25 réflexions au sujet de « Taillefer n’aime pas qu’on critique le financement de l’art! »

  1. Jeanvingt23

    Taillefer est un entrepreneur parasite, il est incapable de monter un projet sans aide gouvernementale, en plus tous ses projets font faillites. un osti de pas bon qui fourre le peuple et essaie de nous faire la morale sur twitter.

    (83)
    1. ayoye

      Un vrai libéral quoi, manque juste une fausse obsession avec les minorités ethniques et le tour est joué.

      (17)
    2. Diogène

      bravo Michel Hebert,un homme qui aime le Québec et qui voit tous ses parasites de l’état québécois qui suce comme des vampires les impôts qu’on paye avec notre sueur.

      (7)
    3. keven

      J’aime mieux les pas bons comme toi. Tu coûtes moins cher individuellement… juste le chèque de b.s.

      (4)
    4. Juste de même

      Tse, le gros Legault vient de nous couter 430 000 dans ses voyages “d’affaire” juste en janvier.

      (-1)
    5. Gros Bill

      Pauvre ti-jean, sors un peu, aucun projet (industriel comme artistique) ne se fait sans aide sous une forme ou une autre en Europe comme aux USA.

      (-4)
  2. J'ai massé Manon brrrrrrrr

    Gros loser libéral. Trop occuper à magouiller, pas foutu de s’occuper de sa famille. Dans le moule des coderre et trudeau de son espèce. Larbin. Lâche.

    (28)
  3. Pour une commission d'enquête sur le milieu de l'art contemporain à Montréal.

    « Taillefer a été président du Conseil d’administration du Musée d’art contemporain de Montréal pendant plusieurs années, pistonnant sans gêne – durant son mandat – les artistes de sa propre collection privée, et ce, tout en ayant accès à des informations privilégiées et des secret d’initiés. Participant activement à l’omertà, propre au petit cercle vicieux d’investisseurs-galléristes-commissaires-musées, qui cherchent une défiscalisation maximale pour un investissement minimal. » – Artnonymus

    (15)
    1. Pour une commission d'enquête sur le 150,000$ versé à Kardashian au MBAM

      « Il est tout à fait normal que nous mettions un petit 150,000$ – pour faire venir madame Kardashian pour une heure de son inspirante présence, afin de mousser l’ouverture de l’expo Thierry Mugler au MBAM: n’en déplaise au petit peuple à qui nos avons pris l’argent, en grosse partie, dans leurs poches d’incultes. » Nathalie Bandil

      (3)
  4. "Une vie sans musique est une erreur" — Nietzsche

    La question est : ça rapporte-tu d’une façon ou d’une autre : tourisme, restos autour, réputation de la ville, santé mentale, etc?

    (11)
    1. Blueface baaaaaby!

      “Une vie sans musique est une erreur” — Nietzsche

      Blueface baby – Thotiana

      (0)
  5. Libertarien

    47 millions de mon argent !!! J’imagine même pas combien de meules de mozzarella je pourrais acheter avec ça !

    (-4)
  6. je lis le journal de QQ

    Michel Hébert fait partie de la phalange des 5 pires pisse-vinaigres toxiques du Québec.
    je ne me souviens pas d’avoir jamais lu un texte de sa part, qui ait une saveur de solidarité, de compassion ou de sens collectif…
    un individualiste d’un nombrilisme infini et d’un égoïsme abyssal.

    (-30)
    1. Allah Papanthoute

      Et qui faut-il lire pour avoir la démonstration de solidarité, de compassion ou de sens collectif?

      (5)
      1. M.Pipi

        Tout le monde paie des taxes même les bs. Ce qui est important est de savoir si tu rapporte plus que tu coûte à la société. En bas de 44K par an t’es au crochet de la société mais définitivement pas autant qu’un bs.

        (-2)
        1. artise non-subventionné.

          non y’a beaucoup de gens qui ne paient pas d’impôts… ou minime…surtout les plus riches.
          et payer de l’impôt peut être ben correct…
          mais bien insultant quand c’est mal géré… Ce qui est malheureusement beaucoup trop souvent le cas.

          (5)
    2. Fromage de vaches à pattes molles

      C’est quand même la description la plus appropriée qu’on a pu lire de Michel Hébert.

      (3)
    3. Le drone.

      Les apôtres solidaires, les gras-double de la compassion, ou
      les chérubins du collectif humaniste, cela se vérifie chaque
      seconde de chaque jour, sont toujours des individualistes d’un
      nombrilisme infini et d’un égoïsme qui l’est tout autant. Comme
      n’importe qui. Par contre, l’aura de vertu, l’intimité de sensation
      positive, la belle jambe civil, le pensé parfait, les lendemains qui
      chanteront quand les pisse-vinaigres toxiques auront été éradiqués,
      vous donnes une certitude grotesque de coeur sûr la main et d’entre-
      fesses accueillant. Ce qui attache n’importe qui a ces opinions, qu’elles
      soient à ton goût ou pas, c’est un nombrilisme infini et un égoïsme qui
      l’est tout autant. C’est comme ça pour tous le monde. Moi et toi inclus.

      Hébert est seul et nu, comme un vrai franc-tireur, et malgré qu’il soit
      seul et nu, je pense pas que son entre-fesses soit dans les mêmes
      dispositions que ceux de ta meute.

      En passant: L’emploi du mot abyssal après un qualificatif n’ajoute
      rien au dit qualificatif, il l’appauvrit.

      (0)

Les commentaires sont fermés.