Ça va brasser l’histoire des profs à l’Université d’Ottawa!

Fuck*** frogs!

On sort le popcorn!

Lien de l’article!

Commentaire inutile à m’envoyer: c’est quoi le mot qu’on a pas le droit dire!

62 réflexions sur « Ça va brasser l’histoire des profs à l’Université d’Ottawa! »

  1. Mincent Varrisal

    Le type en question : “I’m Hayden and I’m a Leftist looking for fights!! He/Him, Ally 🏳️‍🌈 BLM!!! Voted most likely to piss you off specifically, that’s why you’re here.”

    N’en déplaise au boomers, pas de raison de crier “Vive le Québec LIBAR!”

  2. Non à tous les racismes

    Il y a du racisme systémique aussi au Canada envers les francophones en fait, mais comme au Québec envers d’autres communautés, les gens ont du mal à l’accepter.

    1. Esso

      Si tu veux pogner une fille a Ottawa, participe au 5@7,c’est a ce moment-la que ça se passe.
      En soirée, c’est plutôt tranquille

  3. Jeanvingt23

    Quel tata ce Frémont, il devrait être démis de ces fonctions, depuis quand ce sont les étudiants qui font la loi dans une institution d’enseignement. Ce clown est vraiment du bord des petits gauchiasses qui bavent de la censure partout, pauvre type.

  4. Le vide absolu

    Tu ne peux pas utiliser le mot nègre dans un contexte éducatif, mais tu peux utiliser le mot frog pour insulter…

    Expulsez ces névrotiques de l’Université s’il-vous-plait.

  5. Mademba Toumane Mandela

    En observant le faciès de Jacques «Smithers» Frémont, il me semble évident que ce type est un pissou, un pas de colonne, soumis à ses supérieurs et, non pas un recteur, mais plutôt un rectum!

  6. Batoche

    Quelle réponse mollassone de faiblard soumis de la part de la direction de l’Université d’Ottawa…quand ce genre de guenilles dirige nos universités, on comprend la dérive totalitaire d’une certaine gauche bobo.

  7. Membre full patch de QS

    Au lieu de leur apprendre à dénkncer les micro-agression(lewl), ils devraient leur apprendre à y survivre.

    Snowflake much?

  8. Getting Mad Online

    Merci de la microagression envers les Francophones. Les anglos incapables de voir leurs propres commentaires comme racistes. Il y a beaucoup de travail à faire dans cette Université de Médiocrité.

  9. Le Hibou à bout

    Encore l’éternelle «tolérance» des Canadiens-Anglais, toujours prompts à sermonner les vilains Québécois des pires travers racistes, mais visiblement très peu enclins à l’introspection…

    1. Esso

      Je n’ai aucun problème a avouer le racisme systémique des Québécois envers certaines autres communautés si les Anglos avouent le racisme systémique envers les Québécois et le français a travers le Canada.!

      1. Mike

        Si tu regarde l’histoire du Colonel Graig avec son rang de m.e.r.d.e entre Lévis et Boston, tu vas vite comprendre que les Québécois ne sont pas racistes mais que les Anglais et les prêtres Catholiques, oui.

  10. Bin c'est ça là...

    * Être anti-raciste… je suis 100% avec vous

    * S’énerver le poil du cul autour du mot ‘n!gger’ sans savoir le contexte… meh, faudrait p’t êt’e apprendre la réflexion parce que sérieux; vrai qu’y’a vraiment pas beaucoup de contextes où ce mot est acceptable. Mais vous êtes à l’univertsité; ça se pourrait que le contexte pédagogique s’y prête (comme c’est le cas d’ailleur!)

    * mais commencer un message anti-raciste par ‘fucking frogs’ et ne pas y voir l’ironie, c’est juste magique

  11. La fille qui pense

    À moins de souffrir d’une grave pathologie mentale ou ou d’être tout simplement raciste, nous pouvons nous accorder sur une chose : le racisme est systémique et il faut le combattre sous toutes ses formes. Affirmer le contraire devrait être immédiatement condamné et taxé de fake news à éliminer. Les preuves n’ont plus à être faites. Désolé les amis, je sais que je suis sur un forum d’extrême-droite, mais le racisme et toutes formes de haine et de violence doivent être proscrits de l’espace public. Plus personne ne devrait subir d’humiliation publique sur la simple base de sa couleur de la peau. Un point c’est tout.

    Pour en arriver à la situation qui nous concerne, je suis tout à fait d’accord avec la colère des étudiants et de la direction. Franchement! N’importe quel individu sain sait que toutes les mesures coercitives doivent être prises dans une situation comme celle-là. La résistance doit être dénoncée pour ce qu’elle est, du racisme camouflé sous un pseudo-raisonnement bidon. C’est typiquement québécois ce genre de racisme là. On est encore en train de faire des fous de nous. Vous me dégoutez. Comme disait mon conjoint qui est enseignant, toute une belle bande de Québécons – terme que les non-québécois de souche utilisent dans sa polyvalente pour désigner les Québécois de souche. Et ils ont raison.

    C’est vraiment frappant de voir à quel point les Québécois sont racistes. Un parent s’est plaint à mon conjoint qu’il ne réprimandait les étudiants qui utilisaient ce terme dans sa classe… Heu… C’est quoi le rapport??? Du racisme à l’égard des Québécois?¿?¿? Mon chum a vraiment pété sa coche devant les parents. On est des privilégiés ciboire!!! Ça existe pas ça d’la haine contre des groupes privilégiés. Nous notre monde s’est bâti en écrasant des peuples, en les expropriant, en les tuant, en les violant, etc. Pis ensuite on se plaint parce qu’ils utilisent un petit mot qui nous fait de la pei-peine. Frustré, mon chum s’est plaint à la direction du comportement inapproprié des parents à la direction. On ne sait que ce qui s’est dit par la suite, mais le père a appelé chez moi pour s’excuser. Il avait la voix cassée à ce qu’il paraît. Tin, dans les dents, ben fait pour lui!

    Il se serait engagé, en plus, à faire un conférence sur le racisme systémique à la prochaine réunion de parents. Un trucker pratiquement illétré de 250 livres de jambon graisseux en train de parler de l’Autre en braillant. Sortons le popcorn, ça risque d’être drôle!

    Tout ça pour dire qu’il est important de respecter autrui dans sa diversité et que je supporte les étudiants dans leur démarche. Bravo et bonne continuation! L’ouverture et le respect de l’Autre vaincrons sur la haine et le repli sur soi.

    1. Truand

      J’aimerais que tu me donnes la définition du racisme systhémique. Parce que ça semble si évident pour toi, tandis que de mon côté, je ne sais pas c’est quoi. De plus je n’ai eu aucune démonstration de ce que c’est et je n’ai même pas d’exemple probant de la manifestation de ce fameux racisme systhémique. Alors, explique nous, nous québécons racistes comme tu dis…

    2. Le gars qui pense également

      Tu es dans le champ gauche quand tu dis qu’il s’agit d’un site de la droite ici. Oui, Ya beaucoup de gens de la DRETTE ici, mais de la gauche et centriste aussi. Tu as droit à ton opinion, mais je crois que tu vas trop loin dans ta démarche. Oui, il faut éliminer le racisme et Dieu sait qu’il y en a au Québec, mais l’histoire de la prof a été prise hors contexte. Informe toi avant d’émettre ce genre d’opinion. J’ignore ou toi pis ton chum demeurez, mais je suis Québécois et a été victime de racisme à de nombreuses reprises. Va vivre dans l’Ouest de l’Ile de Montréal et tu vas savoir de quoi je parle. J’ai mangé des volés parce que j’étais franco, parce que je suivais des études en français. À ma 1ere job, on était 2 franco et 63 anglos. On a mangé de la merde pendant plusieurs années. Ici, je te parle des années 1990 – 2000. Pas les années 60. Cesse ta vision utopique. L’humain est raciste. Les arabes sont racistes. Les juifs sont racistes, les noirs sont racistes. Les blancs sont racistes. Quand la Covid sera derrière nous, je te conseille d’aller te promener dans les rues de Kingston en Jamaique. Tu m’en donnerais des nouvelles. Peace.

    3. Elvis avec des loups

      J’espère que tu va te faire ramasser un jour par ton gauchisme de marde. Décâlisse la petite feluette. Va te flageller par tes étudiants wokes qui vont faire rien dans la vie. BS chroniques de gauche, ça existe tellement.

    4. Bin c'est ça là...

      plusieurs possibilités ici:
      1- t’es pas vit-vite
      2- t’as pas lu pourquoi les étudiants se plaignaient
      3- t’aime l’auto-flagellation
      ou
      4- t’es un troll qui joue un rôle pour faire réagir (ah pis sh!t!, je suis tombé dans le panneau)

    5. Gauchiste de salon

      Tu fais de l’ironie ou t’es juste mêlée dans ta tête avec tes contradictions et tes anecdotes inventées? Si dans ta famille vous êtes vraiment des profs y a de quoi s’inquiéter en passant, parce que ça vole vraiment pas haut comme raisonnement.

    6. Bobette

      Tout le monde s’entend que le racisme existe. Tout le monde s’entend que le racisme est mal. Tout le monde s’entend qu’il faut lutter contre lui. Dans le fond on fait juste s’obstiner sur des mots.

      Avoir des divergences d’opinions sur les mots et les concepts ne fait pas de l’autre un raciste. Par contre, traiter l’autre de raciste nuit à créer un climat de discussion sain dans lequel nous pourrions réellement discuter de racisme et d’inégalités sociales, et lutter contre celles-ci.

      Merci de m’avoir écouté.

    7. À gauche mais pu tant

      Même pas. Elle préfère pitonner sur son cell plutôt que de s’occuper de sa famille. Elle pense mais n’agit pas. Une folle qui doit se plaindre de la charge mentale des fammmme.

    8. La cucaracha

      “Ça existe pas ça d’la haine contre des groupes privilégiés. Nous notre monde s’est bâti en écrasant des peuples, en les expropriant, en les tuant, en les violant, etc”

      T’es anglo-saxonne ?

  12. Bobette

    S’insurge parce qu’une prof a utilisé le mot “nigger” lors d’une discussion sur la liberté d’expression . N’hésite pas une seconde à utiliser une insulte colonialiste pour rabaisser les québécois. Belle cohérence.

    1. Bobette

      Au fait, elle parlait pas de liberté d’expression, mais de comment les diverses communautés peuvent se réapproprier des mots insultants. Ça change rien à mon propos, mais je mélangeais deux histoires 🙂

  13. Léon le caméléon

    Quand un professeur c’est fait décapité pour tenté d’enseigné des choses qui vont à l’encontre de l’Islam, les gens sur les réseaux sociaux ce sont mis à partager l’image du prophète en guise de réponse.

    À quand l’utilisation massive du “N-Word” partout dans les médias sociaux pour protester contre ce qui c’est passé en Ontario ?

    Faut arrêter cet aplaventrisme que certains mots sont uniquement disponible à certaine culture….

    1. M. Legris

      “À quand l’utilisation massive du “N-Word” partout dans les médias sociaux pour protester contre ce qui c’est passé en Ontario ?”

      Parfait, je commence. Moi y a personne qui va m’empêcher de dire nigger. Surtout pas un nègre.

      À toi.

  14. Alain le pas fin

    Télé-journal de radio-Canada ce midi:
    Présentateur: une professeure est suspendue parce qu’elle a dit le mot en n, écoutons notre journaliste à Ottawa
    Journaliste: oui une professeure est suspendue parce qu’elle a dit le mot en n

    Rendu en 2050, ca va faire une belle liste de mots et des reportages incompréhensibles

  15. Mini-putt

    « Fucking frogs »

    Peut-on imaginer plus tata: condamner le supposé racisme d’une communauté en lui balançant une insulte raciste. Ces wokes ont décidément l’esprit bien confus.

    1. Rico Suave

      J’avais relevé la même chose.

      Et ce recteur qui joue la carpette devant ces extrémistes dignes du pire des dérives de la foi religieuse.

      1. La cucaracha

        Non, Jacques Frémont est réellement un pur crétin.. je peux t’assurer qu’il croit absolument à ce qu’il a dit.

    2. Lénine se retourne dans son mausolée

      Commentaire écrit par “Getting mad Online (Building a better world)”.

      Bâtit un monde meilleur qui fait une insulte raciste, ça ne s’invente pas.

      En rappel pour ceux qui veulent se rappeler d’où viennent ces concepts tel que woke/intersectoriel/blanchitude/hétoronormatif/raciste systémique, quel genre d’humains manipulateurs sont derrière ça et quels sont leurs objectifs.

      https://www.youtube.com/watch?v=u54cAvqLRpA

  16. bab

    À quel point ces gens là ne voient pas la contradiction entre leur conviction et leurs actions?
    C’est aberrant que ce groupuscule peut dicter les actions et le discours de tout le monde.

    Quand les gens vont se tanner pour vrai, y vont pas la trouver drôle

  17. Un chien qui jappe

    Donc si je comprends bien, ils dénoncent l’utilisation d’un mot raciste en utilisant à leur tour une insulte raciste?
    On est pas sorti du bois.

  18. Coquin Tremblay

    Le phénomène de censure dans les universités est sérieux et un problème de plus en plus important. Après l’UQAM qui a dû annuler une conférence de Mathieu Bock-Côté, Concordia et sa professeure suspendu pour avoir osé cité (quelle horreur?!?) le titre du livre «nègre blanc d’amérique» de Pierre Vallière, maintenant UOttawa et j’en passe.

    La gauche intersectionnelle est une véritable plaie qui se doit d’être dénoncée. Il est grand temps que la complaisance (et le propagande) médiatique cesse à leur égard. C’est assez les «safe space», l’appropriation culturelle, le racisme systémique et autres débilités. Il faut dénoncer.

    La Presse qui publie un tel texte me surprend, mais je n’ai guère espoir que ce ne soit autre chose hélas qu’une exception qui confirmera la règle de la complaisance systémique des médias à l’endroit de ces théories toujours plus abjectes.

  19. le mot en n passe-t-il encore sur la Clique ?

    rappel pour les générations futures:
    le mot en n = nègre (à ne pas dire ni écrire)

  20. Deux poids, deux mesures

    Donc, c’est un drame d’écrire «nègre», mais tu peux vomir du «fu…ing frogs» impunément dans ce beau et grand Canada qui ne sera jamais le nôtre.

  21. smartass

    Le pire, c’est que le dude qui a écrit ce commentaires sur les ”frogs” en remet 3 couches en répondant.
    Un beau petit gauchiste brainwashed écervelé avec des biais bien pire que ce que ce prof a dit en classe.
    Et trop con pour s’en rendre compte même si tout le monde lui met son nez dans son cas.

  22. Mon seigneur DufondDucul

    ” Forum d’extrême-droite” ? À ok …. vraiment ?
    “Affirmer le contraire devrait être immédiatement condamné et taxé de fake news à éliminer. ” ? C’est pas un peu extrême ça ?
    “C’est vraiment frappant de voir à quel point les Québécois sont racistes.”
    c’est culturel ou racial comme attribut ?

    Pour le reste, il y a l’université d’Ottawa ! 😉

    Ps : les nazis, ils étaient d’extrême droite d’extrême droite ? Ou d’extrême extrême droite ?

  23. Les faits

    Les groupes “dominants”??? C’est comme ça que les vlancs sont vus par ce taré d’Ottawa? Un groupe qui domine les autres? Calice, comment veux tu dialoguer avec ce genre d’esprits formatés qui utilisent du vocabulaire du temps des esclaves? Ils sont carrément dans un monde parallèle.

  24. PVC

    La fille qui pense qu’elle a raison et que tout le Québec est raciste. .Ton chum c’est un con du raciste les Québécois en subissent 365 jours par année., journaux,télé, radio. Toute une belle bande de Québécois en parlant des Québécois de souche toi et ton mari vous êtes les pires racistes qui s’ignorent.

  25. Gauchiste de salon

    F****** Frogs? Décidément, ces maoïstes en culottes courtes et autres SJW avec un vocabulaire digne d’un redneck albertain des années 1980. Comme quoi les extrêmes finissent toujours par se rejoindre.

  26. Esso

    La fille qui pense a-t-elle penser que la professeure Verushka Lieutenant-Duval a simplement voulu faire un amalgame et que toute cette histoire a été créé a partir de pas grand chose finalement.
    Jamais elle n’a visé un étudiant précis dans sa classe.
    Il faut choisir ses combats et celui-la n’est pas le bon, ce qui ne veut pas dire que le combat de votre conjoint est mauvais

  27. Mari Kouriel

    Allez sur twitter pour signaler le tweet raciste de @superbigwaves pour propos haineux visant un groupe de personnes. Ce serait bien qu’une personne comme lui qui se proclame auti-raciste dans son profil se fasse auspendre son compte pour racisme…

  28. Mincent Varrisal

    Ils étaient où les journalistes lorsque, il y a des années, ces memes universités/universitaires ont empêcher Ann Coulter de prononcer un discours ?

  29. Bobo

    Pas long qu’on va demander de changer le titre de Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière, même si ce dernier est d’origine haïtienne…. Y’a pas de limites à la bêtise.

Les commentaires sont fermés.