Un tattoo c’est pour la vie…

Tu le sais ça????😂😂😂😂

Commentaire inutile à m’envoyer: il peut se le faire enlever au laser!

22 rĂ©flexions sur « Un tattoo c’est pour la vie… »

  1. Madame Sache-tache

    Un bain avec de l’eau de javel (2 tasses pour un plein bain) chaque semaine – tremper 30 minutes- quand il sera tannĂ© et il va beaucoup pĂąlir. Garder la tĂȘte hors de l’eau.

  2. J'Ă©coute RDI 24/60

    Ouf, les confinistes vont pas l’aimer celle lĂ  !!
    -”Vite, vaccinez moi ça de force pour calmer mon anxiĂ©tĂ©!!”

    1. ArrĂȘte d'inventer des mots et concentre-toi sur l'essentiel

      Une fois vaccinĂ©, la peur du vaccin disparaĂźt. Faire ce qu’il faut pour sa communautĂ©, c’est ça ĂȘtre un patriote. Tu devrais l’essayer, ça marche

      1. Marie-Pier

        The ”greater good” fallacy est un concept qui peut ĂȘtre trĂšs dangereux. C’est un des meilleurs outils de contrĂŽle des masses. On joue sur notre altruisme et notre signalement de vertu (exacerbĂ© par les mĂ©dias sociaux durant les derniĂšres annĂ©es) pour nous pousser Ă  accepter une ‘idĂ©e’ noble.

        Sans libertĂ© individuelle, le bien-ĂȘtre et la libertĂ© collective ne sont qu’un leurre.

        1. Un amoureux fou

          Agir pour le bien de collectivité est aussi bien souvent le choix le plus facile (certaines personnes le font par faiblesse), mais dans le cadre de la pandémie, les tatas sont ceux qui se compliquent la vie pour rien.

          Merci Marie-Pier.

        2. L’anthropologue du blogue

          Le concept d’individu n’existait pas dans les sociĂ©tĂ©s primitives, pourtant le bien-ĂȘtre et la libertĂ© collective Ă©taient supĂ©rieures Ă  ce que nous connaissons aujourd’hui.

          ArrĂȘte avec tes slogans Ă  deux balles.

    2. PĂšre CĂ©vĂšre

      Oh! Un commentaire de lobotomisĂ© anti-vax qui a fait ses recherches et s’est auto-proclamĂ© dĂ©fenseur des libertĂ©s du peuple !

    3. Joe Bidaine de biĂšre

      Moi aussi je suis d’accord avec toi..Ce gars est un vrai gĂ©nie qui est “unique” et qui “pense par lui-mĂȘme”..C’est pour ça qu’il doit avoir la chienne d’un ptit vaccin,mais prĂ©fĂšre payer des centaines de $$ pour se faire tatouer une horreur dont il sera forcĂ©ment toujours fier dans 20 ans.

    4. Rat Massé

      Onnnnnn! Un autre pauvre petit mouton qui a peur des petites aiguilles !!

      Les aiguilles-anxieux sont tellement pathétiques !

  3. Explorateur de la destructivité humaine

    – Dans la culture du ressentiment, les petites joies du dĂ©nigrement sont euphorisantes et sont toujours bienvenues, faute de mieux.

    – C’est pourquoi il ne faut pas que le “mal de dents” disparaisse. Il faut l’entretenir pour continuer Ă  goĂ»ter les petites douceurs du dĂ©nigrement.

    – Parfois, sur les fermes, les porcs anxieux mĂąchouillent nerveusement des chaines de mĂ©tal pour libĂ©rer des endorphines, et cela au prix de la destruction de leurs molaires et de leurs gencives.

    Merci.

    1. Écoute petit homme

      En effet, il y a aussi une production de cette endorphine quand tu te fais faire un tatouage pour soulager la douleur. Dans le fond ce jambon patriote de la culture anti-woke est un ĂȘtre aigri et haineux qui souffre. II hurle parce qu’il a peur.

      1. Explorateur de la destructivité humaine

        J’ai entendu dire que le dĂ©tartrage sous-gingival des molaires aprĂšs plusieurs annĂ©es de nĂ©gligence dentaire libĂšre tellement d’endorphine que cela provoque un paquet de coups de circuit dans le circuit de la rĂ©compense. Un paquet de flashs.

  4. Maxheadroom

    Ce tattoo aura tellement plus rapport dans 10 ans. Quand tu carbures Ă  la haine et que ça devient ton projet de vie ( parce que t’es frustrĂ© de pas en avoir une, vie) ça devient vite ton obsession comme on peut voir ici. Tu te changes en psychopathe qui envoie chier tout ceux qui pensent pas comme toi. Le fond vaseux, la lie de la sociĂ©tĂ©.

Les commentaires sont fermés.