Ça commence mal pour le TimeOut Montréal!

Google translate????

Commentaire inutile à m’envoyer: moi c’est le Bonjour-Hi qui me gosse!

18 réflexions au sujet de « Ça commence mal pour le TimeOut Montréal! »

  1. En terrain glissant

    « TimeOut? Est-ce que c’est le magazine des meilleurs saunas du Village de classe mondiale? » – Les recherchistes millénariaux non genrés de Radio-Canada

    (27)
  2. Batoche

    Emploi du terme Bonjour-Hi, visuel de tapette, nom de magazine anglais, hédonisme moderne…Timeout m’a tout l’air d’être de la grosse m*rde.

    (19)
    1. Ahpisnon

      Pas besoin d’y aller, pas besoin de goûter, un simple regard de 2 secondes suffit à régler la question. Bravo!

      (0)
  3. Jeanvingt23

    On peux-tu parler du vrai peuple québécois qui s’en contretorche de tous ces petits fendants gauchiasses mondialistes que se prenne pour le nombril du monde. On donne trop d’importance à cette petite vermine du plateau qui ne veut pas de pipelines , mais qui carbure à la consommation.

    (2)
    1. Dents propres

      Moi aussi, quand j’étais trop jeune et cave pour générer mes propres idées, j’étais scandalisé et, ma foi, apeuré, de voir quelqu’un écrire ou dire tout simplement ce qu’il pensait. Je me mettais alors à dégobiller toutes sortes de niaiseries et leur contraire, dans la même phrase.

      Ça fait longtemps que ça dure pourtant…. Je pense que ton insécurité te nuit vraiment.

      (2)
      1. 8198289829

        Rendu là JeanVingt23 est clairement un troll, sur le bs, qui commente frénétiquement tous les posts de La Clique.

        (1)
  4. Bonjour-Bye

    “Réverbérer” est un verbe qui s’utilise de manière transitive, c’est-à-dire avec un complément (“La flaque d’eau réverbère la lumière du lampadaire”), ou pronominale (“La lumière du lampadaire se réverbère dans la flaque d’eau”). On constate donc que le message de Jean-Pierre, ci-dessus, a d’abord été écrit en anglais, puis traduit en Justin-langue. Donc, Jean-Pierre et ses collègues de TimeOut se crissent de notre gueule.

    (1)
    1. Bof

      C’est vrai que ce n’est pas particulièrement scandaleux. Ce magazine me semble ennuyeux, superficiel et du genre un peu bobo pour encourager la consommation de bouffe avec potentiellement 40% de pages publicitaires comme certains magazines de mode ou branchées que nous retrouvons dans les salles d’attentes des cabinets de dentistes ou des hôpitaux. Conseil apportez vous un livre. Essentiellement l’idée est de vérifier par soi même en le lisant pour voir si notre intuition est bonne pour le savoir et si en effet le magazine est plate bien tu ne renouvelles pas l’expérience en ne l’achetant pas ou si jamais il est donné bien tu dis non merci. Il y a beaucoup de magazines du genre qui apparaissent chaque année et d’autres qui disparaissent aussi. Pas de quoi fouetter un chat

      (5)
  5. Un colonisé s'interroge

    L’expression anglaise “Hi!”, c’est pas bien.

    Par contre, l’expression tout aussi anglaise qu’est le “Bye!” semble acceptable. Tout comme ces autres variantes québécoises de cette expression que sont le “Bebye!”, le “Bye-là!” ou même le “Bye! Bye! 2019” de RC.

    (-11)

Les commentaires sont fermés.