Une des soeurs Boulay a un maudit bon point!

Parce qu’on s’entend que Dutrizac était assez intense merci!

Rappel de l’audio au cas que tu l’as manqué!

Commentaire inutile à m’envoyer: Dutrizac c’est un homme… ici c’est un combat de filles!

35 réflexions sur « Une des soeurs Boulay a un maudit bon point! »

  1. Bien séparer les éléments

    En même temps, je crois qu’au-delà de la violence conjugale qui est tout à fait inacceptable et qu’il faut dénoncer, il y avait aussi dans tout ça une critique de la culture du monde des influenceuses et des influeuceurs. Les deux éléments se mélangèrent en fait, d’où le gros conflit qui a bifurqué vers un débat sur la misogynie ainsi que le sexisme.

    77
    1
    1. Allah Papanthoute

      C’est effectivement ça le problème, il y a deux débat en un. Malheureusement, à partir de maintenant, si un “homme blanc privilégié misogyne intériorisé” ose prendre position sur le vide intellectuel et la parfaite inutilité des influenceuses, on va dire qu’il cautionne la violence envers les femmes.

      Que celui qui n’a jamais semé l’argument du sophisme à tout vent lance la première pierre.

      33
      2
      1. Mike

        Mais en même temps une société sans b.o.u.l.e.s, c’est une société plate en maudit. Donc faudrait arrêter de vomir les influenceuses mais les encourager et applaudir de plus en plus lorsqu’elles retirent des morceaux.

        De toute façon, une effeuilleuse ne comprendra jamais l’environnement qui l’encourage dans le vice, aussi bien l’aider.

  2. La poutre dans l'oeil

    “ça serait le fun de dénoncer la misogynie sans la pertétuer nous même”

    Bonne idée. Faque c’est quand la grosse manifestation contre le port du voile?

    73
    5
  3. Vital Laforce

    “UNE DES SOEURS BOULAY A UN MAUDIT BON POINT!”

    Non. Une fois de plus une des soeurs Boulay s’invente de la misogynie là où il n’y en a pas.

    43
    15
    1. Un piéton

      Ben voyons, tu ne comprends pas le nouveau paradigme woke.

      Avec ton commentaire, tu as été misogyne envers la Boulay, qui a été misogyne envers Léa Clermont-Dion, Alice Paquet et compagnie, qui ont été misogynes envers Geneviève Pettersen, qui a été misogyne envers Elisabeth Rioux.

      Par chance, tu es un homme, donc la chaîne de misogynie s’arrête là, et tout ça est de ta faute.

      26
      3
  4. Juliette Vil-Larose

    l’hyper-sexualisation des jeunes-filles-femmes était le combat
    prioritaire des féministes dans les années 90, est-ce que tout
    cela devrait être obliqué balayé sous le tapis car le sujet traité
    était la violence conjugale qu’elle a subit? …nous en sommes
    plu à l’hyper-sexualisation aujourd’hui: mais à la pornolisation.

    influenceuse vous dites???

    pettersen est en contradiction: voilà pourquoi elle est pointé..

    19
    2
    1. Voilà !

      Je crois en fait que dans le conflit entre féministes concernant cette histoire touchait trois points :

      1. Dénoncer la violence conjugale.

      2. Dénoncer l’hypersexualisation jouant sur cette conception en effet des années 90 de la femme objet qu’illustre aujourd’hui un peu le milieu des influenceuses.

      3. Dénoncer cette idée qu’une fille jouant beaucoup sur la sexualisation de son corps ou encore sur la nudité pour des fins commerciales est une guidoune ou une traînée ou encore une niaiseuse. Bien sûr, ici ce qui est dénoncé est non pas que des hommes pensent cela mais des filles en particulier, C’est pour cela que nous voyons ici le concept de misogynie intériorisée.

      C’est en fait ça la situation en gros et nous voyons alors bien des féministes se confronter parce qu’ils n’ont pas nécessairement la même définition. Certaines se concentrent plus sur la question de la violence conjugale, d’autres sur l’hypersexualisation et d’autres trouvent que les femmes ne devraient pas s’attaquer entre elles peu importe qu’elles soient influenceuses ou non parce qu’une personne autonome est libre de ses choix et nous ne devons pas dénigrer quelqu’un qui décide de miser sur son physique pour gagner sa vie. Voilà les points des litiges.

