Impartial?

Capture d’écran 2013-11-24 à 09.25.47

Le film Delivery Man avec Vince Vaughn est l’adaptation américaine de Starbuck, film de Ken Scott, avec Patrick Huard.

Marc-André Lussier de la Presse a critiqué Delivery Man. On s’entend que les films de Vince Vaughn ne sont pas ben ben son genre de films. Il aime plus les histoires compliquées, genre La vie d’Adèle en motocross etc… et c’est ben correct.

Pour Delivery Man, Marc-André a donné 3 étoiles et demie! WOW! C’est énorme pour un film de Vince Vaughn. Une recherche rapide sur Cyberpresse nous confirme que d’habitude, un film de Vaughn critiqué par Lussier reçoit 1 étoile, gros max.

Ce qui tique encore plus, c’est de voir le pourcentage que donne Rottentomatoes à Delivery man, un minable 35%. Rottentomatoes, c’est simple, ils prennent toutes les critiques du film et les séparent en bonnes ou mauvaises, ensuite un pourcentage. Pour Delivery Man 33 bonnes, 60 mauvaises.

Question sans réponse:

Est-ce que Lussier et les autres médias québécois auraient donné autant d’étoiles si le film n’avait pas été réalisé par Ken Scott et écrit par Martin Petit, 2 gars de chez nous? En d’autres mots, si ç’avait été une simple comédie américaine comme il en sort chaque semaine…

Capture d’écran 2013-11-24 à 09.07.40

Autre question encore plus intéressante: les critiques d’ici disent pas mal tous que la version américaine est une copie conforme de Starbuck. Le film est fidèle à la version québécoise etc… Sachant que Delivery Man a eu un médiocre 35%, est-ce que ça veut dire que Starbuck auraient eu le même traitement? Est-ce qu’au Québec, on a dit rapidement que Starbuck était un excellent film, juste parce que c’était un film québécois, car rappelons, le même film en version américaine est un immense flop.

Est-ce que Starbuck était si bon que ça finalement?

Starbuck réalisé par Ken Scott au Québec: juste de bonnes critiques
Delivery Man réalisé par Ken Scott au USA: principalement de mauvaises critiques.

Est-ce qu’on a l’étoile facile quand c’est Québécois?

Pensez-y!

Commentaire inutile à m’envoyer: combien de temps je dois y penser?