Archives par étiquette : Marc-André Grondin

Neuvième saison de TLMEP!
24 septembre 2012 - TLMEP

Cool, on a débloqué des budgets… on a droit a de nouvelles infographies. On hait pas ça, c’est mieux qu’avant.

Michel Dumont, sa femme Solange Tremblay, Marc-André Grondin et Marilyn Castonguay: On aime que Guy A. leur pose toutes les questions qu’on se pose suite au passage des autres à Denis Lévesque. Grondin a l’air de trouver ça cheap ce que LCN et Denis Lévesque ont fait avec la récupération des ex et de la victime…

Françoise David (personne n’en parle): message au 95% des gens qui ne la connaissent pas: C’est celle de QS qui était au débat des chefs et qui a gagné dans Gouin. C’est où ça Gouin? Proche de la clique du Plateau… c’est pour ça qu’on en parle autant dans les médias.

Heille Guy A, tu mets donc ben du vin dans ton verre à comparer aux autres… geez!

Est-ce que c’est comme ça aussi à ton resto ou bien t’en mets beaucoup, car anyway c’est pas toi qui paie… c’est nous?

Marc Labrèche et Anne Dorval (plogue Rad-Can #16 pour Les Parent): Marc et Anne qui tout le long de l’entrevue font comme d’habitude et jouent leur rôle de Marc Labrèche et d’Anne Dorval qui passent à la télé. Les gens à l’extérieur de Montréal doivent tellement se dire: c’est qui ces 2 bibittes-là qui délirent? Ha ben, la fille de Marc joue dans 30 vies. Un rôle qu’elle a sûrement eu parce qu’elle était la meilleure et non pas parce que c’est la fille à Labrèche.

Mathieu Darche, Maxime Talbot et Bruno Gervais: 3 gars qui viennent nous parler de leurs problèmes de millionnaires. Entrevue la plus touchante de la soirée, ce qu’il nous ont fait pleurer eux, hier soir. On a encore les yeux rouges… Bruno Gervais, la star de la soirée, dit que leur équipement pue depuis qu’ils sont en lock-out, et que ça prend des blondes compréhensives pour laver ce linge -là. La David a failli faire une crise cardiaque! Beau colon. Il vient de nous démontrer encore une fois, qu’un joueur de hockey, ben ça reste une joueur de hockey…

On pensait que Nathalie Petrowski était en retard en découvrant des mois après tout le monde, Patrice Lemieux… mais non, TLMEP l’est encore plus.

Rachida Azdouz et Sami Aoun (personne n’en parle): intéressants, sans plus.

Vickie Gendreau (personne n’en parle): Quand même particulier de la voir parler de son cancer et au même moment voir les 3 joueurs de hockey, la tête baissée, qui ont l’air de se dire: ouin ben, on a pas les mêmes problèmes.

Message à Dany: tes cartes étaient pas supers pour cette première émission.

Commentaire inutile à m’envoyer: moi, je sais c’est qui Françoise David!

Première de TLMEP
27 septembre 2009 - TLMEP

DSC_0002 (2)

*Evelyne avec la Clique.


Oh! là! là!, le désastre du Flash mob au début!  La première chose qu’on a pensée en voyant l’autre danser toute seule a été: 10$ que c’est un Flash mob. Tellement mauvais la fausse réaction de surprise de Guy.A et de Danny, genre “ben voyons, qu’est-ce qu’elle fait là elle?”  HAHAHAHA!!!  Vivement un Aurore pour vous deux.  En passant Dany, t’était habillé pareil comme mon bibliothécaire. À part ça, t’étais donc bien calme, pas de bonnes grosses blagues comme tu nous as si bien habitués à entendre. T’as trop travaillé cet été?  Finalement, content de te revoir Diane (animatrice de foule, waitress et accessoiriste), on s’ennuyait.

Diane Dufresne:  Wow!  Elle paraît très bien pour une femme de 65 ans.  Est-ce que c’est nous ou bien les images d’elle en 1967,  on aurait dit Dominique Michel?

Marc Labreche: Comme d’habitude, très drôle. Mais pourquoi était-il là au juste?

Evelyne Audet:  Bravo, tu t’en est bien sortie!  Le quizz à la fin sur les mots commençant par “V”, la première fois c’est drôle, après c’est juste trop long.

Marc-André Grondin: La Clique l’aime, lui; très relaxe. Il a vraiment les deux pieds sur terre.

Ariane Moffat: Pu capable de son rire!  En fait, pas capable du tout…

Fabrice Luchini : S’exprime définitivement mieux que la Clique.  Je me demande ce qu’il a pensé d’Arianne Moffat. Festival des malaises avec elle.

Ingrid Betancourt: Troublant…

Jacques Demers: Pauvre gars…  On a juste le goût de le prendre par la main et l’aider… Il se fait nommer sénateur et la chose qu’il dit le plus souvent durant l’entrevue c’est : j’ai des faiblesses. Eh, misère!…  Méga contraste avec Luchini!  Une chance que Luchini n’a pas tenté de le séduire, Demers n’aurait rien compris.

Commentaire inutile à m’envoyer: Diane est beaucoup plus qu’animatrice de foule!!!