      1. Alice P

        j’ose croire, que vous avez écrit
        “un peu” car il s’agit aujourd’hui
        de pornolisation…

        #pornolisation-inconsciente

        3
        1
      2. Bob

        l’individualisme, concept chéri
        par les jeunes générations, de
        blanc(he)s, mène directement
        à l’éclatement de leur société.

        votre exposé en démontre une
        bribe: c’est une stratégie pour
        briser leurs cohésions sociales.

        …il est à noter que les groupes
        de nouveaux arrivants, eux, ne
        s’entichent pas dune si néfaste
        mentalité: ils optent, pour leurs
        collectivités, pour leurs valeurs
        communes: qui unis plutôt que
        de désunir. bref les immigrants,
        misent sur la cohésion: ..plutôt
        que sur l’individualisme” et ses
        idéologies à l”emporte-pièces”
        qui divisent plutôt que d’unir….

        voilà où les religions ainsi que
        les identités culturelles puisent
        toute leurs raisons d’êtres. oui.

        3
        3
    2. Voilà !

      Je crois en fait que dans le conflit entre féministes concernant cette histoire touchait trois points :

      1. Dénoncer la violence conjugale.

      2. Dénoncer l’hypersexualisation jouant sur cette conception en effet des années 90 de la femme objet qu’illustre aujourd’hui un peu le milieu des influenceuses.

      3. Dénoncer cette idée qu’une fille jouant beaucoup sur la sexualisation de son corps ou encore sur la nudité pour des fins commerciales est une guidoune ou une traînée ou encore une niaiseuse. Bien sûr, ici ce qui est dénoncé est non pas que des hommes pensent cela mais des filles en particulier, C’est pour cela que nous voyons ici le concept de misogynie intériorisée.

      C’est en fait ça la situation en gros et nous voyons alors bien des féministes se confronter parce qu’ils n’ont pas nécessairement la même définition. Certaines se concentrent plus sur la question de la violence conjugale, d’autres sur l’hypersexualisation et d’autres trouvent que les femmes ne devraient pas s’attaquer entre elles peu importe qu’elles soient influenceuses ou non parce qu’une personne autonome est libre de ses choix et nous ne devons pas dénigrer quelqu’un qui décide de miser sur son physique pour gagner sa vie. Voilà les points des litiges.

    3. Voilà !

      Je crois en fait que dans le conflit entre féministes concernant cette histoire touchait trois points :

      1. Dénoncer la violence conjugale.

      2. Dénoncer l’hypersexualisation jouant sur cette conception en effet des années 90 de la femme objet qu’illustre aujourd’hui un peu le milieu des influenceuses.

      3. Dénoncer cette idée qu’une fille jouant beaucoup sur la sexualisation de son corps ou encore sur la nudité pour des fins commerciales est une guidoune ou une traînée ou encore une niaiseuse. Bien sûr, ici ce qui est dénoncé est non pas que des hommes pensent cela mais des filles en particulier, C’est pour cela que nous voyons ici le concept de misogynie intériorisée.

      C’est en fait ça la situation en gros et nous voyons alors bien des féministes se confronter parce qu’ils n’ont pas nécessairement la même définition. Certaines se concentrent plus sur la question de la violence conjugale, d’autres sur l’hypersexualisation et d’autres trouvent que les femmes ne devraient pas s’attaquer entre elles peu importe qu’elles soient influenceuses ou non parce qu’une personne autonome est libre de ses choix et nous ne devons pas dénigrer quelqu’un qui décide de miser sur son physique pour gagner sa vie. Voilà les points des litiges.

      3
      1
  5. Porc Arcand

    Avec la complicité de mon frère et de ses collègues, membres de ce cher parti libéral du Québec qui, sous l’ère du vénérable Philippe Couillard, ont tous refusé d’accorder des entrevues à Dutrizac au moment où il animait l’émission du midi sur les ondes du 98,5, j’ai donc pris plaisir à le jeter sous l’autobus pour mieux contrôler l’information dans MA station, en plus de lui imposer le bâillon pour l’empêcher d’expliquer son renvoi soudain.
    Dans MA station, on veut seulement des professionnels de l’information qui ne disent jamais de sottises comme Luc Lavoie, Bernard Drainville, Luc Ferrandez, Lise Ravary, Isabelle Maréchal et, mon ami, Patrick Lagacé.

    16
  6. Et vlan dans les flancs!

    Comme quoi, La Clique fouille de plus en plus dans les poubelles du web pour trouver des publications…

    5
    1
  7. Le connaisseur

    Moi j’aime mieux leur mère qui chantait un saule inconsolable. Leur frère qui jouait avec les Allouettes sur la poudre est cool aussi. Leur père est pas chef cuisinier aussi ??

    8
    1
    1. Gilles Lettré

      Ho! Le haut niveau. Tenter de faire de l’humour en faisant des «rapprochements familiaux» avec des gens portant le même nom de famille. Que c’est rigolo.

      1
      3
  8. Sébastien Rioux

    J’aimerais pas ça avoir une blonde de comme ça. Le mélange de victime chronique, névrosée et qui se mêle de sujets trop compliqués pour elle ne m’a jamais attiré.

    6
    3
  9. hagen

    Putain! Dutrizac et Petersen ne dissertaient pas pour la violence conjugale, ils disaient leur écœurement face aux influenceurs qui sont des coquilles vides et qui n’ont que leur fesses et leurs tetons refaits pour vendre des produits. Pourquoi faire dévier le sujet et faire des procès d’intentions? C’est une séquelle de ses multiples dépressions?

    14
    1
  10. L'éthique

    « Le malaise avec l’influenteuse qui montre ses rougeurs douteuses au menton; c’est qu’en parallèle, elle fait une infopub en string, vantant les mérites d’une crème camouflant les taches cutanées. » – Kant

    9
    2
  11. la raison expliquée:

    …la raison c’est que les dénonciations dans l’ensemble ont été faite
    par des féministes qui ont pointé pettersen: donc les commentaires
    s’y rattachant vont dans le même sens. seul safia nolin, à ce que je
    sache, a pointé qub radio, ce qui inclus pettersen et dutrizac aussi..

    je n’y ai pas vu de “misogynie-intériorisé-inconsciente-systémique”

    N.B: je me base sur ce que j’ai lu ici; la clique, et ce, seulement cela

    2
    2
    1. SNL Kebek

      Loin de l’époque YéYé!

      Rum-dum-dum-wa-la-do
      C’est le temps des vacances
      Rum-dum-dum-wa-la-do
      C’est le temps des vacances

      Safera Nolinge Lib

      2
      1
  12. Vos gueules, les féministes frustrées et enragées («féministes frustrées et enragées», quel pléonasme)

    Si Élizabeth Rioux a bel et bien été victime de violence conjugale, qu’elle porte plainte aux autorités.

    En revanche, si elle a inventé tout cela, alors, que son unilingue anglophone d’ex-conjoint la poursuive pour diffamation.

    Tout le reste n’est que du bla-bla inutile et stérile.

  13. Yé 3 heures ! Last call !

    Faute de budget de publicité, la Boulay emploie la même technique de ‘loser’ que la Nolin en utilisant un faux prétexte pour se mettre en évidence dans l’espoir de faire mousser les ventes de ses tounes plattes. A chaque mois, tout comme la Nolin, cette pisse-vinaigre sans talent va nous revenir avec d’autre chose …

    13
    2
    1. Les frères Boulettes

      On part en tournée…en Rond!

      On est en rondeur depuis longtemps!

      Vive Le Gras Trans!
      On est Juste en Méno-Pause…Stéréo-Pause
      Sisters Boulettes

      3
      1
  14. Une femme nue et fragile

    Moi l’autre jour (je pense que c’était un lundi ou quelque chose comme ça), je m’apprêtais à finir une phrase que j’avais courageusement commencé à propos de mes sentiment à propos des femmes qui parlent des femmes qui parlent des femmes, et puis sans aucun avertissement, au beau milieu de l’élocution d’une syllabe, sans tambour ni trompette, BANG : j’ai subi une manterruption de la part d’un homme avant que j’ai pu terminer ma phrase comme il se doit.

    #stoplaviolence

    10
  15. Bof

    Bon point, mais quand ça vient d’une des artistes du label de Bernard Adamus et qui dénonçait zéro ses agissements même si c’était hyper connu, bof…

Les commentaires sont fermés.