10$ que même lui est écœuré!

Ça paraît dans son message!

  

Commentaire inutile à m’envoyer: ça manque de peps!

25 réflexions au sujet de « 10$ que même lui est écœuré! »

  1. Capitaine évident

    Aucune idée s’il est tanné, mais cet affrontement juridique est capital pour notre démocratie.

    Le fait de donner raison à Gabriel limiterait outrageusement la liberté d’opinion et consacrerait encore plus la bienpensance et la rectitude politique comme seule façon de s’exprimer.

    Bien hâte de voir le jugement.

    (73)
      1. Capitaine évident

        C’est le principe derrière “je suis charlie”. Charlie hebdo se vendait à 5000 exemplaires l’édition avant les attentats, pas étonnant c’est de l’humour très salace et plutôt primaire. La majorité des gens n’aiment pas cet humour. Mais notre société doit se battre pour permettre à tous de s’exprimer et de pouvoir dire des choses, même (surtout) celles qui entrainent la polémique et même si c’est de mauvais goût. C’est la liberté d’opinion/d’expression. La limite de cette liberté, c’est le fait de cibler/harceler/dénigrer un groupe/un individu (ça devient de l’appel à la haine et de la diffamation respectivement)

        Dans le cas des blagues de Mike Ward, on peut trouver cela de mauvais goût, mais ce n’était pas une attaque contre les handicapés ni un dénigrement abusif du petit Gabriel. Il se moquait d’une personnalité publique, ce qui est normal. Je te concède qu’on peut débattre de la partie sur “il est laitte” (le petit Jérémy), mais à mes yeux c’était à la limite de l’acceptable.

        Si on ne peu plus rire des personnalités publiques (diffamation!), des différences de sexe/origine (pcq toute sorte de “ismes”!), des diffrences de caractères/de physique (haine/phobes!), etc., bien on aura interdit l’humour. Seulement l’humour “socialement unanime” passera et ce sera une belle société aseptisée sans goût et plate. En passant, je n’ai jamais vu de spectacle de Mike Ward, ce n’est pas un humoriste que je regarde/écoute.

        (15)
      2. As-tu écouté le numéro?

        Voici ce sont Mike Ward riait dans le numéro:

        – des parents qui choisissent de faire de leur enfant une personnalité public sans se demander si c’est pour le bien de leur enfant ou pour le leur.

        -d’un empire médiatique qui vend des revues, des journaux , des émissions de télé, des capsules web exclusives en capitalisant sur le handicape d’un enfant sans se demander si ça pouvait lui nuire.

        -en faisant semblant de prendre la défence de l’enfant à plusieurs reprises dans le numéro, il soulignait la surexposition médiatique toxique basée non pas sur le talent du jeune mais sur la pathos de son histoire.

        (14)
      3. Sebass

        Mike est le con du diner de cons dans cette histoire. Avant même son premier spectacle, il aurait dû conclure une entente financière avec Jérémy pour l’utiliser dans son show. Il a fait des milliers sur son dos et ca fait chier l’autre.

        Maintenant, il est victime de son avocat et son orgueil qui vont le laver.

        Les droits et liberté d’une personne ne peuvent brimer ceux d’un autre. C’est simple pourtant.

        (-8)
  2. Ah bon !

    Jeremy, si le jugement de la Cour suprême t’es favorable, pour vraiment retrouver ta dignité, il te faudra, en plus, arrêter tes prestations publiques car tu te mets toujours à risque de te faire ridiculiser, compte tenu de ton manque de talent…c’est la rançon de la vie publique…

    (36)
  3. Aurore Sylvain

    Jérémy, si tu t’étais adressé au bon tribunal tu n’en serais pas là. Ta cause c’est de la diffamation et non pas de la discrimination. Ça devait se régler à la Cour supérieure et non pas au Tribunal des Droits de la personne.

    Mike Ward doit gagner à la Cour suprême parce que sinon n’importe quel groupe exrémiste va utiliser ta jurisprudence pour faire taire ceux qui les confrontent.

    (10)
  4. Je reflechis

    Je pense pas qu’il aille ecrit ca sans son avocat. C’est pas lui qui est triste mais ca serait son avocat alors. Lequel des 2? Pourquoi l’avocat serait triste? Trop de travail. Trop de demande pour regler des cas sur la liberté d’expression d’une societé sur le bord du burnout. C’est pour ça les masques, on a pu le droit de dire ce qu’on pense. Tout ca est relié. Faites vos recherche.

    (-6)
    1. ...xyz

      Et il aurait dû écrire ? “Bien que j’eusse”…? Peut-être correct mais inusité, on en conviendra. Cela dit, j’apprécie votre commentaire, Grand-mère.

      (1)
  5. Ben Ouais

    Combien ça va coûter au contribuable tout ça? À un moment donné Mike Ward devrait peut-être juste avaler la pilule. Le fond de la question demeure quand même un homme qui rit en public d’un enfant handicapé pour faire de l’argent.

    (-9)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *