bilodeau m’a bien fait rire. Arianne Des Rochers applique à la lettre le concept de micro-pouvoirs.

    39
    1. Ça ne fait que commencer...

      Foucault est aux wokes ce que Marx, Lénine et Mao étaient à une toute autre génération de tatas d’extrême-gauche, époque «En lutte» et autres torchons.

      60
      10
      1. Zouf le plouc! Pour une phénoménologie du parfait mongol.

        Des gens qui reprennent des philosophes en les travestissant et en traitant des concepts qu’ils développèrent hors du contexte de leur époque pour essayer de les faire cadrer aux problématiques d’aujourd’hui je trouve que ça poche en maudit. Je trouve ça aussi cave des adversaires qui chient dessus mais qui sont incapables d’argumenter sur leur conception aussi. Foucault peut pas être un woke par rapport à ce que nous vivons aujourd’hui puisque la réalité qu’il se trouvait alors à l’époque n’était pas la même. Le woke est une conception récupérée par une certaine droite identitaire actuellement dans les années 2000 pour décrire une certaine gauche actuelle défendant la diversité, le multiculturalisme, les minorités et autres aspects. Foucault est certes considéré comme une influence importante pour les gender studies à l’américaine ou encore certains penseurs se disant de la philo post structuraliste (quoique lui détestait ça pour mourir), mais il reste que son discours se rapprochait plus quand même des bonnes vieilles préoccupations du style 19ieme siècle de la lutte des classes et moins de cette idée de conflit qui a un peu remplacé cette idée de lutte des classes amenant cette espèce de nouvelle subjectivité plus individualiste de diverses micros luttes et divers petits groupes de pression qui tente de faire avancer un dossier plus qu’un changement global de société quoique cela débute un peu à son époque.

        6
        16
        1. Celui qui le dit c'est celui qui l'est

          Mises à part les fautes de français, tu as autant de jugement que ce bougre de Foucault. Tu iras lire ce qu’il a écrit sur le caractère «libérateur» de la Révolution iranienne. Pis tu en feras une visio-conférence devant une cinquantaine d’Iraniennes en tchador.

          18
          2
  2. Le limité

    Ariane Des Rochers… Cas typique d’une gauchiasse woke beaucoup trop fragile qui est incapable de tolérer quelque chose qui ne va pas dans son opinion.
    Hachey amène une perspective nouvelle et intéressante : le syndicat, le point de vue des deux infirmières. On ne les avait pas entendues depuis que l’histoire a été rapportée. Elle soulève qu’il faut peut-être ne pas sauter aux conclusions trop vite.
    Et l’autre prof de Moncton qui braille et dénonce Hachey dans une déclaration digne de l’école des meilleures écoles de wokes.
    À l’image d’un complotiste édenté qui n’accepterait jamais d’avouer qu’il avait tort, pour Des Rochers, il est clair que les deux infirmières sont de vilaines racistes et rien d’autre. Même s’il y avait des preuves formelles qu’elles n’ont pas été racistes, elle trouverait le moyen de s’en offusquer le cul. Pauvre fille. Elle fait pitié. Dire qu’il faut endurer ça dans notre société à tous les jours.

    76
    4
    1. Rectifications

      Les deux infirmières sont des racistes et elles se sont fait « crisser dehors ». Bonne affaire.

      C’est plutôt les gens comme toi qui crient constamment « woke » et « gauchiasse » comme des espèces de débiles qu’il faut malheureusement supporter.

      Des Rochers a raison sur toute la ligne. C’est pour cela qu’elle dérange.

      1
      36
      1. GND

        Alors elle a raison sur toute la ligne de dire sur la place publique qu’une personne est un danger public pour avoir écrit un article allant à l’encontre de ce qu’elle pense. Tu ne crois pas que c’est poussé un peu loin ? Tu devrais prendre un peu de recul avant d’écrire.

      2. Le limité

        Des racistes? Tu étais là quand elles ont interagi agi avec la dame?
        Écoute, il y a une possibilité qu’il y ait eu malentendu et c’est important d’aller au fond de l”histoire avant de faire comme toi et n’inporte qu’elle autre gauchiasss. C’est à dire grimpsr au plafond en pointant du doigt et en criant au racisme. Vous êtes fort là-dessus les wokes.
        Et si c’était une simple maladresse? Les deux infirmières congédiées illico semblent avoir des parcours irréprochables. En tenant compte de la mort de Joyce Echaquan, je ne crois pas que ce genre d’infirmières se serait gâtées avec des propos racistes en tenant compte du climat actuel et du passé récent de l’hôpital.
        Le syndicat et les deux infirmières ont le droit de faire valoir leur point que ça te plaise ou non.
        Si après enquête on se rend compte qu’il y a vraiment du racisme, et bien qu’elle soit congédiée. Mais on doit tenir compte des deux côtés de la médaille et je sais qu’en tant aue petit woke faiblard et fragile, tu as de la misère à le faire.

        11
    2. Karen

      Je ne la connais pas, mais je constate qu’elle a des gros “problem glasses”.
      C’est encore tendance? C’est voulu, ce look, ou c’est la rencontre fortuite de deux modes?

      8
      1
  3. La crade amie française

    PÔOOOVRE Petite Ariane, reine des wokes. Peut-être que ça passe à Moncton et surtout à Toronto, mais une traductrice-fantôme est un anglicisme (ghost writer). Pas fort pour une prof de traduction! En français correct, on dit «plume d’emprunt» ou encore le FAMEUX mot en n….

    86
    2
  4. La Chose

    Lorsque j’ai vu le reportage de la dame autochtone, il m’a semblé évident que son analyse des faits était très subjective, que ses interprétations étaient avant tout des impressions, qu’elle avait peut-être tout interprété de travers. Ce fut pourtant un lynchage médiatique immédiat, de la pure folie en fait. Mme Hachey a raison.

    61
    1. ca vaut pas cher à la piasse, le Huard

      C’est suffisant pour les médias. Tu te sens mal, t’es une victime…et les autres des bourreaux, on va pas plus loin.

      Comme elle dit dans l’article, le ressac s’en vient.

      Vous avez pas de plus en plus l’impression que les médias ont remplacé l’église catholique des annees 50 pour nous faire la moral sur tout ou rien par des nobodys?

      13
    1. Litige

      Les deux infirmières «racistes» de Joliette auraient simplement tentées de parler de culture autochtone avec la patiente (exemple: connaissez-vous des chansons autochtones), mais celle-ci l’a interprété comme une moquerie. Les médias et le gouvernement auraient tout de suite sautés aux conclusions pour bien paraître, sans enquêter sur la version des faits des infirmières.

      Bref, un beau lynchage public pour se donner des points de vertu.

  5. Pifpaf

    Hachey rapporte des faits et l’opinion du syndicat. Peut-être que la semaine prochaine elle aura un autre reportage sur le sujet. Danger public ? Franchement, on se croirait au moyen-âge.

    8
    1
  6. Prof Calculus

    Vouloir éteindre les feux que l’on allume…

    “Rien de plus comique, en effet, que de déshumaniser une femme atikamekw venue se faire soigner. L’effet comique se trouve multiplié quand on se moque au passage d’une autre femme atikamekw, morte à l’hôpital dans des circonstances abjectes.

    Pas de doute, les deux infirmières, maintenant au chômage, pourront se recycler au festival de l’humour.

    Jocelyne Ottawa a sans doute joué de malchance. Sûrement est-elle tombée sur deux employées bouchées qui n’avaient pas reçu le mémo, pour le racisme.”

    https://www.lapresse.ca/actualites/2021-03-17/une-impression-de-deja-vu.php

    Ensuite,quelques jours plus tard…

    « L’une des deux infirmières congédiées est un modèle de professionnalisme et de gentillesse avec les usagers », me jure l’une de ses collègues.

    Cette infirmière modèle, aujourd’hui sans emploi, aurait même été choisie par le CLSC de Joliette… pour faire le lien avec la communauté atikamekw de Manawan !

    Disons que ça ne colle pas tellement avec l’image d’une infirmière raciste et bouchée.”

    https://www.lapresse.ca/actualites/2021-03-19/infirmieres-renvoyees-a-joliette/c-etait-un-congediement-politique.php

    2
    2
    1. Capitaine Évident

      Bref, autant d’analyse et de retenue qu’un instant-blogueux sur le net qui écrit sur Facebook quelque chose et l’inverse le lendemain.

      Par contre, l’instant-blogueux coûte beaucoup moins cher en subventions.

