Est-ce que c’est justifié?

Les écoles privées continuent de faire des prélèvements pour l’année scolaire en cours!

Oui, il y a quelques exercices à faire pendant la semaine… mais disons que c’est pas la grosse affaire!

Est-ce justifié de continuer de payer même si l’école va être fermée… au moins, 4 mois?

Je sais pas…

 

Commentaire inutile à m’envoyer: les profs doivent être payés!

27 réflexions au sujet de « Est-ce que c’est justifié? »

  1. Johanne B.

    Tu choisis le privé, tu choisi de payer.

    Au gym mon abonnement continue de se prélever et mon hypothèque aussi. J’ai un abonnement au Journal Les affaires. Je ne le recevrai probablement pas et pourtant j’ai payé au complet.

    L’année prochaine ils enverront leurs enfants au publique.

    (56)
    1. Simon

      Les gyms ont pratiquement tous dit qu’ils décaleraient la fin des abonnements en fonction du temps arrêté. C’est pas le cas des écoles.

      (6)
      1. Le Major Fabien

        Si tu penses que la RRQ va subvenir à tes besoins futures, t’as pas besoin de ce journal.

        (36)
      2. Geez Whiz

        C’est déjà pas mal mieux que La Presse +. D’ailleurs, ce dernier est gratuit, parce qu’il n’y a pas grand-monde qui payerait pour lire ça.

        (5)
    2. Hugo

      Bonjour Johanne, vous pouvez faire arrêter vos paiements pour votre gym si il ne donne plus le service. Même chose pour votre journal papier que vous ne recevrez plus. Pourquoi pas les écoles privées qui ne donnent plus le service? Bien sûr l’école publique est gratuite, c’est plus difficile d’arrêter les paiements.

      (2)
  2. Frantz

    Ces écoles doivent continuer à payer leurs frais fixes. Si les exercices qu’on donne aux jeunes sont suffisants pour qu’ils passent leur année scolaire alors normal que les parents paient le coût. Je ne sais pas comment ça fonctionne pour le salaire des professeurs mais j’imagine qu’ils ne sont pas blindé comme au public et que l’école assume une parti de leur salaire. Alors il faut que la roue tourne.

    (22)
  3. QUO VIDE

    Les sessions ne seront pas annulées. Dépendament du niveau, ils auront des cours en ligne, des examens allégés en mai etc. Les écoles continue de se préparer dans l’ombre et la session des jeune sera passés.

    Donc, tu ne payerais plus parce que…. ?

    (17)
  4. Il fallait mettre dans le choix de réponse ne sais pas aussi.

    Je suis 100% pour l’école privée mais 100% financée par le privé et non par le public. Je suis donc pour ici le principe de l’utilisateur payeur, ma réponse est donc que ceux qui fréquentent l’école privée paient. Voilà

    (9)
    1. Paye tes médicaments avec ton argent

      Quand ça te concerne pas t’es pour le principe utilisateur-payeur, mais quand ça te concerne tu veux que tout le monde paye.

      (6)
  5. Régis Lebum

    C’est vrai que ça serait mieux que les écoles privées n’arrivent pas à boucler leur budget.
    Le gouvernement viendra leur faire un bailout, parce que ça coûtera plus cher de compenser cette perte de places par des places au public.

    Donc nous tous vont payer. C’est mieux comme option?

    (5)
  6. Patate douce

    Je ne veux pas dire que le personnel du public ne travaille pas présentement, mais… Dans les écoles privées, on utilise déjà plusieurs plateformes numériques dans l’enseignement quotidien. La tablette ou l’ordinateur portable est souvent un matériel obligatoire au sein de ces établissements. Ainsi, les écoles ont toutes les infrastructures nécessaires pour continuer à maintenir un lien avec les élèves et à leur fournir du matériel pédagogique adéquat. Les autres intervenants de l’école sont aussi encouragés à maintenir un lien avec les élèves afin de leur offrir du soutien. À cause de leur mode de gestion qui favorise l’autonomie des établissements, ces derniers sont très réactifs et en mesure de s’adapter rapidement aux nouvelles contraintes. Je pense que même ne période de crise, parce que tous les membres du personnel s’assurent de maintenir le lien avec les élèves, les parents en ont pour leur argent. Les élèves se sentent encadrés, ça les sécurise. Ils prennent au sérieux leurs études et sont rassurés de ne pas être “laissés lousses” pendant des mois. Si le personnel est mis à pied, ce lien ne sera pas maintenu. On se reverra en septembre, et ça donnera ce que ça donnera. Ce que cette situation met en lumière, c’est surtout le retard des écoles publiques en matière d’intégration des technologies. On dira que certains élèves, démunis, n’ont pas accès à du matériel informatique. Je comprends. Mais on est en 2020. Peut-être devrait-on s’attarder à ce problème?

    (1)
  7. Esso

    Mon fils est allé a l’école privée,ses 2 meilleurs copains,le 1er est ingénieur en électronique et l’autre est journaliste et écrivain.Quant a lui,il est un cadre sénior dans une grosse corporation internationale.
    Mais je croise aussi des gens qui ont fréquentés l’école publique et qui ont réussis dan de belles professions.
    Le problème avec les communistes et syndicalistes qui veulent niveler par le bas c’est qu’au privé,si tu niaises en classe, ils te foutent dehors alors qu’au public,tu dois faire avec et ceux-ci retardent les autres et les entraînent quelques fois dans leur délire.
    Le rspect des élèves envers le prof est obligatoire au privé alors qu’au public,je vous laisse deviner.

    (-1)

Les commentaires sont fermés.