34 réflexions sur « À Toronto on niaise pas avec les sans-abris! »

  1. L'observateur

    « Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain… éternellement. »

    Georges Orwell, 1984

    18
    30
    1. M.Pipi

      Tu serais à l’aise avec ça si tu te faisais quêter 20 fois par jour dans tes déplacements pour le travail.
      Des gens qui méprisent la société qui les fait vivre méritent le même traitement

      31
      16
      1. L'observateur

        Il a vraiment dit cela? Ou c’est du Fake News habituel pour ridiculiser l’opposition quand on n’a aucun argument qui se tient.

    2. Lancez leurs une barre de savon et une application pour un emploi

      Paaaauuvres Snowflakes 😭

      T’es averti : dégage !

      Bébés wokes : retourner donc à vos réunions de sous-sol….de la maison de vos parents

      32
      4
  2. Faces Of Death V

    Ah, c’est sûr que plus ça crie et que plus la caméra bouge, plus ce qui arrive est grave. On le voit dans les films.

    30
    1
  3. Le plus meilleur pays du monde que disait l’autre

    Frapper sur des gens qui sont à la rue ça va les aider à s’en sortir. Bravo!

    14
    26
      1. le monde sans cœur pro vaccin qui fantasme sur les génocides sont sur la clique en grande majorité

        Va mettre ta petit laisses mon caniche.

        2
        4
    1. Awaille fesse dedans le tas.

      Ça fait 50 ans qu’on les dorlote et qu’on les roule dans la ouate et ça n’a strictement rien donné. Peut-être serait-il temps de changer de tactique?

      14
      5
      1. Avant de parler de tactique, tu devrais d’abord comprendre ce qui se passe autour de toi

        Dans la ouate, tu sais vraiment pas de quoi tu parles.

        4
        2
  4. Alain le pékinois

    Moi j’aime ca me faire regarder de haut par un gars qui vit dans son appartement du plateau infesté de rats et de coquerelles

    4
    13
  5. Pierre Larose

    Venez pas faire croire que ces crottés là n’ont pas du temps pour se trouver une job. Pour manifester et quêter ça ils sont bons . Par contre pour travailler comme tout bon citoyen et gagner sa croute ça c’est une autre paire de manche.

    En plus ça se ramasser avec un paquets d’enfants qui vont devenir des futurs boulets eux-aussi.

    Bravo aux policiers.

    36
    7
    1. À droite toute.

      Tout à fait. Presque toutes les compagnes cherchent désespérément des travailleurs et ces parasites là continuent de se traîner le c*l à rien faire de bon.

      Il devraient être obligés de faire 40 heures de travail par semaine pour avoir droit à leur BS.

      11
      1
  6. Un campeur

    Un célèbre roman ( les raisins de la colère) aurait pu être écrit aujourd’hui mais avec des acteurs d’aujourd’hui jouant le même rôle que ces pauvres gens à qui l’on botte le cul. Vive la liberté dirons certains.

    4
    17
  7. Rico Suave

    “stream is incredibly difficult to watch”

    Je dirais plutôt qu’on voit difficilement quoi que ce soit de répréhensible de la part des policiers.

    26
    1
    1. Un piéton

      Des policiers qui font leur job comme il faut devant des manifestants crinqués, c’est très difficile à regarder quand t’es un woke antipolice.

  8. Capitaliste modéré

    Ces parasites apportent quoi de bon au juste à la société?

    Voilà ce que ça donne de chouchouter les itinérants. Ils en veulent toujours plus sans bien sûr contribuer en quoi que ce soit à ceux qui les font vivre.

    Allez…hop…foutez-moi ça dewors OPC!!!

    22
    2
  9. Ahpisnon

    L’écart entre les prétentions vertueuses des Ontariens et la réalité de la violence et du racisme qui règnent dans leur province, c’est quelque chose. Le peuple le plus hypocrite au monde?

    10
    2
  10. L'amour du pauvre

    En té cas ça paraît que Toronto c’est pas Montréal, hein Val? Imagine le scandale si ça se produisait ici.

    12
  11. Leurre Juste du Camionneur

    Le système immobilier de Toronto créer des gens qui ont à la fois un travail ET sont sans-abris.

    Imagine entrer au bureau en habite propre et sortir dehors après ta journée pour aller dormir dans une tente.

    C’est la réalité de certaines personnes de Toronto qui font en bas de 100 000$ par années.

    Ça s’en vient par ici… attachez-vous !

    11
    6
  12. Hagen

    Bizarre quand c’est des black block et des richesses-pour-le-pays qui vident des magasins les boeufs regardent ailleurs,

    13
    1
  13. Stephane Travail

    Ce ne sont même pas des itinérants, ce sont des petits gauchistes comme les étudiants de l’UQAM qui étaient devenus des squatteurs en 2001.

    Que ces déchets de société retournent habiter chez leurs parents dans la riche banlieue de Rosedale.

    9
    1

Les commentaires sont fermés.