Gros tweetfight entre Landry et un gars qui a son Bacc en sciences biomédicales…

Un fan de Fillion?

 

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est quoi les maths à Jérome?

32 réflexions sur « Gros tweetfight entre Landry et un gars qui a son Bacc en sciences biomédicales… »

  1. Honk a déchet

    Le mépris qui s’empare de moi en face des mainteneurs d’économie qui se la joue humaniste et scientifique me donne envie de devenir coucou.

    Répondre
    1. Une grenouille dans le blinder

      C’est vrai que c’est du gros vide leur débat à deux sous qui ne vient donner aucune information ou fait et dans lequel tu ne peux que croire l’un ou l’autre. L’autre fait un sophisme de l’appel à l’autorité pour prouver ses dires et l’autre fait que l’insulter en faisant le sophisme de l’attaque à la personne. Quoique cela fait changement des sophismes à de la fausse analogie et et de la généralisation hâtive que nous voyons à profusion ici.

      https://www.lesoleil.com/actualite/verification-faite/verification-faite-pas-encore-assez-de-donnees-pour-vacciner-les-femmes-enceintes-eb49c3179a02fb4c24bae8728248ddbe

      Répondre
      1. well well well

        C’est le fun de publier un article mais c’est encore mieux de le lire…

        VERDICT

        Pas vraiment. Au début des campagnes de vaccination, il y avait effectivement très peu de données sur les femmes enceintes en particulier, mais on n’était pas complètement dans le noir non plus et ce qu’on savait était rassurant. Et on a maintenant des données qui, du moins sur le court terme, montrent que les vaccins anti-COVID semblent sécuritaires pour les femmes enceintes et les bébés à naître.

        Répondre
      2. un coma avec ça?

        avant la covid, je m’étais renseigné sur une étude clinique pour un médicament anti-douleur pour ma maladie (spondilyte ankylosante) dans sa dernière phase d’essais en clinique. Je ne savais pas comment ca allait marcher, donc j,ai finalement refusé car je pouvais tomber sur un placebo et je voulais surtout tester un médicament pour enlever mon mal de dos chronique.

        J’avais passé un premier screening très professionnel et complexe, je devais lire leur paperasse, voir une infirmière et un médecin, passer plein de tests. Je n’ai finalement pas participé, mais je sais qu’on m’a martelé plusieurs fois: aucune relations sexuelles non protégées durant les essais et quelques mois après, il ne fallait pas être enceinte ou faire tomber sa partenaire enceinte, le moindre effet indésirable devait être rapportés et des tests devaient être fait régulièrement pour voir ma condition. Il pouvait s’agir d’un placebo ou du médicament. Ainsi, quand je vois comment on procède avec ces vaccins, qu’on pique des femmes enceintes et bientôt des bébés, sans trop avoir de recul et sans faire de suivi (parfois avec des cocktails de vaccins)…je me dit que les femmes enceintes et les parents qui ont une confiance aveugle dans ces produits jouent vraiment à la roulette russe, peut-être sans trop le réaliser.

        Répondre
  2. Une infirmière enceinte en télétravail en train de retourner un patient dans son lit

    Jérôme… Jérôme…
    Arrêtes de t’obstiner avec du monde qui t’interpelle avec condescendance et qui va tout ramener à son niveau d’éducation.

    Répondre
  3. J'écoute RDI 24/60

    Tsé, quand tu es rendu à souhaiter la suspension des télé-travailleurs non-vaxx, ta maladie mentale est avancé en maudit!!

    Avec l’anxiété dans le piton —­> la prochaine cible à abattre: les enfants propagateur de la mort qui tue ! ! !

    Répondre
    1. gentleman cambrioleur

      les plus fous sont eles journalistes qui survivent depuis bientot deux ans grâce à l’hystérie convidienne…meme les fusillades à répétition de Montréal ne les intéressent plus, ni les élections, ni la guerre froide avec la Chine ou le retour des talibans…nope, y’a que la covid avec ses 0-3 morts par jour de 82 ans et plus. Un quasi millionaire comme Lagacé ne veut pas perdre son gangne-pain, donc il dit des énormités pour créer des boucs émissaires à partir de gens déjà à terre (des infirmières, des profs, des parents méfiants du vax, etc.).

      Répondre
        1. joelle

          Je suis surtout étonné qu’il ait encore toutes ses dents…mépris des pauvres, des malades, des professionnels, des gens des régions…stie que le monde est mou

      1. Ramirez

        Tu résumes à merveille ce que sont les coucous :
        des gens qui s’informent très peu, mais qui jacassent vraiment beaucoup à propos de l’actualité.
        Les imposteurs comme toi sont faciles à démasquer par quiconque s’intéresse vraiment à la science et à l’actualité.
        Cela dit, il y a l’inverse aussi : les coucous hyper au courant qui font des liens abracadabrants entre la COVID, Wuhan, l’élection de Biden pis le prix du fromages. Le type «Marie-Pier». Eux aussi sont faciles à démasquer, mais plus dur à contredire parce qu’ils attaquent sur tous les fronts en même temps et que certains rares liens qu’ils font se révèlent presque vrais (un peu comme l’astrologie et autres diseurs de bonne aventure).

        Répondre
  4. George

    Les points de M. Lacroix sont pourtant très valides.

    J’imagine que quelqu’un qui reçoit plein de niaiseries via twitter toute la journée, comme M. Landry, ne prend plus la peine de se pencher sur le contenu de chacun d’eux et finit par tout mettre dans le même panier.

    Répondre
  5. Les faits

    Partout dans le monde occidental les vaccinés sont largement majoritaires au sein des populations mais ne constituent tout de même qu’une petite minorité des cas hospitalisés. C’est le seul « data » qu’il faut retenir.

    Répondre
    1. Les vrais faits

      C’est drôle que ton « data » ne parle pas des 3/4 de la planète ou les gens sont très peu vacciné et très peu hospitalisé… Où est l’hécatombe en Afrique, en Inde, en Amérique Latine?

      Oups…

      Répondre
  6. CouCou tu te vois dans le miroir

    Jérôme qui trouve la censure plus dur à réaliser en onde sur  »tweeter » que sur les ondes de son émission sans math, mais qui donne beaucoup dans le : on parle ensemble avec des gens qui penses comme l’ensemble… L’animation de radio à oublié son vraie but, devoir et comment le passé à fait que les animateurs bougeait beaucoup les choses, alors qu’un jérôme pourrait être un  » alexa  » ou  » Siri  » programmée pour animer nos ma tantes, que pas grand monde verrait la différence…

    Répondre
  7. dak

    Animateur de radio… Il parle trop
    Devrait faire silence de temps en temps et verrait qu’il est en train de déraper en se faisant décideur sur la vie des autres…
    C’est un peu ca aussi la dictature (C’est pas juste a grande échelle)

    Répondre
  8. Siegfried

    Les gens qui lancent leurs diplômes à la figure de l’adversaire, peut importe le bord, manquent d’arguments. Quand t’attend ton diplôme de lèche-cul pour te donner le droit de t’exprimer sur un sujet, on s’entend tu pour dire qu’exercer ton sens critique n’a jamais été ton fort et que tu n’a jamais dépassé ton prof (y compris en philo, où on confond diplôme et droit de réfléchir). Ton diplôme ne t’accordera en outre aucune immunité si les contradictions et les idées idiotes sur un sujet x deviennent trop évidentes. Bref les diplômes sont utiles dans des domaines pointus, mais le couteau suisse (généraliste, pas nécessairement médical) l’est aussi.

    Répondre
  9. well well well

    Sauf que si vous cherchez ce fameux Marc Lacroix, le gars ne travailles pas dans un domaine de la santé, n’a pas publié de recherches pour d’article médical depuis la fin de ses études…

    Bref, ça revient à demander des conseils en informatique à un gars qui a fini on baccalauréat en informatiques en 1985 et qui est devenu chauffeur de truck par la suite….

    Ça vaut ce que ca vaut….

    Répondre
      1. well well well

        Tsé que tu peux pas juste utiliser « coucou » à la sauce qui te tente.

        Coucou c’est pour ta clique de conspi, pas pour ceux qui croient aux vaccins. Mélange toi pas, ta l’air deja assez mélangé de même.

        Répondre
    1. À travers son chapeau!

      Well, well, well.

      Une chance qu’il ne travaille pas dans un domaine de la santé.
      Il est médecin et à la tête de cliniques privées……

      Répondre
  10. Luke Skywoker

    « Fini l’os*** de niaisage »

    Sauf que le gouvernement vient de reporter l’obligation vaccinal d’un mois parce que, pour reprendre leurs mots, « on s’en allait tout droit dans l’mur ».

    Probable que Landry et sa gang d’anxieux, eux, auraient préféré allé dans l’mur.

    Répondre
  11. gentlemancambrioleur

    Wow, Landry est un méchant tarla…dommage que Dubé recule, ça aurait été drôle de voir le systeme de santé québécois imploser en un seul week-end et voir tous ces covidanxieux en subit les conséquences. Je remarque que les plus fâchés contre Dubé ne sont pas les patients ou les vaccinés, mais les journalistes qui vivent un power trip depuis un an et demie. Ils sont prêts à sacrifier des milliers de Québécois pour que Dubé tiennent une position quasi criminelle en retirant 27,000 travailleurs d’un réseau qui vit une pénurie sans précédent. Il n’y a qu’au Québec qu’on peut voir ça! La dernière fois que les travailleurs de la santé ont quitté massivement le bateau, c’était en mars et avril 2020, avec 7,000+ morts…et ce n’était que les CHSLD.

    Répondre
    1. Dak

      Ca fait moins d’un mois que M. Dubé avait donné l’ordre de se faire vacciner au personnel de la santé sinon ils perdraient leurs jobs le 15 octobre… C’était donc un piège pour en vacciner le plus possible. Il va y avoir d’autres pièges…
      J’espère que Landry y tombera pas a chaque fois en devenant PLUS EXIGEANT que le gouvernement lui même. On voit ou sont les vrais radicaux ou les enragés
      Espérons que le gouv. ne jouera pas trop avec les nerfs du personnel comme cela car ils risquent bien plus d’en affecter psychologiquement versus qu’ils attrapent le COVID

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *