Pourquoi les journalistes québécois ne posent pas des questions sur les enfants autochtones???

En anglais, oui!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est pas chez nous, ça intéresse personne!

43 réflexions sur « Pourquoi les journalistes québécois ne posent pas des questions sur les enfants autochtones??? »

  1. Mojo

    Si ça ne se passe pas au Québec, ca n’a aucun intérêt pour les journalistes québécois francophones (surtout Quebecor).

    33
    22
    1. Dan Montcuq

      Qu’est-ce que tu veux que Legault dise là-dessus? Pourquoi il se prononcerait sur des sépultures autochtones en Saskatchewan et en Colombie-Britannique?

      “Ouin c’est ben platte tout ça, il y a peut-être une dizaine de soeurs et curés canadiens-français qui ont participé à ce projet fédéral mais que voulez-vous que je dise de plus?”

      46
      4
    2. Plaies aux Nasmes

      Journal de MONTRÉAL et journal de QUÉBEC. Si quelqu’un veut créer le journal du CANADA, il n’a qu’à le faire.

      4
      1
  2. Alain le pas fin

    oh l’autre-là qui vient vicieusement ploguer sa haine des francophones, alors que les pensionnats c’est en majorité chez les anglos

    66
    9
    1. Petit singe, main sur les yeux

      Regarde mes nouvelles œillères ! Avec ça, t’es capable de ne pas voir ce qui est presque dans ta face, et c’est ainsi super facile de faire semblant que ça n’existe pas !! Tu devrais les essay… ha, tu en a déjà !!

      C’est efficace hein ??

      9
      31
      1. Yannick

        D’accord. Tu ne te voiles pas la face et regarde la situation en plein dans les yeux.

        Tu fais quoi, maintenant?

        20
        1
    2. Tellement

      En fait je me demandais justement pourquoi le ROC a pas encore mis ça sur le dos des méchants francophones et du Quebec raciste. Ils ramollissent… ça s’en vient tranquillement j’imagine.

      29
      3
    3. Mon 2 sous

      Je reviens de Mashteuiatsh et je n’ai senti aucune haine des francophones. Je ne sens pas de haine de la part de Michel Jean non plus.

      Des autochtones ont réellement vécu des drames dans les pensionnats, et au Québec aussi. Ils veulent être écoutés et nous devons les écouter. Et une bonne part de la responsabilité de nous permettre d’écouter revient aux journalistes, justement.

      C’est effectivement désolant de ne voir aucune question en français.

      10
      23
      1. Les faits

        Les questions sont en anglais parce que c’est une affaire d’Anglais qui, comme d’habitude avaient besoin de cheap labor pour faire leur basse besogne alors ils ont pris non seulement des francos déjà habitués à être payés moins cher, mais en plus des gens religieux qui vivent déjà pauvrement. Ajoute à ça un financement dérisoire du fédéral et c’est l’hécatombe.

    4. Père Ovide

      Attends qu’ils fassent des recherches sur les lieux québécois. Les résultats pourraient vous surprendre.

      De plus, les pensionnats canadiens étaient en grande partie gérés par des religieux (es) bien québécois(e)s!!!

  3. Caporal Lemay

    Bon Michel, jean le grand amérindien. Ils ont juste à bloquer un pont ou une route s’ils ne sont pas contents.

    22
    3
  4. Canada c'est quoi?

    Aucun intérêt pour les francophones dans le ROC également venant des journalistes anglos. Le Quénada c’est juste deux pays bien différents qui ont vraiment rien en commun, sauf l’amour de l’argent.

    23
    1
  5. Le Hibou à bout

    Probablement parce que c’est une affaire du gouvernement fédéral et non pas provincial. Quand on en trouvera au Québec (si on en trouve), peut-être pourra-t-on soulever quelques questions ici mais il demeure que tout ceci est une affaire qui est 100% canadienne qui fut pensée, votée, organisée et (sous-)financée par le fédéral et aucunement liée au gouvernement du Québec.

    56
    3
    1. Vital Laforce

      Et voilà, tout est dit.

      Le gars est chef d’antenne et ignore ces détails qui sont pourtant la base. Et après ils se demandent pourquoi plus personne prend les journalistes au sérieux.

      29
      2
    2. Mojo

      Il n’y avait pas un peu des pratiques de l’Église catholique là -dedans ? Même au Québec, les non-Catholics etaient en dehors des cimetières.

      4
      9
      1. Les yeux ouverts

        Comprend une chose, il y a des cimetières catholiques, des cimetières protestants, des cimetières musulmans, donc c’est quoi ton problème. Encore de l’auto flagellation.

        6
        1
  6. Ah bon !

    Michel Jean devrait se limiter à son rôle de journaliste et de lecteur de nouvelles….on n’a pas besoin d’un donneur de leçons comme lui qui se prends pour le grand justicier de la cause indienne…

    34
    4
  7. Et oui, il y a bien du racisme au Canada messieurs les jambons, vous pouvez hurler le mot woke comme vous voudrez cela n’enlève rien à ce fait et que vous êtes vous même des racistes.

    Il y a pas de racisme systémique au Canada évidemment.

    6
    26
    1. Yannick

      La non-reconnaissance du racisme systémique au Québec concerne celui-ci exclusivement. Je suis d’accord avec cela.

      Au Canada, c’est autre chose. La loi sur les indiens est un exemple accablant de racisme systémique. Seul un menteur pourrait dire le contraire.

      Je suis certain que si François Legault devait se prononcer là-dessus, il dirait qu’il y a du racisme systémique au Canada. Je ne dis pas ça parce que je l’apprécie particulièrement, mais seulement parce qu’il ne pourrait pas dire le contraire, car ce serait un mensonge éhonté.

      14
      4
    2. Et non, il n'y a pas de racisme au Canada messieurs les wokes, vous pouvez hurler le mot jambons comme vous voudrez cela n’enlève rien à ce fait et que vous êtes vous même des fragiles.

      Facile de chier des petits mots, hein?

      14
      2
      1. Elle est pas raciste parce que je suis raciste ou plutôt je suis pas raciste mais.... Hahahaha!

        Maintenant explique en quoi la loi sur les indiens n’est pas du racisme systémique mon champion. Tu peux dire woke pour t’en sortir comme d’habitude mon petit raciste.

        3
        1
  8. Leurre Juste du Camionneur

    Encore faudrait-il qu’on en trouve au Canada. Pour l’instant c’est juste de la spéculation. La communauté (A) déclare avoir trouvé (nombre) de corps d’enfant et les médias répètent l’information. On ajoute la quantité au total et passe à la prochaine

    On n’a pas déterré, identifié, compté ou validé quoi que ce soit pour l’instant. Qu’est-ce qui arrivera si on exhume un corps qui s’avère être adulte ou encore non autochtone?

    12
    1
  9. Courte lettre à Michel Jean

    Cher M. Jean,

    Hier (jeudi 15 juillet), Omar Soto-Chavira a assassiné un policier blanc et en a blessé quatre autres à coups de fusil à Levelland, au Texas.

    Je parie que vous et vos collègues journalistes syndiqués n’en parlerez pas, car cela contredirait vos positions éditoriales complaisantes envers:
    – le mouvement violent Black Lives Matter
    – le groupe radical Defund the police
    – le soi-disant racisme systémique
    – les documentaires mensongers du démagogue Wil Prosper
    – les plaintes pour interventions policières présumément abusives
    – le mythe du profilage racial

    Je m’ennuie de l’époque où vous et les autres journalistes nous informiez au lieu de jouer aux propagandistes bien-pensants.

    https://www.everythinglubbock.com/news/standoff-over-suspect-arrested-and-identified-after-deadly-shooting-of-officer/?fbclid=IwAR1FepWYosqAEQ0nl_eQGNOsweAYZHzNHtBsLhLsmKDQFa2lVQF3D361Trg

    23
    2
    1. Yannick

      Ils n’en parleront pas parce que ça se passe au Texas. On va quand même pas commencer à rapporter les faits divers des autres pays.

      Faut pas charier, non plus.

      5
      6
      1. Pour te rafraîchir la mémoire

        L’affaire George Floyd est un fait divers qui est déroulé à Minneapolis. Nos médias en ont parlé pendant des mois.

        9
        3
  10. Luke Lucky

    Parce que les journalistes anglophones ne sont pas corrompus comme les journalistes francophones museler par la CAQ

    2
    22
    1. On s'informe comme on peut

      Dit le gars qui doit prendre ses nouvelles sur des liens BuzzFeed et Bored Panda dans Facebook. 😏

  11. Batoche

    Une des preuves les plus évidentes que le système des pensionnats est un crime du fédéral se trouve dans le fait que l’immense majorité des autochtones canadiens d’un océan à l’autre (y compris une bonne part de ceux au Québec) parlent désormais anglais comme langue première et ont carrément perdu leur langue ancestrale. Même dans les pensionnats où, nous dit-on, des religieux français auraient collaboré au régime fédéral, la résultante reste quand même des petits autochtones anglicisés et non francisés, preuve évidente que l’assimilation forcée s’est fait à sens unique par un système anglo-saxon qui s’est juste servi de main d’oeuvre bon marché québécoise et religieuse.

    Même au Québec, au moins la moitié des autochtones parlent désormais anglais en premier lieu et ne comprennent pas un traître mot de français, ce qui prouve encore une fois que ce système d’assimilation fédéral était efficace même dans une province à très forte majorité française. Les Innus et les Abénakis parlent français ici, et encore là, ce n’est pas nécessairement en langue première. Les Hurons et Naskapis sont 100% francisés mais ne représentent que 5% de la population autochtone au Québec et à voir leurs cheveux blonds aux yeux bleus, on peut se demander ce qu’il reste d’autochtones en eux. Le reste des autochtones, Micmacs, Mohawks, Naskapis et Cris sont bien anglicisés.

    23
    3
    1. Les faits

      Tu dois vouloir dire Hurons et Abénaquis qui sont francisés et ont l’air de blancs. Les Naskapis sont dans le Grand Nord et ne parle que l’anglais.

  12. Marc Lacasse

    Les médias financés par l’argent public ne veulent pas se mettre à dos les politiciens. Ceci dit, M. Jean ne devrait pas donner de leçons. À l’époque où il travaillait à J.E., il a volontairement passé sous silence des histoires d’abus dont certains sur des autochtones.

    3
    2
  13. Le gars qui est 3/8 d'indien

    Non mais je m’en fou? Mes ancêtres on fait suer mes autres ancêtres! C’est MA terre et je n’ai AUCUN. complexe!

    4
    1
  14. Rodney Dangerfield

    J’en reviens pas du nombre de petits enfants retrouvés. C’est un scandale pas possible. J’imagine les parents, la famille, etc. De plus, des tombes anonymes, je trouve ça triste. Il faut poser des questions si on veut des réponses. S’il y a eu ce genre de cas au Canada, il y a du y en avoir au Québec aussi.

    Je me demande aussi quand tout ça est arrivé. En effet, il ne faut pas oublier qu’il y a à peine 100 ans, au Canada la mortalité infantile était parmi les pire au monde. En 1899, dans la ville de Québec, seulement environ 50% des enfants nés cette année là ont atteint l’âge de 1 an. Ce n’est pas si loin que ça. On est pas au moyen âge. Une bonne partie de ces problèmes ont été résolus via l’hygiène, les réseaux d’égouts et les vaccins.

    5
    3
  15. Facile d'y voir clair

    Parce qu’on s’en fout d’une vieille histoire toute déformée qui fait passer une situation de cimetière pour mortalité infantile à un génocide de type Aushwittz, on voir clair dans cette niaiserie là. On se sent zéro coupable.

    6
    2
  16. L'art de nous domper ça encore dessus

    Peut-être parce que c’est un problème CRÉÉ par les Anglo-Saxons, et non les Canadiens français. Je dis ça juste de même.

    4
    1

Les commentaires sont fermés.