  7. Ah bon !

    Est-ce que ça peut exister des indiens méchants, mauvais, malhonnêtes, manipulateurs, menteurs, malhabiles,etc…la seule réponse logique c’est oui…pourquoi…parce que ce sont des êtres humains comme les autres..est-ce que ça peut être possible que dans le cas présent ce soit les blanches qui ont raison…et bien oui…la logique précédente le veut…

    12
    1
  8. Merci Mme Des Rochers

    Merci Clique de me faire connaître Des Rochers. Je vais lui donner mon support. Les gens comme elle et Camus sont importants et se multiplient. Bonne chose pour combattre la haine.

    1
    12
  9. une caricature

    Pourquoi toutes les filles outragées de son type, prête à se déchirer la blancheur sur la place publique, ont toujours la même coupe de cheveux et toujours des lunettes à grosses montures noires?

    Elle fait du bien Isabelle Hachey…elle semble être la seule à la Presse qui résiste et questionne les idéologies faciles et les conclusions rapides que les autres journalistes de la Presse nous rentrent de travers dans la gorge

    17
    1. Glam woke

      C’est vrai, c’est à croire que c’est une mode, on pense quasiment toujours avoir affaire à la même fille.
      J’imagine que dans leur milieu doit y avoir une cheffe dont elles copiraient le style.

  10. Cré Basile

    le 98,5 fm encense Isabelle Hachey comme si elle avait inventé les boutons à 4 trous lol
    ce lien est bien entendu naturel ^^

    2
    3
  11. chiak

    les barniques est scrap du brain between a think qu’un event isolated
    est le mark d’un racism suprematism society de blancs😵

  12. Mao 1966

    Drôle de voir comment des hurluberlus ont déjà décidé (sans procès, sans enquête) de cette histoire en parlant de racisme alors que la réalité semble être beaucoup plus nuancée. Encore un fond de totalitarisme chez les wokes. Isabelle Hachey a tout mon soutien ici.

    11
  13. Matantekifume

    Pour Nietzsche, un jour les médiocres vont dominer l’Occident qui souffrent dans l’ensemble de taedium vitae…leur seule vitalité à eux c’est le ressentiment, une inversion des valeurs, un désir de vengeance contre tout ce qui est noble, beau, bon. Il ne faut pas sous-estimer cette vitalité ironiquement suicidaire, car elle est dogmatique et mue par un désir de détruire tout ce qui rabaisse les médicocres dans leur estime: tout ce qui est en haut d’eux doit tomber, afin que, lorsqu’ils se regardent dans le miroir, il se sentent bien. Ce sont des Don Quichotte infernaux.
    Ici, une médiocre a le plaisir de varger sur deux ”anges gardiennes déchues”, refusant qu’elles se défendent, car l’impact symbolique est trop bonne pour cette médiocre: ce qu’il y a de plus empathique dans notre société est fondamentalement pourri de racisme! Comme cette médiocre ne fout rien, ne représente rien, un véritable parasite dans notre société, le fait qu’elle puisse se rehausser en rabaissant des personnes extrêmement utiles (surtout en temps de pandémie ou il manque des infirmières) est un cadeau tomber de l’Enfer…
    La société occidentale a dépassé le stade de la simple décadence…on est en plein déclin…dans une chute vertigineuse qui va être très difficile lorsqu’on frappera le sol.
    Qu’on regarde bien les Atikamewk…pas mal sûr que les Québecois de demain ressembleront aux membres de cette tribu.

    10
    1
  14. gauchiasse mongole hystérique

    Wouinnnn wouinnnn la suprématie blanche maudit qu’on déteste ça!!! (Par contre on adore vivre au sein de ses dites sociétés basées sur le suprémacisme blanc pour la qualité de vie, et jamais au grand jamais on irait vivre dans un pays du tiers-monde).

    12
    1
    1. Si tu vas à Cuba, salue mes parents pour moi

      C’est ironique que nous nous reposons en allant en vacances dans les mêmes pays qu’on fuit certains de nos collègues à qui l’on montre nos photos de vacances en revenant du bureau !

  15. le connard déchaîné

    Question: Comment madame (elle nous spécifie qu’elle est une femme (elle/she hé ben…)) a fait pour vivre et survivre “dans une société fondée sur la suprématie blanche” pendant “des dizaine de milliers d’heures” sans qu’elle ne soit contaminée par le dit racisme?

    C’est tu comme les gaz de combat, il y a des douches de décontamination?

Les commentaires sont fermés.