Lorsque Valérie Plante parle juste anglais…

Québecor n’aime pas ça…

Alors les excuses arrivent vite…

   

Fac c’est pas trop long…

Commentaire inutile à m’envoyer: no sense!

46 réflexions au sujet de « Lorsque Valérie Plante parle juste anglais… »

  1. phil

    Ce que je remarque, c’est que La Presse n’en parle pas du tout. Comme si c’était un comportement normal de la part de la Mayor of Montreal.

    (88)
    1. Le ministre de la Défonce

      Yves Boisvert était trop occupé à ramasser Sébastien Benoît sur Twitter concernant son voyage commandité (passé sous silence) dans le sud.

      Tsé, les vrais affaires…

      (16)
      1. La Presse (même en ligne) demeure un excellent fond de litière

        La grosse Presse de Power Corporation en traite seulement le lendemain plutôt que d’avoir l’air cave en passant à côté d’une nouvelle dont tout le monde parle.

        Pourtant, la même grosse Presse sale a fait des tonnes de millage sur le Pastagate, et ne rate jamais une occasion de faire mal paraître les francophones et les nationalistes.

        Et après, ce vulgaire torchon tente de faire croire qu’il n’est pas coloré politiquement.

        (12)
  2. Le problème

    Québecor ne fait que relayer le malaise d’une grande majorité de Québécois, clique.

    Valérie Plante est profondément colonisée. Elle vient de cette frange gauchiste bienpensante pour qui l’affirmation du fait français relève du fascisme. Elle est contaminée par le délirant discours victimaire des minorités, comme l’a démontré son refus de hisser le drapeau du Québec sur le mât de l’hotel de ville.

    Une mairesse francophone de Montréal ne livre pas un discours entièrement en anglais dans sa propre ville par accident, clique. Ça ne relève pas d’une simple erreur de politicien. Quand elle met son envolée oratoire in English only sur le compte de la maladresse (elle serait “sortie” de ses notes), elle nous révèle sa vraie nature.

    Valérie Plante n’est qu’une colonisée. Le français, elle s’en contrecrisse.

    Il faut remercier certains médias d’avoir jeté un éclairage sur cette politicienne qui, moi, ne me fait pas rire du tout.

    (53)
    1. AlerteAuClownlonisé

      +1

      et toi @la clique

      Arrête de faire le clown et écris tout tes merdes en anglais tant qu’a y être. Comme un bon ti chiot colonisé qui ramène la balle.

      (0)
  3. Bérangère

    Le remake donc il est question est “Le temps des bouffons”, du très regretté Pierre Falardeau. Ce dernier doit se retourner dans sa tombe.

    (31)
    1. Un automobiliste-cycliste

      Valérie Plante,une illustre inconnue, n’a pas été élue,c’est le libéral Denis Coderre qui a été battu et il aurait perdu contre n’importe qui tellement la population était tanné du gros-gras de Montréal-Nord.
      Même chose pour Lebeaume,il va bientôt débarquer très durement,les Québécois sont comme ça,ils endurent et endurent puis lorsque tout est fini,boom!
      Rappelez-vous de Brian Mulroney. En 1984,Mulroney menait le parti conservateur a la plus éclatante victoire qu’aucun parti politique n’avait atteint jusque la au Canada.
      Au printemps 1992 la cote de popularité(intentions de vote) du parti conservateur a atteint le plus bas niveau de toute l’histoire Canadienne,tout parti confondu

      (8)
    1. Mephisto

      Ah parce qu’elle n’est même pas montréalaise? Pis ça croit comprendre les besoins des Montréalais?

      Genre proposer une ligne de métro complètement inutile, sachant que la majorité du traffic sur les routes c’est à cause des banlieusards qui viennent en auto (et qu’une ligne de métro sur l’ile des débiles ne règlera en rien ce problème).

      (-5)
  4. Bob

    Les citoyens ont les politiciens qu’ils méritent. Les Montréalais ont élu la bonne mairesse Plante plus par dépit que d’autre chose et certainement pas sur la base du programme de Projet Montréal. En vérité, le maire Coderre s’est défait lui-même à la suite de très mauvais réflexes politiques. Montréal doit maintenant subir cette mairesse improvisée et son parti.

    (24)
  5. L'observateur perspicace

    À la lumière des agissements de cette mairesse jusqu’à maintenant, il convient d’ajouter le mot « se » entre son prénom et son nom de famille.

    (9)
  6. L'épinette

    Je me répète mais la colonisation commence toujours par les esprits les plus faibles et les plus malléables, ce qui explique naturellement le comportement de la mairesse.

    (9)
  7. Le parfum des dollars

    Quelques dollars sous le nez d’une femme, et toutes ses “valeurs” auxquelles elles semblent tenir tant prennent le bord assez vite.

    (6)
  8. Martin

    Si les petits-colons de Québécois ne sont pas capables de comprendre l’anglais, c’est bien leur problème ! Il y a 2 langues officielles au Québec… Il n’y a pas de nouvelles là…

    (-2)
  9. Lecteur de La Presse +

    Comme d’habitude, PKP a lâché ses pittbulls contre un(e) élu(e) non ouvertement péquiste, comme au bon vieux temps des Libéraux.

    C’est un des rares médias écrits qui se compose presque exclusivement de chroniqueurs engagés politiquement. Il n’y a aucun journaliste digne de ce nom là-dedans.

    Il ne mérite aucune subvention.

    (-44)
    1. Lurker

      Retourne lire ta Presse+ qui doit têter des dons et subventions pour survivre et dans laquelle Cardinal écrit qu’il n’y a aucun recul du français à Montréal et qu’accueillir moins d’immigrants c’est mal.

      (13)
        1. Un automobiliste-cycliste

          Ce n’est pas PKP qui a été subventionné,c’est la famille Chagnon qui a créé Vidéotron avec beaucoup de subventions

          (0)
      1. Lecteur de La Presse +

        Ouais…je sais… Ils sont tous docilement installés à 4 pattes devant l’Empire en tenant leur pot de vaseline. Mais je suis une personne de conviction, donc, je les emme*de! Tous!

        Ils ne sauraient pas reconnaître la qualité même s’ils s’enfargaient dedans.

        (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *