Tu le sais que t’as fait le tour d’un sujet lorsque Mitsou intervient un mois en retard!

Heille Mitsou… ça fait un mois qu’on parle de ça!

Pas la semaine dernière… lâche le 7 jours!😂😂😂😂😂

Commentaire inutile à m’envoyer: Mitsou est allée à l’université?

45 réflexions sur « Tu le sais que t’as fait le tour d’un sujet lorsque Mitsou intervient un mois en retard! »

  1. fred l'humorisse gauchisse

    Pauvre Mitsou….

    T’as beau faire semblant que tu es déjà passé par là, que tu la comprend, que toi aussi tu as déjà fait réagir… La vérité c’Est que la fille de l’UQAM était pas né quand tu faisait parler de toi.

    C’est comme si Danielle Ouimet t’avait écrit une lettre à l’époque, tu t’en serait sacré sur un moyen temps, ma vieille Mitsou !!

    58
    6
    Répondre
  2. On va faire choquer la vulgaire féministe mysandre qui pollue ici depuis quelques jours

    Mes yeux vont toujours préférer voir des seins que le visage poilu de Manon Massé ou le corps obèse de Safia Nolin.

    34
    11
    Répondre
    1. La salivante gourmande playmate de la page centrale de ton magazine favori.

      Montre nous ta marchandise bel Adonis. Ça intérêt à être beau. Ébloui nous.

      5
      3
      Répondre
    2. La Clique des misos

      Tu devrais plutôt mentionner les 15-20 misogynes, t’incluant, qui polluent tout les billets sur des femmes sur ce blog depuis des lustres. Vous ëtes pathétiques, les rejets.

      Répondre
      1. Comment étaler sa bêtise en peu de mots

        Toute l’insignifiance féministe résumée dans une phrase. Parce qu’un gars aime mieux les seins d’une femme que le visage laid d’une autre, il est misogyne.

        Tu as l’intelligence d’une salade verte et le jugement d’un pneu d’hiver.

        Répondre
  3. Pat

    L’UQAM tente seulement de protéger son image. Rien à voir avec le droit des femmes. Vos seins et vos fesses, on s’en torche un peu, il serait temps d’en revenir.

    63
    1
    Répondre
  4. Pinel

    On mot: Profiteuse. La quintessence du caniche qui sourit sur commande. Comme ceux qui font des selfies et qui redeviennent d’une froideur glaciale dès que la photo est prise .

    16
    Répondre
  5. Ce n’est pas Rosa Parks dans le bus disons.

    Nous commençons à avoir fait le tour en effet, mais bon je crois qu’un scandale comme ça va durer encore deux semaines. Ensuite, il y aura un autre scandale et dans quelques mois les gens vont finir par oublier et l’histoire va devenir qu’une anecdote. En bout ligne, elle aura eue son 15 minutes de gloire et de la pub et le monde va continuer de tourner et il ne sera ni meilleur ou pire avec cette histoire.

    32
    2
    Répondre
      1. C’est quand même complexe

        Dénudée ou pas, ce n’est pas une raison pour agresser les femmes du moins, il n’y a pas un inverse de l’autre en fait sur ce point là.

        En bout de ligne, se dénuder ne devrait pas être un type de glorification ou de dénigrement. Du moins, je ne vois rien d’admirable dans les photographies de cette personne, mais bon ce n’est pas une raison non plus de l’insulter et la dénigrer. Dans l’idéal nous devrions nous en foutre parce qu’en bout de ligne, elle fait ça surtout pour attirer l’attention et cela semble fonctionner en fait. Du moins, ce n’est même pas la nudité qui dérange dans ce cas particulier parce que bon, il y a des photos de nues pas mal partout dans la société, mais l’association avec le symbole de l’UQAM en fait.

        Le rapport que nous avons avec la nudité est pas mal culturel en fait. II y a des photos ou des toiles montrant de la nudité que nous allons considérer comme non chargée d’intention ou comme accidentelle de la vie quotidienne, d’autres vont être considérées érotisées et d’autres pornographiques. Dans une autre culture ou à une autre époque de l’histoire, la perception va être autre chose en fait.

        La nudité peut même devenir politique dans certains cas, je me souviens il y a quelques années d’une photo nue d’une jeune étudiante en Égypte qui n’était aucunement subjective qui causa un véritable colère dans le milieu politique et qui consistait alors à une dénonciation du régime en fait. Un phénomène comme les femens en Ukraine n’a pas le même impact qu’ici par exemple ou en France qui est habitué de voir de la nudité sur les plages. La nudité n’est pas très audacieuse en fait dans bien des pays et dans d’autres l’ultime tabou. Quand tu prends une certaine distance de tout ça bien tu vois quelque chose d’essentiellement culturel et social de quelque chose de pourtant très intime dans une société supposément très individualiste.

        Du moins ici nous avons le corps comme propriété de soi mais en même temps objet de marketing, il m’appartient et j’ai le droit de l’utiliser pour vendre de l’érotisme et de la pornographie. Ironiquement en effet, nous dénonçons souvent aussi la marchandisation du corps, mais en même temps nous avons la liberté de le faire ou pas. Du moins, j’espère juste que les gens se respectent dans cet échange commercial en bout de ligne. Toutes les sociétés contiennent leurs propres contradictions. Nous l’encourageons tout en le dénigrant et le valorisent tout en le dévalorisant.

        8
        5
        Répondre
        1. Cavabinaller

          La nudité partielle et l’université ne font pas bon ménage surtout en milieu Anglophone.
          Je suis persuadé qu’une ”fille de McGill” qui afficherait ses seins avec son diplôme de McGill et bien l’université lui retirerait immédiatement son diplôme et elle devrait aller se débattre en cour pour le réobtenir.
          Je suis sur et certain qu’une clause de ”bonne conduite” fait partie des conditions d’admission a toute univesité a moins que l’UQUA l’ait oublié dans ses documents, ils sont tellement endormis.

  6. Plus de pub, plus de cash

    1. Mitsou a raison. Ça ne date pas d’hier que les garçons s’offusquent pour des bas de seins. Elle peut supporter Hélène comme elle veut, même en retard. Quoi, cela aussi, ça dérange, l’appuie des personnalités?

    2. L’UQAM a abandonné les poursuites. Pourquoi ne pas faire un beau billet la dessus, Clique. Oui oui, ils ont abandonné la cause. Donc, il n’y aura rien à payer pour elle et en plus elle a triplé ses revenus avec la publicité.

    Dans votre face, les misos. Et le petit “coune” offusqué par mes commentaires et qui mets ça dans son pseudo, c’et fini l’intimidation des misogynes. Les femmes sont écoeurées et elles vont se battre pour leurs causes. Moi, je les appuie. Prenez vote pilule.

    4
    24
    Répondre
    1. Ta mom, ta mere, la fille qui pense

      Avec impatience j’ai hâte de voir ton combat contre l’intimidation des misogynes Mohamed, Amine, Kadir, Mustafa, Adil et Samir dans les rues de cette belle ville multiculturelle.
      N’oublie pas de leur crier que le patriarcat, le racisme et l’homophobie c’est NON!

      19
      Répondre
      1. Fille tannée des cons

        Je doit être vraiment malchanceuse!

        Je connais des misogynes qui s’appellent Henri, Philippe, Serge, Yan, Bernard, André, Marcel, Michel, Gilles, etc.

        Faudrait surtout pas oublier de leur dire à eux aussi que le patriarcat, le racisme et l’homophobie c’est NON!

        Répondre
    2. LOL

      OK jeune dame.

      Il était évident que la poursuite serait abandonnée le but initiale était justement de faire peur à la gamine pas trop intelligente qui se montrait les seins, à elle et à tous les autres petits cerveaux qui essaieront de le faire à l’avenir.

      En fait, toute cette histoire aura révélé à quel point les combats des féministes sont devenus ridicules et à quel point leurs “idoles” sont des gens stupides, comme cette fille là. Du grand nivellement par le bas, de la grande médiocrité érigée en lutte pathétique. Se montrer les boules à l’école, vraiment? C’est ça votre combat? Ça fait pas un peu enfant de 7 ans immature et resté coincé dans sa phase anale?

      Et tout ça pour quoi?

      Vous aurez au moins fait rire beaucoup de gens.

      14
      Répondre
      1. Fille qui pense

        La semaine dernière, j’ai publié une message à l’effet que les féministes qui se sont battues pour les droits des femmes depuis presque 100 ans devaient se retourner dans leur tombe de voir où en était arrivé leur mouvement.

        Clique ne l’a pas publié; je me demande encore pourquoi.

        Répondre
    3. Quel faux combat

      Se faire de la pub en utilisant l’image d’une personne ou d’une institution sans demander l’autorisation, ce n’est pas éthique et passible de poursuite. Ça n’a rien à voir avec la misogynie. C’est quoi ton point? Les femmes sont au-dessus des lois?

      Si tu penses sérieusement que les femmes sont limitées dans leur liberté d’exposer leur nudité en 2021, soit tu délires, soit tu vis sous une roche en Arctique depuis 1950.

      12
      Répondre
  7. Batoche

    Toite cette histoire aura démontré le haut niveau de débilité chez les diplômés de l’UQAM. On le savait déjà, mais les réactions hystériques des fefans de l’autre conn*sse aux faux seins nous le rappellent magistralement.

    Répondre
    1. Frontenac

      D’accord avec ton propos.

      Cependant, j’apporterais une nuance : niveau de débilité chez CERTAINS diplômés de l’UQUAM.

      Il y a aussi des étudiants très corrects à l’UQUAM.
      SVP ne pas contaminer le panier au complet pour quelques pommes pourries.

      Répondre
  8. LOL

    OK jeune dame.

    Il était évident que la poursuite serait abandonnée le but initiale était justement de faire peur à la gamine pas trop intelligente qui se montrait les seins, à elle et à tous les autres petits cerveaux qui essaieront de le faire à l’avenir.

    En fait, toute cette histoire aura révélé à quel point les combats des féministes sont devenus ridicules et à quel point leurs “idoles” sont des gens stupides, comme cette fille là. Du grand nivellement par le bas, de la grande médiocrité érigée en lutte pathétique. Se montrer les boules à l’école, vraiment? C’est ça votre combat? Ça fait pas un peu enfant de 7 ans immature et resté coincé dans sa phase anale?

    Et tout ça pour quoi?

    Vous aurez au moins fait rire beaucoup de gens.

    6
    1
    Répondre
    1. Cher garçon pathétique

      Tiens, toi tu es de ta façon frustrée et immature de répondre clairement un célibataire involontaire misogyne. Ce n’est pas de la faute des femmes si tu es un rejet. C’est toi qui est risible. Et si tu es le même LOL que d’habitude, la plupart de tes commentaires sont haineux. Pauvre petit garçon pathétique. Je suis sûr que tu regarde par terre en public, encore plus devant les vrais hommes. GFY.

      Répondre
      1. LOL

        LOL

        Non, pas vraiment. Belle tentative de psychanalyse à deux cennes quand même. Je dois te laisser, j’accompagne ma blonde à une echo de clarté nucale, chose qui ne t’arrivera probablement jamais parce que pour avoir des enfants, il faut arriver à se mettre.

        Répondre
  9. Humour noir

    « Moi dans les années 80 je n’ai pas eu la chance de finir mon secondaire 3. Mais j’ai un frère qui, malgré l’abus de drogue, s’est rendu jusqu’à l’Université de Montréal en médecine; son cerveau est dans un bocal de Formol. » – Belgazoune

    5
    2
    Répondre
  10. Femme objet

    Le féminisme en 1980 : Je ne suis pas juste une paire de seins.
    Le féminisme en 2021: Je me flash les implants mammaires afin que vous voyez que je suis une paire de seins.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *