Haaa le fameux débat du français au CH!

« Dites-moi pas que c’est important de repêcher des Québécois »

Lien Facebook

Commentaire inutile à m’envoyer:c’est un extrait de cette année ou un extrait de 1990?

16 réflexions sur « Haaa le fameux débat du français au CH! »

  1. Cré Basile

    Tampa Bay et quelques autres équipes ont bcp plus de joueurs québécois que Montréal.
    Mais à Montréal, on suit le mantra “d’aller chercher un joueur autre que Québécois s’il est meilleur”.
    On suit cette politique depuis le départ du DG Serge Savard et on n’a toujours pas rien gagner.
    Cherchez l’erreur !!!

    (23)
    Répondre
    1. Ron Lajoie

      Tampa Bay se retrouve pas mal toujours dans les 5-6 plus grosses foules dans la LNH. En plus de ‘sélecter’ des québecois, ils ‘sélectent’ les meilleurs pour vendre des tickets et gagner des parties.

      (0)
      Répondre
    2. Samantha Fox

      Justement. Tampa Bay ne se fait pas un devoir de repêcher des Américains, ils prennent le meilleur disponible selon eux, qu’il soit Québécois ou pas. Ils n’ont pas de règle qu’à talent égal, ils doivent opter pour l’Américain. C’est cette philosophie que font les Canadiens et toutes les autres équipes professionnelles mais y’a juste les Québécois complexés comme toi qui s’en offusquent.

      (-11)
      Répondre
      1. Cré Basile

        ton raisonnement ne tient pas la route
        si t’es pas complexé, tu as un problème ailleurs lol
        donc c’est un hasard s’ils ont des Québécois non seulement comme joueurs mais aussi au poste d’assistant DG
        LOL

        (7)
        Répondre
      2. Brobert

        Ils ne se font pas un devoir de repêcher au Québec parce que parler ainsi est un faux débat. Aucune organisation n’a des antennes partout et un profil parfait de tous les jeunes espoirs. Certaines équipes ratissent souvent en Russie, d’autres en Suède (pensez aux Red Wings d’il y a 10-15 ans), certaines boudent la NCAA d’autres y pigent joyeusement. Ce sont des choix, une philosophie d’équipe ou dépend de quels recruteurs ont l’oreille du DG. Le Lighting, comme quelques autre équipes, a de bonnes antennes au Québec et ils y trouvent du talent.

        Clairement le Canadien est une organisation qui boude le Québec. Tous les incitatifs sont pourtant là pour que tous les bons joueurs non repêchés de la LHJMQ passent par Montréal, mais aucun n’y passe jamais (ils finissent souvent à Tampa…). C’est un choix.

        (0)
        Répondre
        1. Cré Basile

          La “philosophie” du Canadien est très mystérieuse. Ils préfèrent aller les chercher au bout du monde, au lieu de regarder le talent qu’ils ont dans leur cour…
          Ce phénomène illogique (le Canadien a été fondé pour représenter les partisans francophones du hockey, alors que les Maroons avaient leur clientèle anglophone) remonte à l’époque du repêchage de Doug Wickenheiser, alors que Denis Savard était disponible (ce que Chicago s’est empressé de faire). On ne voyait pas ça à l’époque de Sam Pollock. Lui savait faire. Par la suite, on a laissé passer plein de talents comme Mario Lemieux… Incroyable!

          (2)
      3. Le Sénateur

        Les olympiques, les championnats du monde de foot, du hockey, du rugby, etc. Finalement tous les peuples qui se rallient symboliquement derrière leurs athlètes sont des complexés aussi j’imagine, chère Samantha.

        (0)
        Répondre
  2. Jambon exotique

    Ces analystes devraient porter un sac de papier sur la tête au lieu d’un masque. Ils cautionnent par leurs arguments un club qui végète dans les bas fonds depuis 25 ans et plus. Le Canadien ne mérite pas que les bons joueurs dans la LMQ jouent pour cette organisation de jambons. Pour ma part je ne bois plus la bière qui commandite ces chaudrons.

    (6)
    Répondre
  3. Ron Lajoie

    Le CH est radin. En troisième et quatrième rondes, il préfère un gars de la NCSA aux joueurs juniors canadiens. Le joueur de la NCSA n’a pas de contrat tant qu’il est aux études. Le CH est maintenant géré comme sa chum BCE. Je me console, j’ai des billes dans l’entreprise CH via la fonds FTQ.

    PS : faudrait envoyer le lien au mongol avec qui Marc s’est pogné dans une radio de mongols.

    (4)
    Répondre
  4. PVC

    LJMQ 18 équipes en 4 ans aucun joueur assez bon pour faire le club Canadien..Pourquoi les autres équipes croient au talent des joueurs Québécois et pas le Canayen ? C’est comme l’histoire du Français musulman qui se plaignait qu’à cause de son nom Mahomed a son c.v.n’avait jamais d’appel Eric Zemmour lui avait répondu tu n’as qu’à t’appeler Marcel t’auras pas de problème. Ronny Maysenholder au lieu de Serge Pouliot . Tu peux être certain Bergevin va être intéressé.

    (2)
    Répondre
  5. virus

    Le hockey est un sport de bucheron.
    Même la LHJMQ, une ligue de développement, n’a pas voulu abolir les bagarres, sur l’injonction de la ministre , pour obtenir une subvention…

    Faites autre chose….
    ché pas moué , du tricot ? du spaghetti ? du sexe ?

    (2)
    Répondre
  6. Le fefan typique du CH a l'intelligence d'une morue morte et moins de jugement qu'un melon d'eau passé date

    (personne intelligente): «Le Canadien ment quand il raconte qu’à talent égal, il préfère un Québécois.»
    (fefan typique du CH): «L’impauretan, cé ke le Cannadiain gâââââââgne.»
    (personne intelligente): «Mais le Canadien n’a rien gagné depuis presque 30 ans.»
    (fefan typique du CH): «Tu konnait rien ô hauké, toé.»
    (personne intelligente): «C’est ton seul argument? Tu n’as rien de plus rationnel?»
    (fefan typique du CH): «Sa veu dyre qwoi «areguman» pis «raçionnèle»?»

    (1)
    Répondre
    1. On s'ennuie de Serge Savard

      L’autre argument “massue” du féfan étant que le CH n’a pas le choix de regarder ailleurs parce que le hockey junior québécois est supposément pourri. Or, ça s’adonne que lors de la dernière Coupe Mémorial, ce sont deux équipes de la LHJMQ qui étaient en grande finale. Et bien qu’une d’entre elles venait des Maritimes, à peu près tous ses joueurs importants étaient des Québécois.

      (6)
      Répondre
  7. Le gars plate

    Les joueurs peu importe la nationalité vont jouer à l’endroit où ils peuvent jouer dans certains cas peu importe l’équipe ou encore vers le lieu qui sera le plus payant. Ce sont comme des mercenaires en gros, il n’y a pas de principe d’honneur ou fierté de jouer dans sa ville ou son pays natal en fait. Ainsi la question à savoir s’il faut plus ou moins de québécois n’a pas vraiment d’importance et si vous voulez en avoir à Montréal, il faut alors faire une meilleure offre que les autres équipes en gros en considérant aussi le taux d’impôt à payer. C’est d’abord et avant tout une question de business et la construction du sentiment d’appartenance est une manœuvre marketing tout simplement. Guy Lafleur ne va pas vous aider si vous êtes dans la marde et Maurice Richard ne viendra pas aider votre père s’il tombe au chômage et ne peut plus payer le loyer.

    (-2)
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *