Sophie Durocher l’échappe pas mal sur Lesley Chesterman…

Ça n’a rien à voir…😂😂😂😂😂

Commentaire inutile à m’envoyer: di risotto au micro-onde c’est très bon. (Primeau)

26 réflexions sur « Sophie Durocher l’échappe pas mal sur Lesley Chesterman… »

  1. Honnêtement

    Moi Sophie, je lui donnerais la fessée. T’es insignifiante pis t’es laide à l’intérieur que je lui dirais en la frappant.

    22
    69
    1. Mike

      Ne t’en tiens pas à la photo, c’est tellement retouché. Tu en serais déçu et ça te mettera “turn-off” en 2 secondes.

  2. Le vendeur de poudre de Céline

    J’ai autant besoin de connaitre l’opinion de Durocher que d’avoir une violente gastro.

    28
    40
    1. Le p'tit laid dans Air Supply

      On pourrait dire la même chose de la tienne, mon champion.

      Débattre ne veut pas dire insulter. Vous êtes trop nombreux à ne pas faire la différence.

      16
      1
  3. Réunir les insignifiants des deux solitudes.

    Un débat pas mal insignifiant concernant des gens insignifiants fait par des gens insignifiants.

    28
    5
  4. propagande de la montreal gazette

    Ca fait 50 ans que nos “malheureux” anglos ( faut juste aller dans le west island pour voir dans quel apartheid ils vivent…) nous braillent leurs “malheurs”…ils sont juste pas content que toutes les autres minorités leurs ont volées la vedette, côté victimisation à outrance. Mais malgré cette “oppression”, ils partent pas…au contraire, ils reviennent et achetent le Plateau.

    Toujours le même argument…tout est plus important que de régler les problèmes du Quebec.

    49
    7
    1. Excuse je de ne pas écrire ça dedans le franças

      Même mon atomatic corrector ne connaître pas elle et la appelle Chesterfield comme la marque de cigarettes au lieu Chesterman.

    2. Tchin Tchin

      Lesley est une chef cordon-bleu anglophone, pâtissière chocolatière de formation et critique gastronomique, mariée avec un chroniqueur francophone du Devoir, spécialiste du vin. Chaque dimanche à la radio de Radio-Canada elle donne et explique une recette.

      Si vous désirez la connaître un peu afin de vous faire une jugement elle répond à une douzaine de questions de ce genre sur ce lien:

      Quelle chanson vous représente?
      Mes joies quotidiennes, du film La mélodie du bonheur

      Quel est votre mot préféré?
      Fiasco

      Quelles lectures ont fait votre éducation sentimentale ou amoureuse?
      Jane Eyre, de Charlotte Brontë, et Pride and Prejudice, de Jane Austen

      Quelle lecture obligatoire a été une torture pour vous?
      Vol de nuit, d’Antoine de Saint-Exupéry, que j’ai lu au cours de français de la 5e secondaire.

      Quel est votre album chouchou?
      Violator, de Depeche Mode. Comme tous les ados des années 1980 à Montréal!

      https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/plus-on-est-de-fous-plus-on-lit/segments/entrevue/203889/lesley-chersterman-gastronomie-cuisine-restaurants-liste-invitee

  5. Krantz cake

    L’intérêt de Lesley Chesterman pour la cuisine Québécoise, est le même que Mordecai Richler avait pour notre culture francophone. » – Pierre Lefardeau

    40
    8
  6. QI 101

    La Durocher, celle qui est mariée avec celui qui vit intellectuellement au-dessus de ses moyens, ferait mieux de faire attention car justement, intellectuellement parlant, Mme. Chesterman est pas mal plus « grayée » qu’elle et son mari mis ensemble.

    19
    51
    1. Sergei

      Si elle est brillante, elle est imperméable à l’ironie en tout cas. Les anglophones du Québec ne subissent aucune oppression. Absolument aucune.
      Règle générale, t’es au top de l’échelle sociale quand tu viens d’une famille anglophone au Québec. Ses jérémiades sont au moins aussi ridicules que les répliques de Durocher.

      12
      1
  7. Un piéton

    Et changez le nom de toute minorité par “Québécois” et vous allez voir que l’intérêt et la sympathie des anglos du Québec et d’ailleurs au Canada vont disparaître comme par magie.

    Il n’y a aucun “outcry” parce que les anglos sont bien traités ici, tellement bien qu’ils peuvent vivre toute leur vie à Montréal sans jamais apprendre le français.

    De toute façon, le “outcry” qu’il y aurait si on parlait d’une autre minorité que les anglos, viendrait principalement des anglos eux-mêmes.

    Y’a pas à dire, Durocher l’a vraiment échappée… /sarcasme

    45
    6
  8. PVC

    Madame Martineau se pense brave avec une déclaration complètement non nécessaire et qui n’apporte rien de positif au problème.

    13
    25
  9. Capitaine Scarlett

    C’est quoi cette obsession des chroniqueurs du JdeM de toujours prendre la défense de Bof-Coté? On dirait une secte…

    9
    12
    1. je vois pas de quoi tu parles

      ils ne defendent pas temps MBC qu’ils questionnent pourquoi la Presse, Radio-Canadda ou Le devoir ( honnêtement, MBC serait parfait au Devoir) s’extasie toujours pour un groupe obscure de quebecois francophone qui chante en anglais ( donc, bien sûr décomplexé…) dans unen salle de 150 places du 18 ieme arr. à Paris…mais que si c’est Bock -Côté qui fait la tourner des grands ducs francais…niet niet

      2
      1
  10. Yé 3 heures ! Last call !

    La Chesterman essaie de se faire du capital de sympathie auprès de quelqu’un à Rad-Can ou bien elle essaie d’attirer l’attention pour vendre son bouquin de cuisine …

    12
    1
  11. Alain le pas fin

    Finalement, on ajoute quand le vin dans le risotto ?
    je demande pour MBC, qui n’ose pas fâcher Sophie

    8
    2
  12. pélashow

    québecor ben oui québecor…

    toujours le meme sujet sur plusieurs variants….

    rendu une vrai joke….

  13. Martineau

    Bon la duracher est fâché contre les anglos parce qu’une anglophone parle d’elle. Noter que la méchante anglophone parle français. Est ce que Sophie parle anglais, je ne pense pas. Elle devrait rester en France, il n’y a pas d’anglais là-bas

    1
    2

Les commentaires sont fermés.