Le tricot de la discorde misogyne!!!

Ouin, ben on décide pas mal entre hommes au conseil municipal de Montréal!

Commentaire inutile à m’envoyer: elle tricote quoi?

42 réflexions au sujet de « Le tricot de la discorde misogyne!!! »

  1. Expert culinaire

    Imaginez comment le monde réagirait si un homme avait mesuré le temps que les femmes parlent dans une situation X et en concluait que les femmes aimaient s’écouter parler alors que les hommes sont efficaces et vont droit au but. Cet homme serait pendu haut et court dans l’opinion publique.

    Le fait qu’elle soit une femme n’excuse pas cet acte mesquin et sexiste. Les mêmes règles s’appliquent aux femmes qu’aux hommes. C’est la prérogative de chaque élu de s’exprimer comme il le souhaite, dans le respect des règles imparties.

    Le vrai scandale est qu’elle perde son temps à tricoter plutôt que travailler. En connaissez-vous beaucoup des gens qui peuvent tricoter au travail, s’en vanter sur les réseaux sociaux et garder leur job?

    (93)
    1. Phentex éco-responsable

      Moi, en tant que mairesse de Montréal, chaque fois que je vais aux toilettes, j’en profite pour tricoter des mocassins éco-responsables pour les Mohawks, parce qu’on est en territoire non cédé. Et je me fais un point d’honneur de ne pas flusher mes déjections: je les rapporte à Rosemont pour les composter dans ma cours. Hihihi!

      (21)
  2. Yannick

    Pourtant, les femmes sont majoritaires dans ce conseil municipal à 53 élues sur 103. Que faut-il de plus? Prenez le, votre temps de parole, mesdames. Imposez-vous. Déposez votre tricot et participez au débat. (Notez l’ironie, mais c’est elle qui a ouvert la porte, hein.)

    Que veut-elle, au bout du compte? Que les temps de parole soient basés sur le sexe de l’interlocuteur?

    ” Désolé, Monsieur Untel, vous avez probablement un point très pertinent à apporter sur la question, mais c’est au tour des femmes de parler, alors taisez-vous.”

    C’est quoi cette affaire-là!? L’égalité au conseil est atteinte! Qu’est-ce qu’il faut de plus!? Tant qu’à moi, ce petit tricot m’évoque plus qu’effectivement, les femmes ne sont pas faites pour la politique, car même en représentation égal, elles n’arrivent pas à faire leur place. Je trouve ça affreux de dire une telle chose, mais je ne vois pas à quelle autre conclusion je peux arriver.

    On fait quoi, après? On limite le droit de parole des hommes, parce qu’en politique, ils en imposent trop par rapport aux femmes? Puis après, on aura des commentaires et manifestations comme quoi c’est rétrograde pour les femmes, qu’on est infantilise face aux hommes? On tourne en rond.

    Faites attention, mesdames. Vous nourrissez le cynisme en mettant sous la loupe de l’axe homme/femme chaque aspect de la vie, même les plus insignifiants qui soient, pour prétendument faire avancer la cause des femmes. Je toujours été farouchement pour l’égalité des sexes, mais je dois avouer que dans les dernières années, les yeux m’ont roulés plus souvent qu’autrement lorsqu’il était question d’égalité homme/femme, tant les causes choisies étaient ridicules.

    Vous jouez avec le feu et le retour du balancier ne sera pas glorieux pour l’égalité des sexes.

    (60)
    1. Vital Laforce

      Entièrement d’accord avec toi et j’ajouterais que si il y a généralement plus d’hommes en politique ce n’est pas à cause d’un complot du patriarcat comme ce genre de femmes aiment le penser, mais juste parce que de manière général la politique est un sujet qui intéresse plus les hommes.

      Eh oui il semble qu’en 2019 c’est épouvantable de dire les choses comme elles sont: les femmes et les hommes ne partagent pas les mêmes intérêts. Pourquoi y’a t’il si peu d’hommes dans les soins infirmiers/éducateurs en CPE/enseignement au primaire et si peu de femmes dans les métiers de la construction ou mécaniciennes, etc.? Tout simplement car les intérêts de chaque sexe diffèrent.

      Leur histoire de parité à tout prix est d’un ridicule et avez-vous remarqué que c’est toujours juste d’un bord la parité. Près de 65% des étudiants en médecine sont maintenant des femmes. Va-t-on demander une parité afin de forcer les universités à accepter 50% d’hommes?

      (26)
  3. Vite vite...

    Parle-moi d’un projet ridicule !

    Typiquement bobo. Inutile. Insignifiant.

    Sérieusement, Montréal doit se débarrasser de Projet Montréal OPC.

    (23)
    1. Geez Whiz

      “Typiquement bobo. Inutile. Insignifiant.”

      Je crois qu’on vient de trouver un excellent slogan de campagne pour Mme Plante.

      (11)
  4. Le Dure

    Ça dérape en esti quand c’est rendu que tricoter devient un symbole d’héroïsme… il est loin le temps d’Ivanhoé…

    (21)
  5. Déjections engagées

    « En tant que femme députée siégeant à l’Assemblé Nationale du Québec, je me décrotte le nez en direct chaque fois qu’un homme hétéro prend la parole, et colle mes déjections sous mon pupitre. C’est suite à ce geste répété de révolte féministe – étalé sur plus de deux ans – que « l’Éco-Musée de la Victimaire de Limoilou » à fait l’acquisition de mon pupitre saturé de mes crottes de nez séchées; symbole de la résilience des politiciennes en milieu machistes. » – Hélène David

    (14)
    1. Geez Whiz

      Elle ne colle pas ses crotte de nez sous son bureau, elle les lèche avec délectation sur le bout de ses grands ongles bien vernis.

      (2)
  6. phil

    Et quand Ferrandez sacre, c’est quelle couleur ?

    Et quand Plante parle de territoire mohawk non-cédé, c’est quelle couleur ?

    (10)
  7. ouien

    Maintenant un tricot sur la comparaison entre les femmes qui quittent un emploi temporairement pour cause de “fatigue” (càd : ne pas avoir les reins assez solides pour gérer le stress) et les hommes.

    Une comparaison homme / femme sur la prise de médicaments contre la dépression aussi?

    (8)
  8. Doos

    La réalité il y a trop d’élu et en plus tu as un fort % que leur seul qualification c est leur sexe. Si tu n’as rien à dire puis tu peux pas suivre la parade, ben c est toujours les mêmes qui parlent.

    (1)
  9. Bibi

    Pas mal de machos ici. Je trouve son initiative très révélatrice… les politiciens adorent s’écouter parler pour rien dire.

    (-9)
        1. Hmm

          Non non non t’as raison, les femmes ne sont pas les maîtres du “backstabbing” et de l’hypocrisie au travail, bien sûr que non!

          (1)
        2. M.Pipi

          Votre commentaire initial était misandre et méprisant. Pourquoi ne pas se payer la traite?

          (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *